Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Quel est un prion ?

Le terme « prion » est dérivé de la particule infectieuse proteinacious et se rapporte à l'agent pathogène qui entraîne des encéphalopathies spongiformes transmissibles (TSEs).

Cette petite particule infectieuse est une forme de pathogène d'une protéine cellulaire appelée de prion de protéine (PrPc). PrPc est principalement trouvé sur la surface des cellules dans le système nerveux central, mais il est également situé en d'autres tissus corporels. Bien que le rôle spécifique de PrPc ne soit pas clair, les études proposent que cette protéine joue un rôle protecteur en cellules et les aide pour répondre au déficit de l'oxygène.  

Un prion se compose de protéine anormalement pliée qui entraîne des conditions neurodegenerative graduelles, avec deux d'être le plus notable maladie de la vache folle (ESB ou maladie de la vache folle) vue dans les bétail et le bétail et maladie de Creutzfeldt-Jakob (CJD) vue chez l'homme. Ces protéines SIG-pliées ne se multiplient pas dans l'organisme d'hôte qu'elles infectent. Au lieu de cela, elles affectent la structure cérébrale en agissant en tant que matrice, induisant des protéines avec le pliage normal pour convertir en forme anormale de prion.

Ces protéines SIG-pliées récemment formées, à leur tour, agissent en tant que promeuvent des matrices pour la conversion des protéines plus normales, menant à une accumulation exponentielle de prions dans le tissu du système nerveux central. Ces protéines anormalement pliées forment les plaques qui sont pensées pour entraîner le « enchevêtrement » des neurofibrils et pour nuire le fonctionnement de synapse. Les cellules nerveuses sont éventuellement endommagées et détruites, qui fait former les vacuoles minuscules dans le cerveau. Celles-ci donnent au cerveau une apparence comme une éponge sous le microscope, par conséquent la maladie spongiforme de condition a surgi.

Ceci mène au dommage au cerveau et aux sympt40mes de la maladie de prion, qui comprennent la fonction cérébrale nuie ; changements de personnalité, de mémoire et de comportement ; anomalies intellectuelles de déclin et de mouvement, en particulier ataxie. Ces sympt40mes habituellement se développent pendant l'âge adulte et empirent au fil du temps, éventuellement entraînant la mort dans plusieurs années ou même quelques mois.

Caractéristiques de prion

Les prions sont si petits qu'ils soient encore plus petits que des virus et peuvent seulement être vus par un microscope électronique quand ils ont totalisé et ont formé un boîtier. Les prions sont également seuls du fait ils ne contiennent pas l'acide nucléique, à la différence des bactéries, des champignons, des virus et d'autres agents pathogènes. Les prions sont pour cette raison résistants aux procédures qui détruisent des agents pathogènes en décomposant l'acide nucléique. En outre, parce que ces particules sont une version anormale d'une protéine normale qui est déjà codée pour dans le fuselage, elles ne déclenchent pas une réaction immunitaire d'hôte, comme le font d'autres agents pathogènes.

La protéine normale de prion vraisemblablement se compose des bobines flexibles désignées sous le nom d'alpha helices, mais sous la forme anormalement pliée, ces helices sont étirées à l'extérieur dans feuilles appelées en masse bourrées de structures de bêtas. Les enzymes cellulaires désignées sous le nom des protéases peuvent décomposer la protéine normale, mais les protéines de prion sont résistantes à ceci et s'accumulent par la suite dans le tissu cérébral car elles reproduisent.

le comportement comme un prion peut également être vu dans quelques types de champignons. Ces prions fongiques ont été étudiés considérable pour fournir des indices pour la façon dont les prions affectent des mammifères, bien que les prions fongiques ne soient pas nuisibles à leur hôte.

Découverte de prion

Dans le late1960, la recherche a prouvé que l'agent qui entraîne l'EST de moutons ou la tremblante ovine était de haute résistance à l'neutralisation par ultra violet et rayonnement ionisant, les traitements qui détruiraient habituellement tous les agents pathogènes qui ont contenu l'acide nucléique. Cependant, la nature de ces particules était encore peu claire et les scientifiques ont effectué des suggestions variées comprenant des protéines, des éclats de membrane, de petits virus d'ADN et des polysaccharides.

