Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Pensées et dépression intrusives

Les pensées intrusives sont les nombreuses pensées inutiles qui se produisent à une personne dans une situation. La nature désagréable de ces pensées peut mener à plusieurs troubles et conditions qui affectent la santé mentale d'une personne. Le cas excessif et fréquent des pensées intrusives chez une personne a invariablement comme conséquence la dépression.

Crédit d
Crédit d'image : Photographee.eu/Shutterstock

Dépression

La dépression est un genre de trouble mental qui affecte négativement la voie une pense, ressent, et réagit à une situation. Elle peut être à long terme ou temporaire et entraîne des sensations telles que la tristesse et la perte d'intérêt pour la vie réelle, qui a la capacité pour diminuer l'humeur et le rendement d'une personne au travail. La dépression peut gêner la concentration et contribuer à maintenir la personne coincée sur une pensée particulière ou un incident antérieur.

Elle est parmi les troubles mentaux et les affects les plus courants environ 10% de la population.

Types de pensées dépressives

  • Difficulté en prenant des décisions ou la concentration sur une activité.
  • Sens continu de culpabilité et d'insignifinace.
  • Pensées continuelles de la mort ou de suicide de engagement.
  • Changez des activités matérielles et de la voie de la réaction.
  • Fréquentez la perte d'énergie et la sensation de la paresse.
  • Ne mangeant pas ou ne mangeant pas trop.
  • Manque de sommeil ou de sommeil trop.
  • Continuement se sentant triste sans raison.

Pensées intrusives répétitives

Les pensées répétitives sont les causes principales de la dépression mentale. Les gens qui souffrent de la dépression se coincent souvent avec un unique ou un groupe de pensées intrusives qui surgissent fréquemment. Ces types de pensées intrusives répétitives sont connus comme rumination. Les gens qui obtiennent facilement le renversement et la couvée au-dessus d'un problème à plusieurs reprises dans leur vie quotidienne sont des ruminators appelés.

Par exemple, quand une personne fait face à un problème, la bonne voie d'aller environ il est de le résoudre ou surmonter. Cependant, le ruminator prend un moment excessivement bon au-dessus cela, cela étudiant et analysant pendant des heures. Il pense à plusieurs reprises au problème et oublie de trouver une solution pour elle. C'est quand les pensées répétitives tournent problématique. Si une situation pousse un dans une mauvaise humeur, penser répété cela dérangera la personne et arrêtera toute son activité pour tant que la pensée reste avec lui.

La recherche récente a prouvé que les gens avec des pensées intrusives répétitives ont des possibilités énormes de développer la dépression et l'inquiétude. De tels gens font face à un moment difficile en se détendant du problème et en surmontant leurs pensées. La cause de ligne zéro des deux troubles est des pensées intrusives. Plusieurs études ont présenté ces gens qui souffrent de la dépression sont sujettes à des pensées répétitives fréquentes.

Choc des pensées intrusives sur la dépression

L'inquiétude et la dépression sont liées. Certains peuvent avoir la dépression et puis développer l'inquiétude ; une personne qui souffre de l'inquiétude pourrait développer la dépression ; en conclusion, une personne pourrait avoir l'inquiétude et la dépression en simultané.
Généralement, les pensées intrusives jouent un rôle indispensable en produisant l'inquiétude qui mène éventuellement à la dépression. Par exemple, la mort subite de aimée entraîne la dépression, qui peut se faner pendant que les jours réussissent. Cependant, les pensées intrusives répétées de cet incident peuvent produire l'inquiétude. L'inquiétude joue un rôle majeur en effectuant la dépression vont plus profonde.

Types de pensées intrusives dans la dépression

Les exemples des pensées intrusives dans la dépression peuvent comprendre :

  • De évaluation dans les extrémités ; c.-à-d., monochrome et pas gris.
  • La sélection des négatifs chaque fois, et le compte seulement des choses défavorables arriveront à elles.
  • Avoir une expérience terrible spécifique à l'esprit et assumer toutes les activités finiront de la même manière.
  • Penser trop et préciser même des aspects négatifs dans une situation positive.
  • L'essai d'afficher d'autres' s'occupe d'assumer ce qu'ils pensent de elles.
  • Prédisant un contrat à terme négatif, et vu lui en tant que leur destin.
  • Légères erreurs de visionnement d'une façon magnifiée.
  • Vu leurs pensées à être vraies et le fait réel.
  • Assumez avoir une responsabilité énorme et la prévoir pour avoir des résultats négatifs.

