Les Chercheurs découvrent l'élan neuf prometteur pour la demande de règlement de leucémie

Published on February 13, 2014 at 1:17 PM · No Comments

Le rôle essentiel du gène BRG1

Un groupe de chercheurs à l'Institut pour la Recherche dans l'Immunologie et le Cancer (IRIC) d'Universit- de Montr-Al a découvert un élan neuf prometteur à traiter la leucémie en désarmant un gène qui est responsable de la progression tumorale. Ce gène, connu sous le nom de Brg1 est un régulateur principal des cellules souche de leucémie qui sont la cause d'origine de la maladie, résistance à la demande de règlement et rechute.

Julie Lessard, investigateur principal et ses collègues à IRIC ont passé les quatre dernières années étudiant ce gène en collaboration avec un autre organisme de recherche à l'Université de Stanford en Californie. Les résultats de cette étude sont enregistrés cette semaine dans le Sang prestigieux de tourillon scientifique.

« Quand nous avons retiré le gène Brg1, les cellules souche de leucémie ne pouvaient pas diviser, survivre et effectuer des tumeurs neuves. En d'autres termes, le cancer a été de manière permanente arrêté », Lessard dit.

Une difficulté avec viser des cellules souche de cancer est que beaucoup de gènes essentiels pour leur fonctionnement sont également essentiels pour les cellules souche normales, et les traitements les visant peuvent terminer nuire aux cellules souche en bonne santé aussi bien. « De Façon Saisissante, nous avons prouvé que le gène Brg1 est dispensable pour le fonctionnement des cellules souche normales de sang, effectuant lui qu'un objectif thérapeutique prometteur dans la demande de règlement de leucémie » explique Pierre Thibault, l'investigateur principal à IRIC et le co-auteur dans cette étude.

L'histoire a donné des résultats saisissants sur des animaux de laboratoire et des cellules humaines de leucémie mais est toujours loin d'être transposé dans la clinique. « La prochaine phase sera de développer un inhibiteur de petite molécule pour bloquer avec succès le fonctionnement Brg1 dans la leucémie, de ce fait expliquant la pertinence clinique de cette découverte », Type Sauvageau, de conditions cadre supérieur et investigateur principal à IRIC ainsi qu'hématologue clinique chez le H-pital Maisonneuve-Rosemont et co-auteur dans cette étude.

Le groupe effectue maintenant des expériences pour recenser de tels médicaments qui peuvent désarmer le gène Brg1, arrêtant de ce fait des cellules souche de leucémie de produire des cellules malignes.

Les cellules souche de Cancer semblent être plus résistantes à la radiothérapie et à la chimiothérapie que la « partie » de la tumeur et, sont pour cette raison souvent responsable de la rechute de cancer. En soi, empêchant la leucémie des cellules souche résiduelles de la division est la clé pour obtenir le handicap irréversible de la croissance tumorale et de la rémission à long terme dans les patients. « Nos études récentes ont recensé le gène Brg1 comme régulateur qui régit la capacité de renouvellement automatique, proliférative et de survie de cellules souche de leucémie. Par Conséquent, la désignation d'objectifs du gène Brg1 en cellules souche de leucémie peut donner des occasions thérapeutiques neuves en empêchant la maladie de revenir », Lessard conclut.

Read in | English | Español | Français | Deutsch | Português | Italiano | 日本語 | 한국어 | 简体中文 | 繁體中文 | Nederlands | Русский | Svenska | Polski