Pathogénie d'emphysème

L'emphysème se rapporte aux dégâts irréversibles entraînés aux poches aérien fragiles dans les alvéoles appelés de poumons. La pathogénie exacte de l'emphysème a été un sujet important de recherche, bien que les mécanismes exacts ne soit toujours pas clair. Les facteurs qui se sont avérés pour entraîner l'emphysème sont décrits ci-dessous.

Déficit de álpha-1-antitrypsine

Le déficit de álpha-1-antitrypsine (AAT) est un état génétique rare lié à l'emphysème, bien qu'il représente une minorité de caisses d'emphysème, avec le fumage. L'AAT est une protéine distribuée dans le sang qui évite des leucocytes du tissu cellulaire normal dommageable. Les leucocytes contiennent les substances destructrices à l'intérieur de elles telles que l'élastase de protéase de sérine, qui est connue pour endommager tissu conjonctif lié à l'emphysème. La recherche a proposé que l'AAT soit l'inhibiteur principal de l'élastase de neutrophile, un concept qui désigné sous le nom de la théorie de protéase-antiprotéase. D'autres protéases telles que les métalloprotéases de modification peuvent être significatives dans le développement de l'emphysème non-héréditaire.

Dans l'emphysème, les dégâts entraînés aux alvéoles mènent éventuellement à leur élasticité et distension diminuées. Le gonflement ou les bullae appelés de trous d'air se développent en quel dioxyde de carbone devient enfermé. Ceci prive le flux de l'oxygène dans les poumons, qui déclenche automatiquement une respiration plus profonde. Ceci, consécutivement, de plus augmente le tissu de poumon, augmentant davantage de perte d'élasticité. Plus de dioxyde de carbone s'accumule alors et il y a même moins d'espace pour l'admission de l'oxygène, faisant empirer le manque du souffle.

Fumage

Une des causes les plus significatives de l'emphysème est tabac. La fumée de cigarette change la structure et le fonctionnement des poumons en entraînant l'irritation et l'inflammation des voies aériennes étroites. Ceci mène au desserrage des enzymes qui détruisent le tissu de poumon, qui augmente les alvéoles et mène éventuellement à l'emphysème.

Tension oxydante

La tension oxydante est un autre contributeur prétendu en pathologie d'emphysème. Le mécanisme principal ici est vraisemblablement activation du facteur-kB nucléaire de facteur de transcription, qui, consécutivement, active la transcription proinflammatory de cytokine et mène à la destruction du tissu de poumon.

Further Reading

Last Updated: Feb 26, 2019

Dr. Ananya Mandal

Written by

Dr. Ananya Mandal

Dr. Ananya Mandal is a doctor by profession, lecturer by vocation and a medical writer by passion. She specialized in Clinical Pharmacology after her bachelor's (MBBS). For her, health communication is not just writing complicated reviews for professionals but making medical knowledge understandable and available to the general public as well.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Mandal, Ananya. (2019, February 26). Pathogénie d'emphysème. News-Medical. Retrieved on February 16, 2020 from https://www.news-medical.net/health/Emphysema-Pathogenesis.aspx.

  • MLA

    Mandal, Ananya. "Pathogénie d'emphysème". News-Medical. 16 February 2020. <https://www.news-medical.net/health/Emphysema-Pathogenesis.aspx>.

  • Chicago

    Mandal, Ananya. "Pathogénie d'emphysème". News-Medical. https://www.news-medical.net/health/Emphysema-Pathogenesis.aspx. (accessed February 16, 2020).

  • Harvard

    Mandal, Ananya. 2019. Pathogénie d'emphysème. News-Medical, viewed 16 February 2020, https://www.news-medical.net/health/Emphysema-Pathogenesis.aspx.

Comments

The opinions expressed here are the views of the writer and do not necessarily reflect the views and opinions of News-Medical.Net.