Quelques chercheurs ont décidé que celui qui la nature de l'agent ait été, il n'a pas dépendu de l'acide nucléique pour se reproduire. En 1982, Stanley B. Prusiner de l'Université de Californie à San Francisco, publié un article en la Science expliquant la purification de la tremblante ovine entraînant l'agent et lui a décrit une protéine. Prusiner a écrit dans l'article : « parce que les propriétés nouvelles de l'agent de la tremblante ovine le discernent des virus, des plasmides, et des viroids, « le prion » d'un terme neuf était proposé pour indiquer une petite particule infectieuse protéineuse qui est résistante à l'inactivation par la plupart des procédures qui modifient les acides nucléiques. » La découverte de Prusiner a mené à lui étant attribué le prix Nobel en 1997.

Further Reading

Last Updated: Aug 23, 2018

Sally Robertson

Written by

Sally Robertson

Sally has a Bachelor's Degree in Biomedical Sciences (B.Sc.). She is a specialist in reviewing and summarising the latest findings across all areas of medicine covered in major, high-impact, world-leading international medical journals, international press conferences and bulletins from governmental agencies and regulatory bodies. At News-Medical, Sally generates daily news features, life science articles and interview coverage.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Robertson, Sally. (2018, August 23). Quel est un prion ?. News-Medical. Retrieved on January 15, 2021 from https://www.news-medical.net/health/What-is-a-Prion.aspx.

  • MLA

    Robertson, Sally. "Quel est un prion ?". News-Medical. 15 January 2021. <https://www.news-medical.net/health/What-is-a-Prion.aspx>.

  • Chicago

    Robertson, Sally. "Quel est un prion ?". News-Medical. https://www.news-medical.net/health/What-is-a-Prion.aspx. (accessed January 15, 2021).

  • Harvard

    Robertson, Sally. 2018. Quel est un prion ?. News-Medical, viewed 15 January 2021, https://www.news-medical.net/health/What-is-a-Prion.aspx.

Comments

  1. jerry Rogers jerry Rogers United States says:

    Where are prions found ? in the soil ? if so can you test for prions?

  2. Lyle Zoerman Lyle Zoerman United States says:

    My concern is in creating GMO foods that may have the same result as prions. It took decades to discover, and it still takes maybe 2 decades to diagnose after initial infection. If a GMO creates a prion or prionlike folded protien, it could decimate a population before discovery.

    • Bill Board Bill Board United States says:

      The modifications inherent within GMOs are highly specific and specialized within their targeted function, specifically limited to areas of plant growth cycles, and resistance to specific organisms, ie, molds or pests.  The ingestion of these foods are broken down within human digestion, such that their constituent molecular bases are synthesized the same as any food. Food not absorbed is simply excreted.  The possibility of say... oncogene synthesis, or horizontal gene transfer and the genesis of prions from plants modified isn't plausible as there is no chain mechanism to enable this.

  3. Jim Strange Jim Strange Australia says:

    Is it possible for earth to be seeded with prions from comet and cosmic dust. I.e. can they survive interstellar or solar radiation?

  4. Mohamed Pasha Mohamed Pasha Saudi Arabia says:

    why prions attack only nervous tissue

  5. Candi Carter Candi Carter United States says:

    Does anyone know if Prions are in any way related to Morgellons? I ask because I helix shaped blue fiber came out of my sons cheek, after a bath and rub with tea tree and coconut oil. Oh, and we've hall had viral like symptoms since October of Last year (2015).

  6. Kenneth Letterman Kenneth Letterman Brazil says:

    Prions do not, I presume, survive at high temperatures or in acidic environments, or do they? They must be specific to nervous tissue like enzymes and the chaperonin proteins. Is there a relation between prions and enzyme creation, activation, or denaturation? What of all the proteins related to enzyme complexes? Pro-enzymes, pre-enzymes...

  7. Kenneth Letterman Kenneth Letterman Brazil says:

    Chaperonin proteins are involved in promoting the correct folding of proteins so that aggregation does not occur. What if the chaperonins themselves were somehow destroyed but functioned well enough to induce misfolding?

  8. Evans Muthomi Evans Muthomi Kenya says:

    your articles always help me with my studies

  9. Michael Pereira Michael Pereira United States says:

    A prion is a small virus, a harmful enzyme, composed of just s few amino acids, like substance P.

  10. Husain Janu Husain Janu Islamic Republic of Pakistan says:

    Any one give answer prions are rna virus or dna viras

The opinions expressed here are the views of the writer and do not necessarily reflect the views and opinions of News Medical.