Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

UE pour dépenser les maladies animales €188 million abordantes telles que l'ESB

La Commission européenne a reconnu une enveloppe pour combattre des maladies animales à l'UE. L'UE budgétisent pour 2005 abordera des encéphalopathies spongiformes transmissibles (TSE) et une gamme d'autres maladies animales qui influencent sur la santé des personnes animale et.

Un total de €188 million sera procurable et le financement général a été augmenté par €41 million depuis 2004, réfléchissant le haut niveau d'importance fixé aux mesures d'éradication de la maladie pour la protection de la santé animale et publique.

David Byrne, commissaire pour la santé et la protection des consommateurs, a dit : « Nous consacrons les moyens accrus en 2005 aux maladies animales de combat. Les animaux sains sont la clavette à la nourriture sûre. La décision d'aujourd'hui réfléchit notre engagement actuel à supporter la surveillance proactive, l'action préventive, et l'éradication de la maladie. »

le € 98.100.000 sera rendu procurable sur le budget d'UE pour la surveillance de l'ESB. Tous les bétail pendant mois plus anciens de consommation humaine des que 30, tous les bétail de mort-sur-ferme et bétail abattus par urgence plus de 24 mois et tous indépendant étrange d'animaux de leur âge doivent être examinés pour l'ESB. L'UE cofinance le contrôle des programmes pour d'ESB et d'ESB éradication en travers de l'Europe.

Les mesures d'éradication de la tremblante ovine sont en place, exigeant le cueillage et le génotypage des animaux en troupeaux infectés. Des programmes de reproduction ont été également déterminés pour la résistance d'EST dans les moutons. Cette année, €32,775,000 est consacrée aux programmes d'éradication de la tremblante ovine.

L'enveloppe neuve a été décidée après la présentation par des états membres de leurs programmes de surveillance et d'éradication pour 2005. Les programmes ont été évalués par la Commission et la Commission a adopté la cotisation financière possible maximum d'UE. La distribution du programme finançant en travers des états membres peut être trouvée en annexe I.

Tous les ans la Commission adopte une liste de programmes pour l'éradication et la surveillance des maladies animales et pour le contrôle des zoonoses (les maladies comme salmonelle qui sont transmissibles entre les animaux et les êtres humains, en particulier par la nourriture), qui qualifient pour une cotisation financière de l'UE. Pendant l'année 2005, 82 programmes ont été soumis pour aborder 10 maladies animales importantes. Toute la cotisation d'UE à ces programmes est €55,085,000.

Dans ce budget, les maladies qui pourraient être communiquées à des êtres humains sont données la priorité. €34,775,000 sera dépensé sur l'éradication de la brucellose, qui entraîne la maladie de Malte chez l'homme (€13,975,000 sur la brucellose de moutons et de chèvres et €20,800,000 sur la brucellose bovine).

La tuberculose bovine est également connue pour être transmissible aux êtres humains, ainsi des montants significatifs seront également employés pour combattre les cas restants de cette maladie (€12,555,000). €4,080,000 sera dépensé pour combattre la rage, un viral infection hautement fatal du système nerveux.

En plus des programmes pour l'éradication et la surveillance des maladies animales, les programmes des vérifications ont visé la prévention des zoonoses sont compris dans la liste. Une cotisation financière de €2,280,000 pour régler la salmonelle dans 8 états membres a été reconnue.