Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Système pour soigner des patients au-dessus de l'Internet par l'intermédiaire du webcam

La physiothérapie vient à une salle de salon près de vous avec une université de conférencier de Queensland inventant un système pour soigner des patients au-dessus de l'Internet par l'intermédiaire du webcam.

Les patients et les physiothérapeutes peuvent voir et s'entendre en temps réel utilisant une connexion internet d'appareil-photo et de standard dialup.

Le logiciel permet à des physiothérapeutes de guider leurs patients pour administrer leurs propres évaluations et demande de règlement matérielles.

M. Trevor Russell, le créateur de logiciel et conférencier de physiothérapie d'UQ, a dit que son envoi de rééducation de télémédecine était pour des gens dans les villes de province ou les endroits d'isolement qui seraient normalement sans physiothérapie.

« Tout qu'ils ont besoin est une petite caméra web, qui coûte environ $100 pour ajouter à leur système alors ils peuvent atteindre le service, » M. Russell a dit.

Le système a été vérifié sur 65 patients de rechange de genou à l'hôpital de QEII avec la moitié du groupe traité en personne, et l'autre moitié par l'intermédiaire de l'ordinateur.

Leurs genoux ont été mesurés la force, la taille et la souplesse et puis surveillés pendant six semaines de physiothérapie.

Les résultats ont montré que les patients de télémédecine ont eu moins de douleur et plus de mobilité en particulier dans les mouvements quotidiens tels que l'escalier s'élevant.

« Ils sensation rapportée plus aux commandes de leur rééducation et ont eu une conformité plus élevée à un programme d'exercices à la maison. »

Il a cru que son système de télémédecine était le premier de son genre en physiothérapie.

Et la même technologie a pu être appliquée à la pathologie de la parole, à l'oncologie, au traitement de nouveau-travail, aux diabétiques et aux patientes de rappe, de cancer et d'oeil.

« Éventuellement les patients qui passent généralement maintenant un long temps aux établissements de soins étendus, peuvent rentrer à la maison plus tôt ainsi cela coûte au gouvernement moins pour les renfermer dans les hôpitaux. »

Le système de télémédecine sera vérifié sur des patients de rappe et de trouble cérébral avant qu'il soit lancé à la santé du Queensland.

Demandé si le système pourrait être aussi bon qu'en personne des soins, M. Russell a dit que le physiothérapeute était toujours en visuel et contact sonore mais il était par l'intermédiaire de l'ordinateur plutôt que la face à face.

« Finalement, il nous permet de traiter les gens qui autrement n'auraient aucune aide avec la rééducation. Ainsi c'est que quelque chose plutôt que rien le scénario. »

Pour plus de M. Russell (téléphone de contact de l'information : 07 3346 9633, email : [email protected]) ou Miguel Hollande aux transmissions d'UQ (téléphone : 3365 2619, email : [email protected])