Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Cas de rage dans le sud-ouest France

L'Agence pour la Protection de santé s'est rendue compte d'une caisse de rage confirmée, diagnostiquée chez un crabot dans le sud-ouest France. Le crabot, qui est mort, avait été importé illégalement dans l'Union européenne par l'Espagne du Maroc et puis sur la France.

L'animal a eu le contact avec les deux êtres humains et avec d'autres crabots comprenant dans des endroits de touristes. Certains sont connus pour avoir été mordus. Les autorités de la santé françaises essayent de tracer et traiter ces personnes en France.

La période et les places en France où le crabot a pu avoir mordu des gens sont connues. Le fuselage national français de santé publique, l'institut de Vielle Sanitaire (INVS), qui combine des investigations a recensé la 2ème au 21 août comme période où le crabot était infectieux. Au cours de cette période, le propriétaire, qui vit en Bordeaux (comté de la Gironde) dans le sud-ouest la France l'a prise pour les promenades fréquentes au centre de la ville, en particulier autour de la rivière et des jardins botaniques. Il est également allé à d'autres places dans la Gironde et les comtés voisins de Dordogne, de Garonne et de sort. En particulier :

2 août dans Hostens (la Gironde)
5 août au festival dans Perigueux (Dordogne)
7 8 août au festival de rue en Miramont de Guyenne (sort et Garonne)
12- 14 août au festival de musique dans Libourne (la Gironde)

Le crabot, une femelle, était seulement 4 mois, de taille moyenne avec le longs cheveu, arrière et oreilles bruns.

L'Agence pour la Protection de santé informe le public que s'ils supportaient récent un dégagement d'un crabot adaptant la description ci-dessus tout en se déplaçant ou en vacances pendant les dates et les lieux spécifiques ci-dessus dans le sud-ouest France, celle ils devraient instamment demander l'avis médical de leurs généralistes ou NHS directs. Les médecins ainsi approché devraient alors rechercher le conseil d'expert et la demande de règlement possible pour leurs patients pendant qu'ils en tout cas de la morsure de chien où la rage peut être impliquée. Les généralistes et les professionnels de santé peuvent obtenir les informations supplémentaires de l'Agence pour la Protection de santé et s'il y a lieu de la fourniture de vaccin.

Les gens mordus par un crabot adaptant cette description les dates et dans les places indiquées sont susceptibles d'avoir besoin de la demande de règlement pour la rage. Cependant la France devrait encore être considérée comme restant exempt de la rage. Des personnes mordues par des crabots en dehors de ces périodes et places peuvent être rassurées et n'ont pas besoin de la demande de règlement.

Des personnes voyageant avec des animaux familiers dans la France et d'autres pays d'UE peuvent être prévues avoir fait ainsi sous le plan de course d'animal familier. Ceci exige que les animaux sont vaccinés contre la rage et montrent la protection par une prise de sang. Cependant aucune vaccination n'est complet efficace et devrait-elle des personnes avec des animaux familiers penser qu'ils ont pu avoir été mordus par le crabot concerné, ou s'ils ont n'importe quelles autres préoccupations de santé, ils devraient contacter leur médecin vétérinaire privé.

La rage est un viral infection aigu qui est extrêmement rare au R-U ; le dernier cas de la rage classique acquis dans ce pays était il y a un siècle, en 1902. Très de temps en temps des cas se produisant depuis lors tous ont été acquis à l'étranger, habituellement par des morsures de chien. La boîte de vitesses est habituellement par la salive par l'intermédiaire du dégagement d'un animal infecté ; il n'y a aucun cas documenté de la transmission de homme à homme. Depuis 1946 il y a eu les 22 morts au R-U de la rage acquise à l'étranger. Une personne qui est mordue par un animal rabique mais demande de règlement donnée avec des vaccins contre la rage peut compter ne pas développer la rage.