Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Sommet Africain sur la demande de règlement du SIDA, de la tuberculose et de la malaria

À Gaborone, le Botswana, fonctionnaires de gouvernement et préposés du service des autorités de régulation de médicament de 23 pays, les industries pharmaceutiques basées sur la recherche et génériques, des amorces de santé publique, des fournisseurs de soins de santé, des groupes de pression (personnes y compris vivant avec le HIV/SIDA), milieu universitaire et des membres des organisations non gouvernementales a retenu des discussions à partir des 29-31 mars selon les principes scientifiques et techniques pour des produits médicamenteux de combinaison de fixe-dose (FDCs) pour l'usage dans la demande de règlement du SIDA, de la tuberculose et de la malaria, les dangers de maladie infectieuse les plus sérieux faisant face au monde aujourd'hui.

Des Thérapies combiné, utilisant les médicaments uniques gérés ensemble, ou FDCs sont considérées comme étant par on essentielles à traiter ces maladies ainsi qu'à limiter le développement de la résistance au médicament. Entre d'autres avantages, FDCs simplifient le dosage qui pourrait avoir comme conséquence une meilleure adhérence patiente au traitement.

Les Coparrains de la conférence du Botswana étaient CDAA, UNAIDS, HHS et OMS. Un panel d'experts se composant des régulateurs et d'autres préposés du service des coparrains s'était précédemment réuni à Cape Town, Afrique du Sud, pour développer en février 2004 un document de travail des principes scientifiques et techniques partagés pour évaluer FDCs. Ce projet était alors posté sur le Web pour le commentaire.

Avant et pendant la conférence, on a soulevé des inquiétudes qui cette initiative était décentrée vers favoriser des innovateurs au-dessus des constructeurs génériques, d'une manière dont pourrait négativement affecter l'accès aux médicaments mal nécessaires. Cependant, les parraineurs, les préposés du service et les experts qui ont participé à la Conférence du Botswana ont convenu que les principes, dans Qu'est ce que forme finale, ne soyez pas ont destiné à et n'entraveraient pas l'accès à sûr, à efficace et la qualité FDCs par des gens vivant avec le HIV/SIDA.

Les participants ont décidé de travailler vers un document de principes, polissant le projet des travaux précédents qui comporte les commentaires fournis par des participants de Conférence et ceux qui ont soumis le contrôle par retour de l'information électroniquement. Mi-avril ce projet de document révisé sera posté pendant deux (2) semaines à : http://www.globalhealth.gov/fdc.shtml pour davantage de commentaire par l'intermédiaire d'email.

Le panel d'experts considérera des commentaires supplémentaires et se produira pour écrire le document définitif. On s'attend à ce que le document définitif de principes soit rendu disponible mi-mai 2004.

On l'anticipe que le document de principes sera utile aux autorités de régulation autour du monde, ainsi qu'aux sociétés pharmaceutiques et à d'autres organismes concernés en développant et en évaluant FDCs. On ne le destine pas pour être une recommandation thérapeutique ou de réglementation, ni adresse l'acquisition et la distribution des produits particuliers.