Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Demande de règlement d'herpès

La demande de règlement des personnes infectées avec le virus herpès simplex dépend de plusieurs facteurs. Certains des facteurs qui déterminent l'intensité de l'infection d'herpès et pour cette raison du type de traitement comprennent :

Âge du patient
Par exemple, l'herpès néonatal est traité d'une voie différente à l'herpès adulte.

Site de l'infection
Les différents types d'herpès infectent différentes régions du corps et comprennent l'herpès génital, l'herpès oral, l'herpès d'oculaire ou d'oeil et l'encéphalite d'herpès (affectant le cerveau). Le type d'infection détermine la priorité et le réglage de la demande de règlement. Par exemple, l'herpès oral peut être traité à l'intérieur des frontières tandis que l'encéphalite d'herpès peut exiger l'hospitalisation et les soins d'urgence.

Femme de l'état A de grossesse qui est les besoins enceintes d'être examinés pour l'infection avant de risquer la boîte de vitesses au nouveau-né pendant l'accouchement. La mère est au risque particulier de transmettre le virus s'il a été exposé à lui depuis devenir enceinte. L'infection primaire ou de première année d'état de récidive est traitée différemment à l'infection à répétition. Dans le cas de l'infection primaire, des tablettes antivirales contenant l'aciclovir, par exemple, peuvent être prescrites pendant cinq jours. Dans l'infection à répétition, une demande de règlement plus à long terme durant 6 à 12 mois peut être exigée.

Médicaments

Aciclovir interrompt la multiplication d'ADN des virus du herpès. Il peut être pris cinq fois par jour pendant au moins cinq jours ou plus long si les ampoules persistent ou se développent davantage.

L'herpès génital peut également être traité avec d'autres traitements antiviraux tels que le valaciclovir ou le famciclovir. Ces médicaments dépendent de la thymidine kinase virale d'enzymes, qui convertit le médicament de sa prodrogue ou la forme inactive en sa forme de monophosphate, de diphosphate et finalement de triphosphate. La forme de triphosphate grippe à l'ADN viral et empêche la réplication.

Dans des cas récurrents, la demande de règlement dépend de la gravité des symptômes. Dans le cas des symptômes modérés, l'endroit est maintenu propre utilisant les vessies de glace et la vaseline pour éviter des infections et la douleur secondaires de facilité. Dans les gens à moins de six manifestations de sympt40me par an, un cours de cinq jours d'aciclovir est prescrit. C'est demande de règlement épisodique appelée. Dans les gens avec plus de six manifestations récurrentes par an, l'aciclovir est donné deux fois par jour sur une période à long terme de 6 à 12 mois et c'est demande de règlement suppressive appelée.

Indépendamment de la demande de règlement orale, les antivirals sont également procurables car topique ou localement appliqué écrème ou des lotions. Par exemple, de la crème de penciclovir peut être employée pour interrompre la propagation du virus et bien qu'il puisse ne pas améliorer les ampoules existantes, elle peut les empêcher de devenir plus mauvaise ou durable tant que elles auraient fait.

Un docosanol appelé émollient peut également être employé pour apaiser la peau dans les patients présentant l'herpès oral et est délivré sans ordonnance procurable. Tromantadine est un gel qui peut empêcher l'entrée et l'écart du virus dans les cellules de la peau, en changeant les glycoprotéines sur des cellules hôte. Zilactin agit en tant que barrage protecteur qui des « écrans protecteurs » l'endolori, aidant à éviter la boîte de vitesses du virus.

Further Reading

Last Updated: Feb 26, 2019

Dr. Ananya Mandal

Written by

Dr. Ananya Mandal

Dr. Ananya Mandal is a doctor by profession, lecturer by vocation and a medical writer by passion. She specialized in Clinical Pharmacology after her bachelor's (MBBS). For her, health communication is not just writing complicated reviews for professionals but making medical knowledge understandable and available to the general public as well.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Mandal, Ananya. (2019, February 26). Demande de règlement d'herpès. News-Medical. Retrieved on January 24, 2022 from https://www.news-medical.net/health/Herpes-Simplex-Treatment.aspx.

  • MLA

    Mandal, Ananya. "Demande de règlement d'herpès". News-Medical. 24 January 2022. <https://www.news-medical.net/health/Herpes-Simplex-Treatment.aspx>.

  • Chicago

    Mandal, Ananya. "Demande de règlement d'herpès". News-Medical. https://www.news-medical.net/health/Herpes-Simplex-Treatment.aspx. (accessed January 24, 2022).

  • Harvard

    Mandal, Ananya. 2019. Demande de règlement d'herpès. News-Medical, viewed 24 January 2022, https://www.news-medical.net/health/Herpes-Simplex-Treatment.aspx.

Comments

  1. Adam Aswani Adam Aswani India says:

    With the Herpes Virus, the main cause of reccuring outbreaks is a drop in immunity. As long as you keep your immunity boosted, you are lowering your chances of repeated outbreaks. A Healthy lifestyle, right nutrition and regular sleep; foods such as tomatoes, garlic, fish and herbs such as ecinecea, Phyllanthus emblica, Hyperisince Mysorense are known to boost immunity. Most plants of the Hypericum family have also been ssudied to have anti-viral effects. Win-Win situation!!

  2. Dr. Ritu Sandhu Dr. Ritu Sandhu India says:

    The most important thing to remember is that with natural remedies there is a lot of hope. Many people who once suffered tremendously from continual outbreaks can enjoy their life by preventing recurrent outbreaks after using natural therapies such as Hypericum Mysorense for a short period of time.

  3. german fernandez german fernandez United States says:

    There is a medicine that was created over 50 yrs. ago that was not meant to prevent the outbreaks of hsv-1 (fever blisters/cold sores) that I take when I feel the symptoms of the tingling aorund the mouth and when my immune system is down.  I take this once before the virus attacks and I son't have to go through those days of having cold sores on my mouth.  I have been free of cold sores now for over 10 yrs.  I have been trying to get in touch with some of the pharmaceutical companies with no avail.  This medicine costs less than $5.00 and will carry you for one year or more with no incidents of outbreaks.  The good part of it is that when you feel the virus about to attack your system you attack it a different way other than what pharmaceutical companies do.  I need someone to contact me for more information.  I have been living with hsv-1 for over 25 yrs. but now I can say I can live with.  NO outbreaks and I feel good after I take my medicine...simple as that.

  4. Neeraj Singh Neeraj Singh India says:

    Hemoform serum is great stuff and used by our family when we have cold sores. If we apply this at the first twinge of hurt, the sore never develops.

  5. Lake Kramer Lake Kramer United States says:

    I just read about using a nine volt battery to kill it like immediately...?? Has anyone heard of this?, does it work?, how much does it hurt?, does that sound dangerous?..... If anyone knows anything re:this remedy, please reply!  Thx- 'On a back-2-back cycle, rt Here!!'
    I do have stuff that works great for me but I'm always looking for the 'better/faster' remedy if there is one, I'll try just about anything at this point!!.... Ugh!

  6. Ayushi Agarwal Ayushi Agarwal India says:

    This works, but takes longer than you would like, and I have to use it more than it says you should, but will keep the fever blisters a bay.

  7. Jaime Dixon Jaime Dixon India says:

    Definitely works

The opinions expressed here are the views of the writer and do not necessarily reflect the views and opinions of News Medical.