Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Le gouvernement Australien le met sur le dossier que les prix des médicaments d'ordonnance ne monteront pas en raison de l'Accord De Libre-échange Avec les Etats-Unis

Le prix des médicaments d'ordonnance ne montera pas en raison de l'Accord De Libre-échange Avec les Etats-Unis. Le Gouvernement Australien a donné cette entrée entreprenante dans les négociations et l'a livré sur cet engagement.

Le Ministre De La Santé Et le Vieillissement peut seulement indiquer un médicament sur le PBS suivant une recommandation du Comité Consultatif Pharmaceutique d'Avantages (PBAC). Ceci ne changera pas sous le FTA. Tout ce qui a changé est que le système deviendra plus transparent et responsable.

Le gouvernement rejette les assertions effectuées par Professeur David Henry et ses collègues. Leurs revendications sont sans fondement. Il n'y a rien dans l'Accord De Libre-échange Qui provoquerait des augmentations des prix payés des pharmaceutiques sur le PBS.

Une des FAUSSES assertions effectuées par le groupe de Henry est que le mécanisme de principale revue deviendra un procédé d'appels qui aura la capacité de retourner des recommandations de PBAC. Le mécanisme de principale revue ne constituera pas un procédé d'appels. Les la plupart qu'il pourrait faire sont de suggérer que les PBAC jettent un autre coup d'oeil à une application particulière.

Il n'y a rien dans l'Accord De Libre-échange De changer les principes des procédés pour la liste et l'évaluation des médicaments sur le PBS.

http://www.health.gov.au