Le taux de l'enfance de type 2 diabète est 13 fois plus élevé chez les enfants sud-asiatiques que chez les enfants blancs

Le taux de l'enfance de type 2 diabète est 13 fois plus élevé chez les enfants sud-asiatiques que chez les enfants blancs, révèle la première enquête britannique sur la maladie dans les Archives of Disease in Childhood.

Mais dans l'ensemble des taux nationaux sont encore faibles, en comparaison avec des pays comme le Japon, où les taux ont monté en flèche au cours des 30 dernières années, l'enquête montre.

Les résultats sont basés sur un sondage auprès de tous les centres de 228 diabétiques en 2000, réalisée par la British Society for Paediatric endocrinologie et du diabète des essais cliniques / Groupe de la vérification. http://www.bsped.org.uk/

Les données ont été collectées sur les enfants jusqu'à l'âge de 16 ans avec un diagnostic présumé de diabète de type 2 en raison de facteurs environnementaux, ceux avec diabète de la maturité du jeune (MODY) ¯ causées par des gènes défectueux ¯ et ceux qui «atypiques» de type 1 diabète.

Les réponses ont été reçues de 177 centres, qui, entre eux, soigné plus de 15.000 enfants souffrant de diabète.

Spécialistes rapporté 112 enfants à l'enquête, 25 d'entre eux avaient diabète de type 2 et 20 d'entre eux avaient MODY.

Les enfants diabétiques de type 2 ont tendance à être plus âgés au moment du diagnostic ° autour de l'âge de 13 ° que les enfants ayant une maladie de type 1. Ils étaient presque toujours des femmes et en surpoids ou obèses. La plupart avaient un parent avec la maladie.

Les taux de diabète de type 2 étaient plus de 13 fois plus élevé chez les enfants sud-asiatiques comme ils ont été parmi les enfants blancs.

Les enfants ayant le MODY ont été autour de l'âge de 11 ans au moment du diagnostic, beaucoup moins susceptibles d'être en surpoids ou obèses que ceux de type 2 de la maladie. Et tous étaient blancs.

Basé sur les chiffres et les estimations de la population, les chercheurs ont calculé que le taux national de diabète de type 2 est de 0,21 pour 100.000 enfants. Ce chiffre est faible, et beaucoup plus bas que d'une étude récente de Birmingham a suggéré, indiquant qu'il ya de grandes variations régionales.

Mais ils avertissent: "Notre enquête presque certainement sous-estimés diabète de type 2, diabète MODY, et le diabète secondaire?"

Il est bien connu que les enfants ayant une maladie de type 2 n'ont pas toujours les symptômes, et donc ne viennent pas à l'avis des médecins, disent les auteurs. Et ils concluent: «Toutes les estimations de prévalence basées sur les cas diagnostiqués sera un sous-estimer." http://www.bma.org.uk