Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Espoir pour ceux avec des acouphènes

By Keynote ContributorLouise HartSenior Audiologist at Action on Hearing Loss

Par le cerf de Louise, audiologiste supérieur à l'action sur la perte auditive

Après avoir été un audiologiste depuis de nombreuses années maintenant, souvent le premier commentaire formulé par des membres du public en discutant l'acouphène est « moi savent qu'il n'y a rien que vous pouvez faire à son sujet et je juste dois apprendre à vivre avec lui ».

Il est si frustrant pour entendre ceci à maintes reprises, parce que - contraire à l'opinion publique - il n'est pas vrai. Bien que la notre connaissance et compréhension de l'acouphène ait toujours beaucoup de chemin à faire, dans la dernière recherche d'années a amélioré sa prise sur l'acouphène, et en tant que tels nous nous dirigeons dans un sens plus positif pour des souffrants.

Il y a également des interventions que nous connaissons le travail, et à cause de cette connaissance accrue nous commençons à comprendre pourquoi.

clip_image002_0011

Quel est acouphène ?

L'acouphène est un terme médical pour décrire la perception du bruit dans une oreille, les deux oreilles ou dans la tête, quand il n'y a aucun son externe correspondant.  Au R-U il y a approximativement 600.000 personnes dont l'acouphène a un choc négatif significatif sur leur qualité de vie et santé.

Quand nous souffrons d'une maladie, il est normal que nous veuillent savoir ce qu'est la cause. Comme beaucoup d'autres problèmes de santé la réponse à ceci n'est jamais simple. Il y a beaucoup de différents facteurs de déclencheur pour des acouphènes autres que l'âge et l'exposition au bruit évidents, les troubles par exemple d'oreille de la maladie, de tête et de col, les éditions de circulation, certains médicaments, et même la tension peuvent déclencher le début de l'acouphène.

clip_image003_0001

Qu'entraîne des acouphènes ?

Ainsi que se produit exact dans l'oreille ou le cerveau ? Au moment où il y a plusieurs différentes théories pour où l'acouphène peut commencer, la façon dont il peut commencer et quels procédés ou parties du cerveau peuvent être impliquées dans sa maintenance.

Pendant qu'un organisme nous sont la recherche de financement à l'université de Newcastle à essayer et fouiller dans les différentes strates possibles des déclarer que nous pensons actuellement l'acouphène peut avoir.

Robert Sweetow (PhD) donne une explication grande des théories actuelles d'origine d'acouphène :

  • La perturbation de ` de l'entrée auditive (par exemple, perte auditive) et de la résultante a augmenté le gain (activité) dans l'appareil auditif central.
  • Diminuez dans le fonctionnement (efférent) inhibiteur.
  • Surreprésentation des arête-fréquences (plasticité corticale).
  • D'autres influences somatosensorielles (bruits cervicaux, TMJ, etc.).
  • Neurones d'Extralemniscal, en particulier dans le noyau cochléaire dorsal et l'endroit d'AII, recevant l'entrée du système somatosensoriel.
  • L'association avec crainte et danger (cerveau système-émotif limbic) et attention accrue a associé à la participation de système limbic.
  • Réseau gamma largement distribué.
  • Déclenchement dysfonctionnel aux noyaux gris centraux ou au noyau réticulaire thalamique.

Une des théories les plus neuves est que notre cerveau a détruit sa capacité normale de bloquer ou ajuster à l'extérieur un signe sensoriel négatif. Il y a un réseau joint des structures cérébrales qui est impliqué dans l'émotion, comportement, et la mémoire à long terme agit en tant qu'un garde-porte pour maintenir l'acouphène signalent d'atteindre l'aire supratemporale. Robert Sweetow donne de nouveau une bonne explication technique :

L'information sensorielle entre dans alors les systèmes auditifs et limbic par le noyau géniculé médial (MGN) et avant que le signe soit traité, elle se déplace par le noyau réticulaire thalamique (TRN), qui évalue si ou non il devrait être transmis. »

« Il y a une perte importante de volume dans le cortex préfrontal médial (mPFC) dans les gens avec l'acouphène et ou douleur chronique. Cette structure projette dans et active le TRN. Si la perte de volume produit une perte de neurones, le mPFC et le TRN fonctionneront mal. »

