Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Infestations parasites de peau

Pendant que la peau est continuellement exposée à l'environnement, elle représente un portail courant d'entrée pour différents parasites. Les infestations avec des parasites peuvent entraîner des maladies systémiques chez l'homme mais souvent le résultat dans les lésions cutanées qui sont sur l'augmentation dans la pratique en matière clinique de dermatologie due à l'augmentation de la course et de l'immigration.

En dépit de la peau parasite de fardeau considérable les infestations peuvent entraîner, leur signification souvent a été négligée par les fournisseurs et la communauté scientifique de santé de même. En outre, le choc débilitant qu'un démangeaison persistant peut avoir doit être tenu compte en évaluant ces conditions.

Crédit d'image : TY Lim/Shutterstock.com

Infestations de protozoaire et d'helminthe

Des infestations de protozoaire sont caractérisées par une phase passagère de peau suivant l'infestation par l'intermédiaire de la voie cutanée et comprennent la trypanosomiase africaine (maladie du sommeil) et la trypanosomiase américaine (maladie de Chagas). La lésion bulleuse ancienne développe approximativement cinq jours après un dégagement d'une mouche tsé-tsé, alors que ce dernier est caractérisé par un oedème periorbital marqué et habituellement unilatéral connu sous le nom de signe de Romaña.

L'amibiase cutanée est une manifestation cutanée rare d'une maladie provoquée par l'Entamoeba histolytica, qui est un parasite de protozoaire trouvé mondial. La maladie présente au commencement comme gonflement situé en profondeur qui ulcère et forme une base nécrotique avec du sang et le pus.

Une myriade des maladies helminthiques peut présenter avec les signes dermatologiques variés et les sympt40mes tels que des nodules cutanés, des lésions cutanées migratrices, des kystes, et démanger. Les espèces variées de cestode ou de ver solitaire, telles que le solium de ténia, granulosus d'échinocoque, et espèces de Spirometra, peuvent former des kystes sous la peau.

L'infestation avec différentes espèces de nématode ou d'ascaride lombricoïde, qui sont des substances en général zoonotiques qui infectent accidentellement des êtres humains, peut avoir comme conséquence le gonflement et les lésions sous-cutanées au moment où l'entrée. Certains des nématodes infectant la peau comprennent la substance filarial telle que la lettre d'offre et d'acceptation de lettre d'offre et d'acceptation, le streptocerca de Mansonella, le volvulus d'Onchocerca, ainsi que les espèces de Gnathostoma et les espèces de Dirofilaria.

Les infestations de trématode (flet) qui concernent la peau sont rares ; par exemple, les cercariae de envahissement dans la schistosomiase peuvent provoquer une éruption allergique passagère qui dure jusqu'à cinq jours (dermite cercarial) tout en se déplaçant à la circulation sanguine. La substance non-humaine de schistosome peut également entraîner un type assimilé de dermite connu sous le nom de démangeaison de pélican ou démangeaison du nageur.

Ectoparasites

La gale est une infestation cutanée cosmopolite provoquée par les hominis humains de variétés de scabiei de Sarcoptes d'acarides de gale et peut être acquise par le contact cutané direct personnel. Les acarides de gale pondent des oeufs dans un tunnel précédemment creusé de jusqu'à 4 mm (millimètre) dans la couche superficielle de l'épiderme.

Les papules, avec ou sans l'excoriation, et les terriers en forme de s sont les lésions classiques de la gale qui, avec le prurit fort, supportent le diagnostic de cette condition. D'ailleurs, les personnes de toutes les tranches d'âge qui souffrent de la gale en croûte continuelle peuvent se présenter avec l'eczéma, les plaques impetiginized, et le hyperkeratosis masquant les signes cliniques typiques de gale.

Trois substances des poux sont connues pour infecter les êtres humains, qui incluent les poux de tête (capitis de humanus de Pediculus), le pou de fuselage (corporis de humanus de Pediculus), et le pou du pubis (pubis de Pthirius). Chacune de ces substances de poux alimente sur le sang de l'hôte, qui entraîne l'inflammation, démanger, et la décoloration de peau.

