Rétinopathie des prématurés (ROP)

La rétinopathie des prématurés (ROP) est un état de l'oeil qui menace la vue, et est vue type chez les enfants dont le poids corporel est à ou en dessous de 1250 grammes, ou qui sont nés avant la 31ème semaine de la grossesse sont complétés.

Le risque de développer le dispositif de protection en cas de renversement augmente pendant que l'âge gestationnel auquel le bébé est né va en bas de. L'incidence monte à cause de la plus grande survie des bébés très inférieurs de poids à la naissance avec la technique moderne.

Cette condition est parmi les causes principales du handicap visuel d'enfance. Ses effets se produisent dans les deux yeux, et peuvent durer durant toute la durée sous forme de vue et de cécité de pauvres. Cependant, dans le 90% de cas où le déficit de la visibilité est visibilité très douce et normale peut être regagné. Les autres 10% de mineurs avec le dispositif de protection en cas de renversement restent sévèrement visuellement contestés ou sont permissible borgnes.

Étapes de dispositif de protection en cas de renversement

Le dispositif de protection en cas de renversement se produit dans différentes étapes, à savoir :

Étape 1 : Un degré doux d'accroissement de vaisseau rétinien, qui est souvent associé au handicap visuel passager
Étape 2 : Accroissement modérément anormal de vaisseau rétinien, de nouveau souvent passager, qui résout éventuellement spontanément
Étape 3 : Accroissement rétinien sévèrement anormal, dans lequel les vaisseaux sanguins se développent vers le centre de l'oeil plutôt que le long de la surface rétinienne. Ceci est souvent associé à la maladie plus, une phase avancée de l'étape 3, l'où les vaisseaux rétiniens eux-mêmes deviennent dilatés et tortueux. Les résultats menacés avec la maladie plus dans l'étape 3 sont décollement de la rétine. Peu de mineurs avec l'évasion de la maladie de l'étape 3 avec la visibilité normale.
Étape 4 : Le détachement partiel de la rétine, dû à la traction a produit par le tissu de cicatrice sur la surface rétinienne. C'est consécutivement le résultat de l'hémorragie sous-rétinienne des récipients anormaux et fragiles.
Étape 5 : Complétez le décollement de la rétine, qui a comme conséquence la perte visuelle sérieuse ou la cécité. C'est la phase finale de la maladie.

Complications de dispositif de protection en cas de renversement

La plupart des mineurs qui font se développer le dispositif de protection en cas de renversement stationnent 1 ou 2, et se développent ont jusqu'à la visibilité normale. Cependant, le dispositif de protection en cas de renversement est encore associé à une possibilité plus élevée des complications dans la durée postérieure comme :

  • Décollement de la rétine
  • Myopie
  • Strabisme
  • Amblyopie
  • Glaucome

Pour cette raison, de tels patients ont besoin du suivi perpétuel.

Causes de dispositif de protection en cas de renversement

Le dispositif de protection en cas de renversement est dû à une défaillance des vaisseaux rétiniens de devenir les arêtes de la rétine se développante, à cause de la distribution très avant terme.

Le développement rétinien est normalement complété dans le dernier trimestre de la grossesse.

Dans les bébés portés avant 31 semaines, les vaisseaux rétiniens n'ont pas atteint la périphérie de la rétine, qui est pour cette raison privée de l'approvisionnement en sang adéquat.

Les signes chimiques donnants droit de la rétine sont présumés pour stimuler l'accroissement vasculaire, ayant pour résultat l'apparence des récipients neufs anormaux fragiles sur la rétine.

Ceux-ci se brisent et saignent facilement et ont comme conséquence la formation des cicatrices rétiniennes, qui mènent au cas du décollement de la rétine.

D'autres facteurs qui contribuent à l'incidence du dispositif de protection en cas de renversement comprennent :

  • Anémie
  • Transfusions sanguines
  • Détresse respiratoire
  • État médical faible du mineur
  • Apnea
  • Cardiopathie
  • Niveaux à haut carbone de bioxyde dans le sang
  • Infection
  • Hypoxémie et acidose

Diagnostic et demande de règlement

Puisque le dispositif de protection en cas de renversement ne produit aucun sympt40me, l'inspection régulière des yeux des prématurés est la seule voie de la trouver.

La demande de règlement du dispositif de protection en cas de renversement est limitée aux techniques qui détruisent les pièces relativement avasculaires de périphérique de la rétine, et évite ainsi la vascularisation de cette région.