Mis simplement, les dégâts à ce système affectent probablement la perception des signes sensoriels de telle manière que l'acouphène ou la douleur chronique puisse se développer et continuer dans une boucle se perpétuant indéfinement. Ce n'est aucune surprise que la tension peut avoir l'impact important sur ces boucles et pourrait probablement être l'un des facteurs impliqués dans le passage de doux aux acouphènes sévères.

clip_image005_0000

Interventions d'acouphène

Car il y a tant de facteurs possibles occupés dans l'émergence et la maintenance de l'acouphène, il n'est aucune surprise que les interventions qui fonctionnent bien sont multimodales. Pour aider un patient présentant l'acouphène douloureux persistant, un thérapeute d'acouphène et/ou l'équipe emploieront les méthodes suivantes, certains dont sont liés à l'enrichissement sain et à d'autres à la façon changer nos perceptions.

Là où il y a une perte auditive puis nous savons que les appareils auditifs aident souvent. La raison de ceci est double. Premièrement, moins de tension est mise sur la voie auditive car la personne ne tend alors pas pour entendre. Deuxièmement, le contraste entre les sons internes et les sons externes est diminué.

La deuxième méthode utile est enrichissement sain. Ceci peut être fait de plusieurs manières, de l'utilisation des sons environnementaux, tels que l'eau enroulant en musique. Avoir ces sons chronique dans à un environnement normal aide le masque l'acouphène, mais réduit également le contraste entre l'acouphène et le quiet.

Pour quelques souffrants il peut être nécessaire de s'user également un dispositif qui donne un bruit blanc, ou un bruit différent, qu'ils trouvent des aides pour détourner leur cerveau de l'acouphène. Ce bruit blanc peut être branché par l'audiologiste dans beaucoup d'appareils auditifs, NHS ou privé, ou un dispositif peut juste avoir le bruit blanc seulement.

Cependant, avec n'importe quel enrichissement sain le son doit être réglé juste en dessous du niveau de l'acouphène. Il est très important d'obtenir le cerveau de choisir activement le son qu'il écoute plutôt que juste le masque à l'extérieur l'acouphène douloureux.

Pour finir comme évoqué dans notre explication d'origine d'acouphène notre cerveau choisit ce qu'il écoute et donne à des sons des significations émotives, dans ce cas des sensations fortement négatives au son d'acouphène. Les facteurs comme la tension diminuent notre capacité de satisfaire à ces sensations.

Beaucoup de personnes avec des acouphènes ont constaté que la thérapie comportementale cognitive (CBT) et le mindfulness ont été instrumentaux en leur restituant une certaine qualité de vie. Le CBT adresse ces perceptions négatives et essaye de finir par la personne comprendre comment ces pensées affectent leurs conditions émotives et matérielles.

La question de beaucoup de souffrants si le CBT fonctionne réellement quand il s'agit d'acouphène, mais la recherche a prouvé qu'elle s'améliore réellement comment les gens satisfont dans la condition. Le CBT a été longtemps employé dans le management de douleur et il y a de recherche là pour indiquer son efficacité, car la douleur et les acouphènes emploient les mêmes voies neurales dans le cerveau qu'il n'est aucune surprise que cela fonctionne pour les deux.

Le Mindfulness, comme le CBT, de plus en plus est employé pour aider à améliorer des résultats de santé, et comme le CBT la recherche s'accumule sur son avantage, tellement de sorte que quelques universités prestigieuses l'aient maintenant en tant qu'élément de leur programme.

Le Mindfulness est ` la pratique de porter à un attention aux expériences internes et externes se produisant pendant le moment actuel, qui peut être développé par la pratique de la méditation'. Bien que ceci puisse au commencement déranger pour le souffrant d'acouphène, au fil du temps il peut être efficace en réduisant les effets de la tension sur l'acouphène et vice versa.

Recherche d'acouphène

À l'action sur la perte auditive nous finançons également la recherche biomédicale dans la façon dont l'acouphène est produit et dans des demandes de règlement neuves possibles. Il y a déjà des traitements médicamenteux pour quelques types d'acouphènes étant vérifiés dans les tests cliniques.

Toutefois car l'acouphène est si complexe dans sa participation d'origine et de système, il est peu probable que nous trouverons un remède unique de médicament. Les chercheurs regardent également brisants le réseau neuronal en stimulant le nerf vague qui est impliqué dans la boîte de vitesses d'information efférente dans notre fuselage.

