Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Applications des sciences de la vie de la dispersion de la lumière dynamique (DLS)

La dispersion de la lumière dynamique (DLS) est une technique employée en sciences de la vie pour déterminer les profils de taille et de distribution de grandeurs des particules en solution.

Également connu en tant que spectroscopie de corrélation de photon, DLS emploie une source lumineuse telle qu'un laser, qui est brillé sur les particules qui sont dans le mouvement brownien en solution. Car la lumière heurte les particules, la longueur d'onde de la lumière entrante est modifiée et cette modification est liée à la dimension particulaire. La distribution de grandeurs peut alors être prévue et des informations sur la façon dont les mouvements de particules en solution peuvent être gagnés.

Le mouvement brownien est baptisé du nom du botaniste écossais Robert Brown, qui était le premier pour étudier le mouvement fait au hasard des particules. Il a réalisé que le mouvement était fait au hasard quand il a étudié le mouvement des textures de pollen dans l'eau utilisant un microscope. En 1905, Albert Einstein a expliqué que les textures étaient déménagées par les molécules d'eau, qui l'ont abouti à développer sa théorie quantitative de mouvement brownien.

Quand les particules sont sujettes au mouvement brownien, elles ne déménagent aucun sens particulier, mais éventuellement écarté même dans tout le support qu'elles sont dedans. Ceci désigné sous le nom de la diffusion.

Dans DLS, la lumière qui heurte les particules est dispersée dans tous les sens, qui désigné sous le nom de la diffusion de Rayleigh. Le fait que les particules subissent le mouvement brownien signifie que la lumière est dispersée à différentes intensités. Ces variations d'intensité peuvent alors s'analyser pour fournir des informations au sujet de la taille et de la distribution de grandeurs des particules.

Un avantage de DLS est que seulement on exige un petit échantillon qui n'a pas besoin de beaucoup de préparation.

Grammage et taille des molécules

DLS est une technique très utilisée pour déterminer la taille des protéines, des acides nucléiques, des micelles, et des hydrates de carbone, pour nommer mais de quelques uns. Par exemple, il peut être employé pour différencier entre un monomère et un dimère et peut également mesurer les particules qui sont moins d'un nanomètre dans la taille. DLS peut être employé pour estimer le poids moléculaire de particules et pour recenser les différents genres de molécule actuels dans la même solution.

Études de stabilité

Des mesures de dispersion de la lumière ont été employées pour que le demi-siècle regarde des phénomènes de totalisation des protéines en solution et peuvent fournir des mesures de taille de totalisation, d'un nanomètre, jusqu'aux centaines de microns.

La mesure périodique utilisant DLS peut montrer où la totalisation se produit au fil du temps. Ceci est réalisé en regardant s'il y a une augmentation du radius hydrodynamique de la particule. Si la totalisation de protéine se produit, plus des particules auront un plus grand radius. Un exemple de la façon dont ceci peut être appliqué est l'examen critique pour les ensembles non désirés en médicaments qui peuvent déclencher une réaction immunitaire ou entraîner des effets secondaires défavorables. Une autre application est l'enquête sur les maladies de totalisation de protéine telles que la maladie d'Alzheimer et la maladie de Huntington.

Références

Further Reading

Last Updated: Aug 23, 2018

Deborah Fields

Written by

Deborah Fields

Deborah holds a B.Sc. degree in Chemistry from the University of Birmingham and a Postgraduate Diploma in Journalism qualification from Cardiff University. She enjoys writing about the latest innovations. Previously she has worked as an editor of scientific patent information, an education journalist and in communications for innovative healthcare, pharmaceutical and technology organisations. She also loves books and has run a book group for several years. Her enjoyment of fiction extends to writing her own stories for pleasure.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Fields, Deborah. (2018, August 23). Applications des sciences de la vie de la dispersion de la lumière dynamique (DLS). News-Medical. Retrieved on September 21, 2020 from https://www.news-medical.net/life-sciences/Life-Science-Applications-of-Dynamic-Light-Scattering-(DLS).aspx.

  • MLA

    Fields, Deborah. "Applications des sciences de la vie de la dispersion de la lumière dynamique (DLS)". News-Medical. 21 September 2020. <https://www.news-medical.net/life-sciences/Life-Science-Applications-of-Dynamic-Light-Scattering-(DLS).aspx>.

  • Chicago

    Fields, Deborah. "Applications des sciences de la vie de la dispersion de la lumière dynamique (DLS)". News-Medical. https://www.news-medical.net/life-sciences/Life-Science-Applications-of-Dynamic-Light-Scattering-(DLS).aspx. (accessed September 21, 2020).

  • Harvard

    Fields, Deborah. 2018. Applications des sciences de la vie de la dispersion de la lumière dynamique (DLS). News-Medical, viewed 21 September 2020, https://www.news-medical.net/life-sciences/Life-Science-Applications-of-Dynamic-Light-Scattering-(DLS).aspx.

Comments

The opinions expressed here are the views of the writer and do not necessarily reflect the views and opinions of News Medical.