Le photocoagulation de laser est employé pour produire les brûlures réglées, alors que la cryothérapie emploie une sonde de congélation (cryoprobe) pour atteindre le même objectif de la mort irréversible des cellules dans cette région.

C'est efficace en limitant l'accroissement vasculaire anormal dans la rétine et en préservant la visibilité maculaire. Cependant, il est réalisé au prix de détruire une grande partie du champ visuel périphérique.

La boucle sclérale et la vitrectomie sont d'autres approches qui sont employées aux stades avancés (4 ou 5).

Dans quelques cas qui sont conformes aux directives strictes, un bevacizumab appelé d'anti-VEGF molécule est injecté dans l'oeil pour arrêter et éviter l'accroissement des récipients anormaux. Cette molécule peut avoir des effets sérieux sur le poumon et le développement du cerveau à cause de son activité contre l'accroissement vasculaire, qui est pourquoi son utilisation est restreinte.

Si le décollement de la rétine se produit malgré la demande de règlement, il peut être laissé seul si seulement le détachement partiel s'est produit. Cependant, s'il menace de progresser et de concerner le macula, des mesures peuvent être prises pour rattacher la rétine, telle que le laser ou cryoretinopexy.

Références

[Davantage de relevé : Rétinopathie]

Last Updated: Feb 27, 2019

Dr. Liji Thomas

Written by

Dr. Liji Thomas

Dr. Liji Thomas is an OB-GYN, who graduated from the Government Medical College, University of Calicut, Kerala, in 2001. Liji practiced as a full-time consultant in obstetrics/gynecology in a private hospital for a few years following her graduation. She has counseled hundreds of patients facing issues from pregnancy-related problems and infertility, and has been in charge of over 2,000 deliveries, striving always to achieve a normal delivery rather than operative.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Thomas, Liji. (2019, February 27). Rétinopathie des prématurés (ROP). News-Medical. Retrieved on July 18, 2019 from https://www.news-medical.net/health/Retinopathy-of-Prematurity-(ROP).aspx.

  • MLA

    Thomas, Liji. "Rétinopathie des prématurés (ROP)". News-Medical. 18 July 2019. <https://www.news-medical.net/health/Retinopathy-of-Prematurity-(ROP).aspx>.

  • Chicago

    Thomas, Liji. "Rétinopathie des prématurés (ROP)". News-Medical. https://www.news-medical.net/health/Retinopathy-of-Prematurity-(ROP).aspx. (accessed July 18, 2019).

  • Harvard

    Thomas, Liji. 2019. Rétinopathie des prématurés (ROP). News-Medical, viewed 18 July 2019, https://www.news-medical.net/health/Retinopathy-of-Prematurity-(ROP).aspx.

Comments

  1. Peter Aleff Peter Aleff United States says:

    The first cases of ROP were found in 1940 in Boston, and from then on ROP became epidemic in the U.S. but nowhere else. After World War 2, when fluorescent lamps became available in other developed countries, the same parallel between the introduction of those lamps and the start of the ROP epidemic repeated itself. Fluorescent lamps of all types emit a high proportion of their energy at the blue-violet wavelength of 435.8 nanometer, right in the middle of the greatest "blue-light-hazard" measured by Industrial Safety researchers. Adult eyes filter out much of this hazard because they become yellow with age, but the eyes of premature babies are still fully transparent to blue and shorter wavelengths. The damage-weighted retinal irradiance on the retina ofa a preemie reaches in just a few minutes the overdose which the U.S. Industrial Safety Guidelines have established as the danger limit for adult industrial workers during an eight-hour shift. This form of blinding is enhanced by oxygen but not caused by it. Oxygen breathing help had been given to preemies for many decades routinely and generously before 1940 without ever causing any eye damage, and retrospective studies of older blind people confirmed this. The logical solution for ending the ROP epidemic is to replace fluorescent lamps for intensive care nurseries, or else to filter out the blue-violet component of their light. For a detailed documentation of the above, see retinopathyofprematurity.org/...indinglights01.htm and http://retinopathyofprematurity.org/01summary.htm. It is time to end this avoidable iatrogenic eye damage which is a major cause of childhood blindness around the world.

The opinions expressed here are the views of the writer and do not necessarily reflect the views and opinions of News-Medical.Net.
Post a new comment
Post