Avec le tout ceci à l'esprit, s'il vous plaît, si vous avez affaire avec un souffrant d'acouphène n'indiquent pas que le ` rien peut être fait' parce que ce n'est juste pas vrai.  Tout ce qui fait est rend le voyage de retour pour le souffrant d'acouphène plus difficile et plus longtemps ; au lieu de cela, rassurez-les que l'aide et le conseil est à l'extérieur là, et qu'à temps elles peuvent apprendre à vivre avec leur état.

Au sujet du cerf de LouiseCERF DE LOUSIE

Louise a travaillé en audiologie pendant les 23 dernières années. Il s'est exercé en Australie et a travaillé pour l'audition australienne, se spécialisant en faisant face à ceux avec des acouphènes et la perte auditive complexe.

Après avoir déménagé au R-U, Louise a passé les 10 années à venir à Brighton fonctionnant avec les adultes complexes et les patients de BAHA, avec être impliquée avec l'université de Southampton sur son programme de supervision de BSC et être un assesseur externe pour des stagiaires de BSC.

Actuellement Louise travaille dans deux rôles, fonctionnant pour les deux pour l'action sur la perte auditive et l'audiologie de santé du Sussex, qui fournit des services d'AQP principalement dans le Sussex et Surrey.

L'action sur la perte auditive est un fuselage représentatif patient et son rôle là est public, politique sanitaire et parement de l'information. Son rôle en audiologie de santé du Sussex est de s'assurer que même un petit fournisseur peut fournir de bons soins de qualité, et à cet effet il a été impliqué dans l'accréditation d'IQIPS de son service.

Ces deux rôles équipés dedans de son opinion que de bons soins de qualité devraient être fournis à tous et que le patient/usager et audiologiste peuvent travailler ensemble pour obtenir les meilleurs résultats.

Au sujet de l'action sur la perte auditive

L'action sur la perte auditive aide des gens à confronter la surdité, l'acouphène et la perte auditive pour vivre la durée où ils choisissent.  L'action sur la perte auditive leur permet de prendre le contrôle de leurs durées et de retirer les barrages de leur voie. L'action sur la perte auditive donne le support et les soins de gens, développe la technologie et les demandes de règlement, et fait campagne pour l'égalité.

Further Reading


Déni de responsabilité : Cet article n'a pas été soumis à l'inspection professionnelle et est présenté comme vues personnelles d'un expert qualifié en matière de sujet selon les conditions générales et la condition d'utilisation du site Web de News-Medical.Net.

Last Updated: Jun 16, 2019

Comments

  1. Tonetwisters . Tonetwisters . United States says:

    Hmmm ... I wonder if Ms. Hart has tinnitus herself? Probably not. It's great that she cares enough to work in this field, and I sincerely hope that something IS coming that will turn down the "crickets." However, this misery is not "easily lived with." And the more loud sounds you are around, or the more prescription drugs you take, the louder and more intense this racket becomes. Trust me, it is an irritating condition upon which all other health issues are made worse than they otherwise would be.

    • Tom Gugliotta Tom Gugliotta United States says:

      ...they will just do what they can with a little grant money they can get.  Audiologists are the least qualified to do this research.  They know nothing about the brain, which is where the noise originates.  Most audiologists just want to take you for a ride with their stupid hearing aids and noisemakers that don't work.

  2. patricia webb patricia webb United States says:

    Have tinnitus for 10 yrs. Got it right before husband got really sick and I had had throat surgery which no one associates with anything. Have spend thousands of dollars on the Neuromonics device which I was assured would greatly help me. My husband had died by this time and I was trying anything. A lot of acupuncture, chiropractic. Am on meds. now for anxiety and to sleep. It's a lonley world when you are alone and don't hear much encouragement.

    • Tom Gugliotta Tom Gugliotta United States says:

      I went through a period of PTSD.  During that time, it could have been the stress or the antidepressants the doctors were pumping into me just to shut me up.  Over the course of a week, I developed hyperacusis and then tinnitus.  They hyperacusis is gone now but the hissing and ringing in my right ear and head have never stopped.  That was almost 17 years ago.  I too spent thousands on hearing aids, acupuncture, chiropractic and useless herbs and vitamins.  Anyone that could make a buck took advantage of me.  I just don't understand why drug companies aren't researching this.  There is a gold mine to be had if there was something that worked.

