Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

La taille de SARS-CoV-2 et de ses implications

La taille de n'importe quelle particule virale ou bactérienne peut fournir une analyse utile dans la façon dont ces substances de infection peuvent limiter les dégats sur des cellules hôte.

Virus SARS-CoV-2

Crédit d'image : Kateryna Kon/Shutterstock.com

Taille de SARS-CoV-2

Depuis que le coronavirus 2 (SARS-CoV-2) de syndrôme respiratoire aigu sévère a été recensé la première fois en décembre de 2019, beaucoup de spécialistes des maladies infectieuses, ainsi que chercheurs pour presque chaque avenue de médicament, avaient vérifié comment ce des propagations des virus à et infectent les êtres humains, la large gamme d'effets sur la santé sévères qu'elle peut entraîner et éventuel quels médicaments pourront détruire effectivement ce virus en toute sécurité.

En plus de l'information mécaniste, les chercheurs ont également évalué les caractéristiques de taille et de teneur des particules SARS-CoV-2. Sur l'analyse des articles SARS-CoV-2 négatif-souillés par microscopie électronique, les différents chercheurs ont eu des résultats variables, mais le diamètre du virus s'est avéré pour s'échelonner entre 50 nanomètre à 140 nanomètre.

En plus de mesurer la taille sphérique de la particule de virus, on l'a également confirmé que la longueur des tumeurs de taille entourant la surface extérieure de SARS-CoV-2 peut varier dans la longueur de 9 à 12 nanomètre.

Pourquoi la taille importe-t-elle ?

Autour du monde, les agents de la Santé ont convenu que les masques s'usants peuvent éviter l'écart du virus entre les personnes. Tandis que ceci peut être vrai, certains masques sont considérés beaucoup plus efficaces à réduire à un minimum le risque d'exposition, en particulier les masques N95.

Tandis que les masques N95 de différents producteurs peuvent avoir des caractéristiques légèrement différentes, les capacités protectrices offertes par les masques N95 sont en grande partie attribuées obligation à masques' de retirer au moins 95% de toutes les particules avec un diamètre moyen de 300 nanomètre ou moins.

La taille d'une particule de virus détermine en grande partie comment les personnes peuvent se protéger et ceux autour de elles contre acquérir SARS-CoV-2. Connaître la taille d'une particule unique de virus peut également permettre des chercheurs et des fournisseurs de santé pour impliquer la quantité de personnes de virus sont exposés à différentes routes traversantes.

Par exemple, les gouttelettes respiratoires sont en général 5-10 micromètres (µm) dans la longueur ; pour cette raison, il peut impliquer qu'une personne qui ingère, inhale, ou est autrement exposée à SARS-CoV-2 des gouttelettes respiratoires que positives peuvent être exposées aux centaines ou aux milliers de particules de virus qui augmente la probabilité de l'infection.

Des gouttelettes respiratoires peuvent être transmises par la toux, l'éternuement, le contact avec les surfaces contaminées, ou même par les aérosols inhalés ; pour cette raison, chaque personne doit prendre des mesures adéquates pour réduire leur exposition à ces particules en s'usant des masques et en pratiquant des mesures sûres de distance sociale.

How Coronaviruses Work

Comment compare-t-elle à d'autres virus ?

Jusqu'à présent, la recherche a prouvé que les virus qui ont été recensés et isolés peuvent s'échelonner dans la taille de diamètre de 20 nanomètre aussi à grand que 500 nanomètre. Hormis le virus sphérique les particules aiment SARS-CoV-2, dont les diamètres fournissent des informations sur leurs tailles, la longueur de la tige ou les virus en forme de filament peuvent mesurer tant que 1.000 nanomètre.

Virus, en particulier ceux qui proviennent des animaux comme SARS-CoV-2, peut différer grand dans leur taille. Les plus petits virus animaux connus sont des icosahedrons, qui appartiennent aux familles de Paroviridae et de Picornaviridae et peuvent avoir un diamètre s'échelonner entre 20 et 30 nanomètre.

Comparativement, plus grand et la plupart complexe de virus actuel que n'ait jamais connu l'homme est le Mimivirus géant, qui a un diamètre total de particules, dont comprend les fibres qui s'étendent à l'extérieur du capsid, approximativement de 750 nanomètre.  

Tailles variables de virus

Crédit d'image : Meletios Verras/Shutterstock.com

Comparant des bactéries et des tailles SARS-CoV-2

Le virus SARS-CoV-2 est une particule beaucoup plus petite comparée aux modèles primaires pour la biologie cellulaire bactérienne, y compris le crescentus de bacille les sous-titres, de staphylocoque doré, et d'Escherichia coli et de Caulobacter, qui ont un volume de cellules qui s'échelonne de 400 nanomètre aussi à grand que le µm 3 (3000 nanomètre).

Les de grande taille de telles substances bactériennes contribuent souvent à leurs diverses stratégies reproductrices et maximisent éventuel leur capacité de produire et relâcher la grande progéniture.