Franchissement des pensées intrusives de dépression

Bien qu'il ne soit pas très facile de négliger des pensées dépressives, il y a quelques solutions de rechange courantes qui peuvent aider on pour éviter de telles pensées de les infester. Celles-ci comprennent :

  • Effectuer une note ou noter les pensées aidera en réduisant l'inquiétude.
  • La visualisation et la compréhension des pensées pourraient aider en réduisant la crainte.
  • Dès que ces pensées surgiront, détournez à d'autres activités (comme s'exercer, parler avec des amis, et traîner).
  • Augmentez la capacité de résolution des problèmes et agissez gras.
  • Recensez le temps, le mettez, ou l'incident qui entraîne ces pensées et évitez-les.
  • La méditation peut largement aider en surmontant ces pensées.
  • Parler se d'une voie positive et donner l'encouragement se fourniront la confiance en faisant face aux pensées la fois prochaine.
  • Recevoir ces pensées réduira à un minimum leur fréquence.

Further Reading

Last Updated: Aug 23, 2018

Yolanda Smith

Written by

Yolanda Smith

Yolanda graduated with a Bachelor of Pharmacy at the University of South Australia and has experience working in both Australia and Italy. She is passionate about how medicine, diet and lifestyle affect our health and enjoys helping people understand this. In her spare time she loves to explore the world and learn about new cultures and languages.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Smith, Yolanda. (2018, August 23). Pensées et dépression intrusives. News-Medical. Retrieved on July 03, 2020 from https://www.news-medical.net/health/Intrusive-Thoughts-and-Depression.aspx.

  • MLA

    Smith, Yolanda. "Pensées et dépression intrusives". News-Medical. 03 July 2020. <https://www.news-medical.net/health/Intrusive-Thoughts-and-Depression.aspx>.

  • Chicago

    Smith, Yolanda. "Pensées et dépression intrusives". News-Medical. https://www.news-medical.net/health/Intrusive-Thoughts-and-Depression.aspx. (accessed July 03, 2020).

  • Harvard

    Smith, Yolanda. 2018. Pensées et dépression intrusives. News-Medical, viewed 03 July 2020, https://www.news-medical.net/health/Intrusive-Thoughts-and-Depression.aspx.

Comments

  1. Heather Havens Heather Havens United States says:

    This article conflates cognitive distortions with intrusive thoughts. Cognitive distortions are exaggerated conclusions about an individual and his/her circumstances that are not supported by external evidence, though they do not rise to the loss of contact with reality that accompanies delusions. Intrusive thoughts are unwanted thoughts or images that an individual finds distressing and/or disturbing. These unwanted thoughts are known as obsessions. While cognitive distortions may perpetuate or worsen depression and anxiety symptoms, they are not the cause of clinical depression or anxiety. These conditions are neurobiological and frequently require a combination of medication and therapy. When treating anxiety and depression, Cognitive Behavioral Therapy, in which an individual challenges cognitive distortions, can be enormously beneficial, but may not be adequate to alleviate symptoms entirely.

  2. May Not May Not Germany says:

    The other comment on this site explains it in greater detail. This article is complete and utter horseshit. I find it unbelievable that this random person with a university bachelor in PHARMACY gets to write about shit she doesn't know anything about. Any idiot can go to a university for a few years and graduate, i don't see how that qualifies them for writing an article about such a serious and common issue that hundreds of thousands of people will read. Just thinking about some poor soul who is trying to find some help, reads this travesty of an article and believes it makes my gut twist. Fuck me in the ass with s pogo-stick the internet is a dangerous place.

The opinions expressed here are the views of the writer and do not necessarily reflect the views and opinions of News Medical.