  3. Val M. Smith Val M. Smith United States says:

    I'm here because some webpage I found myself on had one of those infomercials for " a cure for Tinnitus. It's one of those infomercials that drones on and on for far too long without giving a hint about what they will say at the end. Instead I did a search and found myself here. I decided to join one of the forums and here is the first place I came to.
    My 2 cents might be the same no matter what malady we human beings have. What that is has to do with an unwillingness of most doctors to listen ( No pun intended )
    In the old days doctors listened very closely to what patients had to say realizing that the patients were giving real time feedback. Now most doctors I know listen with a half ear and half brain. One could hold the cure for all illness's in their hand and most doctors will only be interested in how high one's cholesterol is.
    In another forum I found 3 doctors who had their own sub forums. They were last answered in 2014. Maybe they just lost interest?

  4. Suzan Lee Suzan Lee United Kingdom says:

    All this come in the end  there is no cure snd you have to live with it
    CPC and TRT all they teach you how the live with it...all drug trial in the come to conclusion no change...one think i find helpfull accepting and stop looking for treatments...

  5. andrew bailey andrew bailey United Kingdom says:

    I’ve suffered with continuous tinnitus since May 1996. I’m a retired builder, my damage was done by a workmate cutting through a steel Lintol with a sthil saw. Unfortunately I had my back to him and didn’t think to have put my ear muffs on. So now in my 22nd year. What I hear every minute of every day is a very loud hissing noise in both ears. On a scale of 1 to 10 it’s around 5 for pitch, but on the same scale about volume it would be 10. For me it’s just a bug bare these days, I don’t allow it to spoil my life, I guess it’s a sink or swim situation, I was determined never to give in to it. For me, it’s as bad now as it was 22 years ago when it came on and never left me, but over time, I guess I’ve habituated to it. It’s just a matter of getting used to it. So to everyone out there that’s suffering! take it from me, it does get easier, because over time we build up some tolerance. Aweful though it is, I’d rather have this than to be deaf or blind. Just stay positive, and remember, the glass is half full and never half empty.

    • Donna M Donna M United States says:

      Thank you andrew for the positive and honest heads up on this issue. I have had tinnitus for only a little while { maybe I shouldn't say only a little while, because even only a little while seems like an eternity and it sucks } going on 2 years now. Mine happened at a band practice right before I had a chance to put in my earplugs that we all always used to wear. And the band started up to jam and there went my ears, the loud music did me in. And it's sad, because the thing that I loved the most, music, and being the lead singer, and performing live onstage, ripped my heart out that day. Now I have nothing to do with music at all. I'm gun shy now and can't be around loud music or anything loud for that matter. I pray about it everyday, and put it all in god's healing hands, and pray, god gives doctors the knowledge to find an outright cure, or the knowledge to at least find us some relief and a way to lower the noise and the speed of it all. I also have a hissing sound in both ears andrew. And it's funny { not really } that you use the volume level on a scale from 1 to 10 to describe the loudness that you hear, as I do the same when I talk to people who I find that have tinnitus. My hissing level is about a 7 and the volume is about an 8 or 9. None of it though is any good. So I'm trying to do my best in dealing with it. But it's hard brother, no denying that. God bless you andrew, and I sure do pray that god grants us all who suffer, a cure from this dreaded affliction. May god bless you always andrew.

      • roger bartholow roger bartholow United States says:

        Hey Donna I'm so sorry to hear about your tinnitus experience.I fell victim in a similar way being a lead vocalist myself I was getting ready to lay down my vocal tracks for a demo and when the music track came  on it was set to full volume I didn't stand a chance having headphones on. Im going on a year now since the music died.You are so right about dealing with that part of the journey.I wish for you nothing but the very best.Lets hope for 2019 to be the year of the tinnitus breakthrough.There are alot of new and exiting things going on worldwide in the research side of tinnitus .Hang in there Donna...Roger

  6. Chester Laid Chester Laid Netherlands says:

    The only real problem in this article is the phrase " don't say nothing can be done" there is nothing that can be done literally.
    Meditating or relaxing meds or whatever external means to help coupe with tinnitus gives varius degrees of relief but never enough to say that something can be done.

    We are waiting for hard intervention by the medical world not these ambigious phrases we know already.
    Every person or organization will tell us to practice mindfullness because that is how a person can handle a harsh situation but it does not fix the situation.

    anyone will do some of the above always so these articles are what actually drains our energy al the more when  thousands of these articles all say the same....
    We know already for gods sake pls just stop it with the feel good articles that are empty to begin with..
    I want to give credit to the person who wrote this and say thank you for caring but the situation drags this negative mention out of me for the reasons stated above...

The opinions expressed here are the views of the writer and do not necessarily reflect the views and opinions of News Medical.