De même, êtres humains de dégagement de puces afin d'obtenir un repas de sang, qui induit une réaction inflammatoire localisée. Une présentation clinique de démanger avec des papules, vésicules, ou de petites nodules, souvent dans les boîtiers, sur les deux pieds et pattes inférieures est caractéristique, alors que l'éraflure peut avoir comme conséquence des surinfections bactériennes.

Références

Further Reading

Last Updated: May 4, 2021

Dr. Tomislav Meštrović

Written by

Dr. Tomislav Meštrović

Dr. Tomislav Meštrović is a medical doctor (MD) with a Ph.D. in biomedical and health sciences, specialist in the field of clinical microbiology, and an Assistant Professor at Croatia's youngest university - University North. In addition to his interest in clinical, research and lecturing activities, his immense passion for medical writing and scientific communication goes back to his student days. He enjoys contributing back to the community. In his spare time, Tomislav is a movie buff and an avid traveler.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Meštrović, Tomislav. (2021, May 04). Infestations parasites de peau. News-Medical. Retrieved on September 21, 2021 from https://www.news-medical.net/health/Parasitic-Skin-Infestations.aspx.

  • MLA

    Meštrović, Tomislav. "Infestations parasites de peau". News-Medical. 21 September 2021. <https://www.news-medical.net/health/Parasitic-Skin-Infestations.aspx>.

  • Chicago

    Meštrović, Tomislav. "Infestations parasites de peau". News-Medical. https://www.news-medical.net/health/Parasitic-Skin-Infestations.aspx. (accessed September 21, 2021).

  • Harvard

    Meštrović, Tomislav. 2021. Infestations parasites de peau. News-Medical, viewed 21 September 2021, https://www.news-medical.net/health/Parasitic-Skin-Infestations.aspx.

Comments

  1. Cindy Wright Cindy Wright United States says:

    I have been very sick for a few years, this is constant morning noon and night. I wake get out of bed, nausea and headache come on severe nausea. My limbs are cold, my face is flushed red with white dripping looking white areas that are cold, I get a rash with swelling on my body random areas. Severe neck pain that comes and goes now but 2 years ago I could barely get out of bed. Now I been on methotrexate and hydroxychloriquine, but I woke with eye pain and watering eye, I took a picture of a white pointy spot where the pain was, I went to ER and he couldn't find it, it is some kind of worm. I have severe burning feeling that is localized to several areas. Where the initial tick bite was back left thigh my muscle and tissue is eaten away. My muscle convulse left leg. Blood counts all over the place, monocytes high, mcv.  I believe I have a terrible co infection of lymes disease, thigh and leg swelljng, blood clots.... very painful. Brain problems. Ringing in ear, face pain numbness swelling.  Please help me if you can. Cindy 715-791-4801

    • Patricia Boyer Rossi Patricia Boyer Rossi United States says:

      Were you able to find help? I feel like no one wants to be involved in a complicated diagnosis. The VA is just waiting for me to die. Lots of suffering. I feel mine has been in me long time, but no one identified problems it was causing and I only knew when it got real bad. Been fighting by myself 2 years now. The travel between ears, ear canal, eye lids and brows, nose, chin, head, glands hurt the worse but I know its in the blood stream as it is in arms, legs, hands and feet as well. Covid has made it very hard to find help. Please let me know how you are surviving.

  2. Patricia Boyer Rossi Patricia Boyer Rossi United States says:

    Taenia solium is unique, since it can infect humans via eggs released from the human tapeworm carrier or via metacestodes derived from pigs. Metacestodes of this parasite can survive longer than 10–30 years in the human brain with no symptoms (Yanagida et al., 2010). Cysticerci of T. solium cause cysticercosis including the most potentially lethal NCC
    Or something close to that...been doing loads of reading for self preservation...but its hard...

The opinions expressed here are the views of the writer and do not necessarily reflect the views and opinions of News Medical.