Tandis que les comparaisons de taille entre les virus et les bactéries peuvent être utiles aux chercheurs, il est également utile de comparer la taille de SARS-CoV-2 à d'autres choses qui sont produites quotidiennement. Par exemple, un acarien est le µm en général 200 dans la taille. Si nous prenons 100 une particule du nanomètre SARS-CoV-2, ceci rend l'acarien 2000 fois plus grandes.

Références

[

Further Reading

Last Updated: Feb 15, 2021

Benedette Cuffari

Written by

Benedette Cuffari

After completing her Bachelor of Science in Toxicology with two minors in Spanish and Chemistry in 2016, Benedette continued her studies to complete her Master of Science in Toxicology in May of 2018. During graduate school, Benedette investigated the dermatotoxicity of mechlorethamine and bendamustine; two nitrogen mustard alkylating agents that are used in anticancer therapy.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Cuffari, Benedette. (2021, February 15). La taille de SARS-CoV-2 et de ses implications. News-Medical. Retrieved on September 20, 2021 from https://www.news-medical.net/health/The-Size-of-SARS-CoV-2-Compared-to-Other-Things.aspx.

  • MLA

    Cuffari, Benedette. "La taille de SARS-CoV-2 et de ses implications". News-Medical. 20 September 2021. <https://www.news-medical.net/health/The-Size-of-SARS-CoV-2-Compared-to-Other-Things.aspx>.

  • Chicago

    Cuffari, Benedette. "La taille de SARS-CoV-2 et de ses implications". News-Medical. https://www.news-medical.net/health/The-Size-of-SARS-CoV-2-Compared-to-Other-Things.aspx. (accessed September 20, 2021).

  • Harvard

    Cuffari, Benedette. 2021. La taille de SARS-CoV-2 et de ses implications. News-Medical, viewed 20 September 2021, https://www.news-medical.net/health/The-Size-of-SARS-CoV-2-Compared-to-Other-Things.aspx.

Comments

  1. Ed Hodgkins Ed Hodgkins United States says:

    Smaller particles are affected more so by Brownian motion and are more apt to be captured by nearby thread.  It is therefore logical that the mask would capture smaller objects more efficiently.  None of these things measuring as small as nanometers travel in a directly line.  There are a lot of forces at work.

    • Ken Largent Ken Largent United States says:

      So what I hear from you is that small round pegs are blocked by big square holes better because small round pegs don't travel in straight lines.

      What I gather from the article is that filter material intended to block "most" particles of a certain size are assumed to be effective against particles that are 2,000 times smaller.  Under his flawed logic, the material we use to keep flies out of our houses would also make great insulation material against the cold.

      Here is reality:  a filter material that is effective against particles of a certain size cannot be as effective against particles 2,000 time smaller.

      Even though there are masks capable of filtering out smoke particles, firefighters still use an oxygen source instead of masks because masks do not create oxygen in an oxygen depleted atmosphere AND there are other toxins besides smoke in a typical fire that a mask cannot filter out.

      The math says that particles that are 2,000 times smaller than the targeted substance are 200 times MORE likely to pass through the filter material than the "acceptable" 5 percent.

      • Greg Phillips Greg Phillips Canada says:

        The theory refers to particles that are 1/10th of a micron. Material used to keep flies out of our houses is about 20,000 times larger.

      • Greg Phillips Greg Phillips Canada says:

        Google it. Robert Brown. Brownian Theory of Motion. Larger particles have the mass to follow an airstream and flow in straight lines. Smaller particles don't have the mass and therefore they zig-zag around instead of following the airstream, and don't move in straight lines. They get bounced around and that is why they are easier to capture than larger particles that move in straight lines.

        • Carlo Wood Carlo Wood Netherlands says:

          They bounce against air molecules, causing them to have an effective diameter larger than their real diameter. However, the effective diameter is at all times LESS than that of a particle with a (slightly) larger diameter. The net result is that smaller particles get captured LESS often. The Brownian motion might cause them to be captured  more often than what would be the case in a vacuum, it is still much much less than 95%. Lets say their effective diameter becomes 10x larger (which I doubt) then the holes are still 200 times larger and they'll fly through with the air unimpeded.

  2. Wickrama Donald Wickrama Donald Sri Lanka says:

    how do you measure the size of covid virus,it is electron microscope?

  3. Robert Larson Robert Larson United States says:

    N-95 masks are intended to protect from virus sized particles. Other masks are thought to provide protection from aerosolized droplets containing thousands of virus particles. These masks are overwhelming the type of masks being worn by the public and being potentially mandated going forward. However the non-N-95 masks do not provide protection from virus sized particles based on the observations in the article.

    If a non-N-95 mask wearer is "sprayed" by aerosolized droplets from an Covid infected person and these droplets do indeed contain significant amounts the virus, does not the mask itself then hold the droplets in place, providing an actual source for infection for as long as the Covid virus survives on the surface of the mask, while not providing protection from those virus particles? Non-science analogy - putting up a chain link fence around your yard, to protect you from mosquitos? Non-scientist just asking...

The opinions expressed here are the views of the writer and do not necessarily reflect the views and opinions of News Medical.