Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Prix d'Avastin (Bevacizumab)

Avastin ou bevacizumab est l'un des médicaments les plus chers qui est actuel lancé sur le marché. Dans beaucoup de pays avec des Services Nationaux de Santé, l'utilisation du bevacizumab a été limitée a basé sur les calculs des coûts et rendements qui proposent que le médicament ne soit pas rentable.

L'institut national pour l'excellence de santé et de soins (GENTILLE) n'approuve pas les NHS finançant l'utilisation du bevacizumab parce que l'exposition d'estimations le coût est £21,000 selon le patient, avec seulement les avantages minimaux vus dans de nombreux cas. Une étude publiée dans New England Journal de médicament rapporté ce bevacizumab durable par 4,7 mois (20,3 mois contre 15,6 mois) à un coût de $42.800 à $55.000.

Le coût d'Avastin comme actuel fourni par le constructeur est £1,848.80 par mois pour un patient typique de 70 kilogrammes. Le dosage recommandé est 5 mg/kg et est d'être donné une fois que tous les 14 jours comme infusion intraveineuse jusqu'à la progression de la maladie est ralentis.

En 2000, le taux de mortalité en Angleterre et le Pays de Galles dû au cancer colorectal étaient environ 29 selon la population 100.000 et on l'a estimé qu'environ 15 patients selon 100.000 peuvent tirer bénéfice de la chimiothérapie qui peut comprendre la demande de règlement de bevacizumab.

Basé sur le coût actuel d'accepter le bevacizumab (£1,848.80 par mois pour une personne de 70 kilogrammes) et la longueur moyenne de temps pour laquelle la demande de règlement est exigée (approximativement 10 mois), le coût de bevacizumab serait autour de £18,500 selon le patient soigné. Ce serait en plus du coût de chimiothérapie basée sur fluoropyrimidine. Au Canada, le coût est pour un montant de $40.000 par an.

Aux Etats-Unis, les compagnies d'assurance ont refusé de payer l'ensemble ou une partie des coûts de traitement d'Avastin et le remboursement est également limité au Canada dû au rapport inférieur d'avantage-à-coût.

Further Reading

Last Updated: Feb 26, 2019

Dr. Ananya Mandal

Written by

Dr. Ananya Mandal

Dr. Ananya Mandal is a doctor by profession, lecturer by vocation and a medical writer by passion. She specialized in Clinical Pharmacology after her bachelor's (MBBS). For her, health communication is not just writing complicated reviews for professionals but making medical knowledge understandable and available to the general public as well.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Mandal, Ananya. (2019, February 26). Prix d'Avastin (Bevacizumab). News-Medical. Retrieved on September 26, 2020 from https://www.news-medical.net/health/Avastin-(Bevacizumab)-Price.aspx.

  • MLA

    Mandal, Ananya. "Prix d'Avastin (Bevacizumab)". News-Medical. 26 September 2020. <https://www.news-medical.net/health/Avastin-(Bevacizumab)-Price.aspx>.

  • Chicago

    Mandal, Ananya. "Prix d'Avastin (Bevacizumab)". News-Medical. https://www.news-medical.net/health/Avastin-(Bevacizumab)-Price.aspx. (accessed September 26, 2020).

  • Harvard

    Mandal, Ananya. 2019. Prix d'Avastin (Bevacizumab). News-Medical, viewed 26 September 2020, https://www.news-medical.net/health/Avastin-(Bevacizumab)-Price.aspx.

Comments

  1. Alma Ines Gutierrez Alma Ines Gutierrez United States says:

    This medication can be use on diabetic patients for a retinitis condition and administer by an optometrist. My brother has a separation of retina and it was suggested several injection after surgery. I understand that it is dangerous after few days of surgery. Please, help before this is administered

The opinions expressed here are the views of the writer and do not necessarily reflect the views and opinions of News Medical.