Histoire de leucémie aiguë myéloïde

La première description publiée d'un cas de leucémie en documents médicaux date à 1827, quand le médecin français Alfred-Armand-Louis-Marie Velpeau a décrit un fleuriste de 63 ans qui a développé une maladie caractérisée par fièvre, faiblesse, pierres urinaires, et hypertrophie considérable du foie et de la rate.

Velpeau a noté que le sang de ce patient a eu une régularité « comme le gruau », et spéculé que l'apparence du sang était due aux corpuscules blancs.

En 1845, une suite de patients qui sont morts avec les rates et les changements agrandis du des « couleurs et les régularités de leur sang » étaient rapportées par le pathologiste basé sur Edimbourg J.H. Bennett ; il avait l'habitude le terme « leucocythemia » pour décrire cet état pathologique.

Le terme « leucémie » a été inventé par Rudolf Virchow, le pathologiste allemand illustre, en 1856. En tant que pionnier dans l'utilisation du photomicroscope en pathologie, Virchow était le premier pour décrire l'excès anormal de globules blancs dans les patients présentant le syndrome clinique décrit par Velpeau et Bennett.

Car Virchow était incertain de la cause de l'excès de globule blanc, il a employé le terme purement signalétique « leucémie » (Grec : « sang blanc ») pour se rapporter à la condition.

D'autres avances dans la compréhension de la leucémie aiguë myéloïde se sont produites rapidement avec le développement de la technologie neuve.

En 1877, Paul Ehrlich a développé une technique de souiller les films de sang qui lui ont permis de décrire en détail les globules blancs normaux et anormaux.

Wilhelm Ebstein a introduit le terme « « leucémie aiguë » » en 1889 pour différencier rapidement des leucémies graduelles et fatales des leucémies myéloïdes chroniques plus nonchalentes. Le terme « myéloïde » a été inventé par Neumann en 1869, car il était le premier pour identifier que des globules blancs ont été effectués dans la moelle osseuse (Grec : µυєλός, « myelos » = moelle /courgette (d'os)) par opposition à la rate.

La technique de l'examen médullaire pour diagnostiquer la leucémie a été décrite la première fois en 1879 par Mosler. En conclusion, en 1900 le myeloblast, qui est la cellule maligne dans AML, a été caractérisé par Naegeli, qui a divisé les leucémies en « myéloïde » et « lymphocytique ».

En 2008, AML est devenu le premier génome de cancer à ordonnancer entièrement. L'ADN extrait des cellules leucémiques étaient comparé à la peau inchangée. Les cellules leucémiques contenues ont acquis des mutations en plusieurs gènes qui n'avaient pas été précédemment associés à la maladie.

[Davantage de relevé : Leucémie aiguë myéloïde]

Last Updated: Feb 19, 2019

Comments

The opinions expressed here are the views of the writer and do not necessarily reflect the views and opinions of News-Medical.Net.
Post a new comment
Post