Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Quel est B-RAF ?

B-RAF est une protéine codée par le gène de BRAF et est impliqué dans la voie de RAS/MAPK, qui règle l'accroissement cellulaire et la division. Les gènes de RAF codent des protéines de kinase de sérine et de thréonine en aval de Ras dans la voie.

Crédit : Juan Gaertner/Shutterstock.com

Il y a trois gènes humains de RAF : ARAF, CRAF-1, et BRAF. BRAF code la protéine B-RAF, qui est impliquée dans la transduction du signal à l'intérieur des cellules. Il catalyse la phosphorylation de la sérine et de la thréonine sur des protéines cibles, convertissant l'adénosine triphosphate (ATP) en adénosine^diphosphate (ADP). B-RAF est activé en grippant Ras-GTP.

Les mutations ponctuelles de BRAF, sont présentes dans plus de 60 pour cent de mélanomes et ont été trouvées aux bas débits dans le poumon, le côlon, et les carcinomes ovariens. Le gène B-RAF a deux hotspots pour la mutation. On est dans le segment d'activation du domaine de kinase. 89 pour cent de mutations sont dans cette zone. L'autre point névralgique est la boucle riche en glycine du domaine de kinase. Cet endroit représente 11 pour cent de mutations. Les protéines du mutant B-RAF qui ont été impliquées dans la tumorigenèse souvent ont élevé l'activité de kinase, connue sous le nom de gain de mutaion de fonctionnement.

Structure de B-RAF

La protéine B-RAF a 766 acides aminés dans trois domaines économisés. La région économisée 1 (CR1) est un domaine autorégulateur Ras-GTP-grippant. La région économisée 2 (CR2) est une région riche en sérine cette des fonctionnements comme charnière sur la molécule. La région économisée 3 (CR3) est un domaine catalytique de protéine kinase. Il phosphorylates qu'une séquence spécifique sur la protéine vise.

CR1 empêche l'activité de CR3, le domaine de kinase, réglementant l'activité générale de signalisation de la molécule. L'inhibition du domaine de kinase est arrêtée en grippant du domaine Ras-grippant, ou des résidus 155-227 de la protéine, au domaine de l'effecteur Ras-GTP.

En plus de l'autoinhibition, CR3 est également empêché quand la protéine n'est pas goujon-de translation phosphorylé à certaine sérine et les résidus tyrosine dans le CR2 articulent la région. Afin de devenir actif, le domaine de la kinase CR3 doit être converti en sa forme active par la phosphorylation de la boucle d'activation. Ceci change sa conformation, indiquer l'accepteur d'ATP et activer l'activité enzymatique.

B-RAF et maladie

Les mutations du gène de BRAF peuvent entraîner les certaines maladies héritées et anomalies congénitales. Ceux comprennent le syndrome cardiofaciocutaneous, dont les sympt40mes comprennent des problèmes cardiaques, l'arriération mentale, et des modifications aux caractéristiques faciales.

Ces mutations peuvent également entraîner le cancer, effectuant à BRAF un oncogene. Des mutations de BRAF ont été associées à beaucoup de cancers, comprenant :

  • Lymphome non Hodgkinien
  • Cancer colorectal
  • Mélanome malin
  • Carcinome thyroïdien papillaire
  • carcinome de poumon de Non-petit-cellule
  • Adénocarcinome du poumon
  • Glioblastome

Il y a plus de 30 mutations de BRAF qui ont été branchés au cancer. Des mutations de BRAF sont trouvées dans plus de 80 pour cent de mélanomes, mais dans seulement 1-3 pour cent de cancers de poumon. La mutation de BRAF la plus courante menant au cancer est remplacement d'adénine pour des thymines au nucléotide 1799. Cette mutation a été trouvée dans le carcinome thyroïdien papillaire, le cancer colorectal, le mélanome, et le non-petit cancer de poumon de cellules.

Quelques sociétés pharmaceutiques développent des inhibiteurs de la protéine B-RAF comme traitements anticancéreux. Un de ces derniers montrés a augmenté la survie dans le mélanome métastatique et a été qualifié pour la demande de règlement.

Further Reading

Last Updated: Feb 26, 2019

Dr. Catherine Shaffer

Written by

Dr. Catherine Shaffer

Catherine Shaffer is a freelance science and health writer from Michigan. She has written for a wide variety of trade and consumer publications on life sciences topics, particularly in the area of drug discovery and development. She holds a Ph.D. in Biological Chemistry and began her career as a laboratory researcher before transitioning to science writing. She also writes and publishes fiction, and in her free time enjoys yoga, biking, and taking care of her pets.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Shaffer, Catherine. (2019, February 26). Quel est B-RAF ?. News-Medical. Retrieved on September 21, 2020 from https://www.news-medical.net/life-sciences/What-is-B-Raf.aspx.

  • MLA

    Shaffer, Catherine. "Quel est B-RAF ?". News-Medical. 21 September 2020. <https://www.news-medical.net/life-sciences/What-is-B-Raf.aspx>.

  • Chicago

    Shaffer, Catherine. "Quel est B-RAF ?". News-Medical. https://www.news-medical.net/life-sciences/What-is-B-Raf.aspx. (accessed September 21, 2020).

  • Harvard

    Shaffer, Catherine. 2019. Quel est B-RAF ?. News-Medical, viewed 21 September 2020, https://www.news-medical.net/life-sciences/What-is-B-Raf.aspx.

Comments

The opinions expressed here are the views of the writer and do not necessarily reflect the views and opinions of News Medical.