Cancer de la prostate et génétique

La cause réelle du cancer de la prostate n'est pas connue. Cependant, les études ont prouvé que les personnes de certains groupes ethniques tels que des Afros-antillais et des Afros-américains ont un risque accru de développer ce cancer, alors que les personnes asiatiques ont un risque modéré de le développer. Le cancer de la prostate semble également faire fonctionner dans les familles, avec des personnes à un risque plus grand pour la condition si elles ont un parent au premier degré tel qu'un frère ou un père qui a eu le cancer de la prostate. Ensemble, ces faits proposent que la génétique puisse jouer un rôle dans le développement de cette condition.

Les études génétiques ont indiqué plusieurs mutations géniques transmissibles qui sont associées à un risque accru pour le cancer de la prostate. Les gènes, cependant, peuvent seulement jouer un petit rôle en entraînant cette condition. Le dépistage génétique pour ces mutations n'est pas encore procurable et d'autres études sont nécessaires pour confirmer si de tels tests pourraient être les facteurs prédictifs précieux du cancer de la prostate.

Gènes qui peuvent être impliqués dans le cancer de la prostate

Quelques mutations géniques héritées sont associées à un risque accru de plus d'un type de cancer. Par exemple, l'hérédité des gènes BRCA1 ou BRCA2 anormaux représente un risque accru pour le sein et le cancer ovarien dans quelques familles. Les études ont prouvé que les mutations de ces gènes peuvent également élever le risque de cancer de la prostate chez les hommes, bien que seulement dans un nombre restreint de cas.

Des mutations en certains autres gènes ont été recensées en tant que facteurs causaux dedans environ 5% 10% de tous les cancers de la prostate. Les exemples un est les HPC1 (gène héréditaire de gène de cancer de la prostate 1), mais beaucoup d'autre altération de gène qui jouent potentiellement un rôle dans la tendance héritée vers cette condition sont étudiés.

Une mutation est un changement ou une anomalie de l'ADN d'une cellule qui entraîne l'accroissement de cellule anormale et la prolifération de plus de cellules anormales. Ces cellules anormales ne meurent pas ou n'obtiennent pas détruites hors circuit comme soyez habituellement le cas quand une cellule est usée à l'extérieur ou d'une certaine façon endommagée. Les mutations d'ADN peuvent activer les oncogenes appelés de gènes qui instruisent des cellules se diviser et proliférer. Elles peuvent également neutraliser les gènes suppresseur de tumeur appelés de gènes, qui entraînent l'apoptose ou la mort cellulaire.

Further Reading

Last Updated: Feb 27, 2019

Dr. Ananya Mandal

Written by

Dr. Ananya Mandal

Dr. Ananya Mandal is a doctor by profession, lecturer by vocation and a medical writer by passion. She specialized in Clinical Pharmacology after her bachelor's (MBBS). For her, health communication is not just writing complicated reviews for professionals but making medical knowledge understandable and available to the general public as well.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Mandal, Ananya. (2019, February 27). Cancer de la prostate et génétique. News-Medical. Retrieved on February 24, 2020 from https://www.news-medical.net/health/Prostate-Cancer-and-Genetics.aspx.

  • MLA

    Mandal, Ananya. "Cancer de la prostate et génétique". News-Medical. 24 February 2020. <https://www.news-medical.net/health/Prostate-Cancer-and-Genetics.aspx>.

  • Chicago

    Mandal, Ananya. "Cancer de la prostate et génétique". News-Medical. https://www.news-medical.net/health/Prostate-Cancer-and-Genetics.aspx. (accessed February 24, 2020).

  • Harvard

    Mandal, Ananya. 2019. Cancer de la prostate et génétique. News-Medical, viewed 24 February 2020, https://www.news-medical.net/health/Prostate-Cancer-and-Genetics.aspx.

Comments

The opinions expressed here are the views of the writer and do not necessarily reflect the views and opinions of News-Medical.Net.