Les Soins de jour dans l'enfance se protègent contre la leucémie d'enfance

Les Enfants qui assistent à des centres de soins de jour de façon régulière pendant les mois premiers de la durée de vie sont moins pour développer la leucémie que les enfants qui ne font pas, découvertes une étude publiée en ligne par le BMJ.

Ces résultats supportent la théorie que l'exposition réduite aux infections communes par la première année de la durée de vie augmente le risque de développer la leucémie aiguë lymphoblastique (ALL).

L'étude a fait participer 6305 enfants (âgés 2-14 ans) sans cancer, 3140 enfants avec le cancer (diagnostiqué dont 1991-6), 1286 ont eu TOUS. Des Parents ont été interviewés au sujet des soins de jour et de l'activité sociale avec des enfants en dehors de la famille pendant la première année de la durée de vie.

Les niveaux Croissants de l'activité sociale en dehors de la maison étaient associés avec des réductions cohérentes du risque de TOUS. Cependant, de TOUTE la réduction la plus grande du risque a été vue chez les enfants qui ont assisté à des soins de jour formels pendant les trois premiers mois de la durée de vie (définie comme service à une crèche de jour ou à une école maternelle au moins une fois par semaine, ou au moins deux séances de demi-journée par semaine à un groupe de playgroup, de mère et de tout-petit, ou à une gardienne d'enfants avec un minimum de quatre enfants étant présents).

Les Résultats étaient assimilés pour des caisses diagnostiquées entre 2-14 ans et pour des caisses diagnostiquées entre 2-5 ans.

« Nos résultats fournissent davantage de support que l'activité sociale avec d'autres mineurs et enfants pendant les mois premiers de la durée de vie protège contre le risque ultérieur de TOUS, » disent les auteurs.

La traduction la plus plausible est que cette protection vient de l'exposition aux infections communes. Des associations Assimilées ont été enregistrées pour le diabète de type 1 et les allergies chez les enfants.

« Si l'exposition précoce à un ou plusieurs infections particulières, ou à un éventail des agents non spécifiques, se protège contre chacune de ces maladies disparates reste à expliquer. Cependant, nous concluons qu'un certain degré d'exposition précoce à l'infection semble être important pour des santés de l'enfant. »

Contact : Sonya Corbett, Haut Officier de Presse, les Fonds de Recherche de Leucémie, Téléphone de Londres, R-U : Email +44 (0) 20 7269 9068 : [email protected]

Cliquez ici pour visualiser le plein papier