Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Méthode neuve Prometteuse pour l'estimation de la cardiopathie ischémique

En Dépit des diminutions récentes de la mortalité, la cardiopathie demeure la principale cause du décès aux Etats-Unis. La recherche d'une technique précise, non envahissante, et plus à faible risque pour diagnostiquer la maladie coronarienne continue à défier des chercheurs mondial.

Les Scientifiques du Centre Hospitalier Universitaire du Service de Cardiologie Nucléaire de Zurich ont présenté le premier bilan d'une méthode neuve prometteuse pour l'estimation de la cardiopathie ischémique à la Société de la Rencontre Annuelle du Médicament Nucléaire cinquante-et-unième à Philadelphie.

La technique neuve se sert du dernier rétablissement des balayeurs hybrides. L'information de cartels de balayeur de PET/CT de la tomographie d'émission de positons (PET), qui trace le flux sanguin par les artères coronaires et dans le tissu musculaire, avec une étude en trois dimensions de Rayon X (la tomodensitométrie, ou le CT, partie). Les images fixées donnantes droit fournissent une illustration précise d'à quoi le coeur ressemble et fonctionne.

L'étude a fait participer 25 patients de la maladie coronarienne précédemment documentée par l'angiogramme coronarien. La technologie neuve de PET/CT a été employée pour diagnostiquer les mêmes 25 patients d'une façon non envahissante. PET/CT a été déterminé pour être fiable et pertinent à diagnostiquer la maladie coronarienne si comparé à l'angiogramme coronarien et plus précis que seul le CT. Cette procédure peut potentiellement détendre les patients et le corps médical du fardeau financier et matériel des méthodes diagnostiques invasives.

Les implications de cette technologie neuve pour les patients de évaluation présentant la maladie coronarienne sont toujours en cours d'évaluation. Selon M. Mehdi Namdar, un des auteurs de l'étude, « Au corps médical, nous recherchons toujours des voies neuves de traiter de vieux problèmes. Quand vous pouvez éviter des chirurgies invasives sans sacrifier l'exactitude ou le risque accru, vous faites un service grand au patient. Dans le cas du balayeur combiné de PET/CT, nous avons trouvé une méthode très précise de diagnostiquer des risques cardiaques potentiels qui est beaucoup plus facile sur le patient. »

http://www.snm.org/