L'ablation par cathéter pour traiter la tachycardie supraventriculaire (TSV) n'est pas préjudiciable aux patients

Une étude récente publiée dans la stimulation et d'électrophysiologie clinique (APCE) a déterminé que l'utilisation de l'ablation par cathéter pour traiter la tachycardie supraventriculaire (TSV) n'est pas préjudiciable aux patients.

Ces données réfutent preuves antérieures qui suggéraient une forte incidence de lésions aux nerfs cardiaques d'un patient, qui peut entraîner des taux de coeur accélérés après la procédure.

Cette recherche, financée en partie par l'Institut National de la Santé et dirigé par Steven M. Markowitz au New York Hospital Center-Cornell Medical a évalué la fonction des nerfs cardiaques chez les patients subissant une ablation par cathéter avec de l'énergie radiofréquence. Il a été déterminé qu'aucun dommage important se produit au niveau des nerfs cardiaques résultant de l'ablation, et les changements de la fréquence cardiaque lors de la procédure sont transitoires et sont principalement liées aux médicaments et d'autres variables de la procédure.

L'ablation par cathéter est devenu un traitement standard pour les SVT, qui est une arythmie, ou rythme cardiaque anormal, y compris des conditions spécifiques comme la fibrillation auriculaire, nodale AV rentrants tachycardie et de Wolff-Parkinson-White Syndrome.

http://www.blackwellpublishing.com