Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Diversité d'immunoglobuline d'anticorps

Tous les microbes déclenchent une réaction des anticorps. En raison de la diversité dans les microbes, l'anticorps doit adopter des variations pour permettre leurs interactions avec des beaucoup des différents antigènes.

L'être humain, par exemple, produisent d'environ 10 milliards d'anticorps différents. Chacune de ces derniers est spécifique pour l'épitope distinct d'un antigène. Puisque chacun des anticorps est différent pour chacun des antigènes, le fuselage doit être capable pour produire de ces protéines.

Les gènes codant pour des ces diverse gamme des immunoglobulines cependant sont limités et ne numérotent pas assimilé à la variété d'anticorps. Pour produire la variété d'anticorps le fuselage adopte ainsi des mécanismes complexes relativement du petit nombre de gènes d'anticorps.

Variation des domaines

Chacun des gènes pour les anticorps est situé sur l'emplacement spécifique (lieux) sur les chromosomes. Le lieu pour des anticorps est un segment relativement grand. Il y a plusieurs gènes distincts pour chaque domaine de l'anticorps. Il y a un lieu pour les gènes de réseau lourd qui est trouvé sur le chromosome 14 et un lieu pour le lambda et les gènes de réseau léger de kappa qui est trouvé sur les chromosomes 22 et 2 respectivement chez l'homme.

Une de ces régions est appelée le domaine variable. C'est présent dans chaque réseau lourd et léger de chaque anticorps, mais peut différer dans différents anticorps produits des cellules de B distinctes.

Les domaines variables sont situés sur trois boucles connues sous le nom de régions hypervariables (HV-1, HV-2 et HV-3). Ce sont également complémentarité appelée déterminant les régions (CDR1, CDR2 et CDR3). Les lieux pour les réseaux lourds a environ 65 gènes variables différents de domaine. Ceux-ci diffèrent dans leur CDRs. Une fois combinés, ces gènes peuvent fournir une grande variété de combinaisons pour des anticorps par la permutation et la combinaison.

La recombinaison de ces gènes est recombinaison appelée « de V (D) J ». Ceci signifie le rétablissement des anticorps distinctement différents dus à différents domaines variables sur les anticorps. La région variable de chaque réseau lourd ou léger d'immunoglobuline est codée dans plusieurs pièces sur les gènes. Ce sont la variable appelée (v), la diversité (d) et (j) les segments de jointure.

Isotypes

Les isotypes sont commutation appelée de type. Une fois que les cellules de B sont activées elles produisent différentes classes de l'anticorps (IgA, IgE, ou IgG). Quand le lieu de gène de réseau lourd subit une recombinaison appelée de contact de classe de phénomène (CSR), il mène à la formation des isotypes. Ce procédé a comme conséquence un gène d'immunoglobuline qui code un anticorps d'un isotype différent.

Les cellules de plasma commutent de produire l'IgM à l'IgG ou à une autre classe d'immunoglobuline. Le contact concerne un changement des domaines continuels à chaînes de H (ch). En cela il n'y a habituellement aucun changement du L réseau ou dans la partie variable du réseau de H et il n'y a ainsi aucun changement de spécificité antigène-grippante.

Variabilité due au hypermutation

Quand l'antigène grippe à l'anticorps et active les cellules de B, elles prolifèrent rapidement et chacune de ces cellules contient l'ADN pour la formation d'anticorps. Les gènes codant pour les anticorps en ces cellules de B subissent le haut débit de la mutation ponctuelle ou la remarque change en codes génétiques pour des anticorps. C'est « hypermutation somatique » appelé (SHM).

Chaque SHM a comme conséquence une modification de nucléotide selon le gène variable avec chaque division cellulaire. Cette mutation mène à la formation d'un grand choix d'anticorps spécifiques pour l'antigène. Tandis que certains des anticorps produits sont faibles, les autres ont une affinité plus intense pour l'antigène. Ces cellules de B qui produisent ces anticorps intenses en raison des mutations sont préservées et proliférées tandis que les autres meurent hors circuit.

Further Reading

Last Updated: Apr 18, 2019

Dr. Ananya Mandal

Written by

Dr. Ananya Mandal

Dr. Ananya Mandal is a doctor by profession, lecturer by vocation and a medical writer by passion. She specialized in Clinical Pharmacology after her bachelor's (MBBS). For her, health communication is not just writing complicated reviews for professionals but making medical knowledge understandable and available to the general public as well.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Mandal, Ananya. (2019, April 18). Diversité d'immunoglobuline d'anticorps. News-Medical. Retrieved on August 11, 2020 from https://www.news-medical.net/health/Antibody-Immunoglobulin-Diversity.aspx.

  • MLA

    Mandal, Ananya. "Diversité d'immunoglobuline d'anticorps". News-Medical. 11 August 2020. <https://www.news-medical.net/health/Antibody-Immunoglobulin-Diversity.aspx>.

  • Chicago

    Mandal, Ananya. "Diversité d'immunoglobuline d'anticorps". News-Medical. https://www.news-medical.net/health/Antibody-Immunoglobulin-Diversity.aspx. (accessed August 11, 2020).

  • Harvard

    Mandal, Ananya. 2019. Diversité d'immunoglobuline d'anticorps. News-Medical, viewed 11 August 2020, https://www.news-medical.net/health/Antibody-Immunoglobulin-Diversity.aspx.

Comments

The opinions expressed here are the views of the writer and do not necessarily reflect the views and opinions of News Medical.