Les pointeurs lasers verts peuvent entraîner le tort visible à la rétine de l'oeil

Les ophtalmologues de la Mayo Clinic ont trouvé que les pointeurs lasers disponibles dans le commerce de vert de la classe 3A peuvent entraîner le tort visible à la rétine de l'oeil avec des expositions aussi courtes que 60 secondes. Les découvertes seront publiées dans l'édition de mai des archives de l'ophthalmologie.

Dennis Robertson, M.D., ophtalmologue de la Mayo Clinic, a effectué des enquêtes avec un pointeur laser vert dirigé vers la rétine de l'oeil d'un patient ; l'oeil était programmé pour le démontage à cause d'une malignité. Le laser vert a endommagé la couche de pigment de la rétine, bien qu'il n'ait pas entraîné une diminution mesurable du fonctionnement visuel de l'oeil du patient. M. Robertson croit que de plus longues expositions pourraient nuire à la visibilité, cependant. Il avertit également au sujet du possible détérioration des pointeurs lasers verts plus à puissance élevée.

« Avec l'utilisation des pointeurs lasers qui sont plus puissants que cinq milliwatts, il y aurait vraisemblablement les dégâts à la visibilité réelle, » il dit. « Les dégâts fonctionnels ont pu se produire dans des secondes. »

M. Robertson ne préconise pas contre l'utilisation des pointeurs lasers verts ; en revanche, il préconise contre leur usage. « Les pointeurs lasers verts ne sont pas un risque sanitaire public à ce moment, mais quelque chose les gens devrait se rendre compte de, » il dit. « Je soulève des inquiétudes que les gens devraient être prudents en employant les pointeurs lasers verts pour ne pas les diriger à quelqu'un oeil ou face. Il est comme la façon dont vous utilisez votre couteau -- soigneusement. »

Tout en précisant des risques des pointeurs lasers verts, il ajoute, « c'est un risque aux yeux des gens, mais est rarement lui allant être un risque pratique parce que le réflexe d'aversion que nous avons naturellement fera clignoter ou tourner une personne à partir d'une lumière laser. »

Les pointeurs lasers verts sont facilement disponibles dans les mémoires et sur l'Internet, selon M. Robertson. Les « chevreaux peuvent acheter ces derniers, » il dit. « Ils ne sont pas strictement réglés. »

Il ajoute que des pointeurs lasers de vert de la classe 3A de plus en plus sont employés par les astronomes amateurs pour indiquer exactement des objectifs dans le ciel nocturne et par les éducateurs d'industrie et d'architecture du bâtiment pour préciser des détails des structures en journée

M. Robertson a effectué le test d'exposition d'oeil avec un patient de consentement pendant deux semaines avant le démontage d'oeil dû au mélanome de sonnerie. La visibilité du patient était 20/20, et la rétine maculaire a semblé saine.

M. Robertson a exposé la rétine du patient à la lumière d'un laser disponible dans le commerce de vert de la classe 3A avec un pouvoir moyen mesuré à moins de cinq milliwatts : 60 secondes à la fovéa, le centre de la visibilité aiguë ; cinq mn à un site 5 degrés en dessous de la fovéa ; et 15 mn à un site 5 degrés au-dessus de la fovéa.

M. Robertson a fait prendre des photos de couleur de l'oeil avant et après l'exposition au laser.

M. Robertson a examiné l'oeil du patient pendant 24 heures après l'exposition de laser. Il a trouvé les dégâts rétiniens caractérisés par la décoloration jaunâtre concernant la couche de pigment sous la fovéa et au site de l'exposition 15 mn au-dessus de la fovéa. Chacun de ces sites a développé une texture granuleuse dans les six jours. L'étude du tissu d'oeil sous un microscope a également confirmé les dégâts à la couche de pigment dans les régions laser-exposées.

M. Robertson a été intéressé aux effets des lumières sur l'oeil humain pendant sa carrière, microscopes de contrôle de salle d'opération, lumières utilisées dans la clinique, pointeurs lasers rouges et maintenant pointeurs lasers verts.

Précédemment, il a déterminé les pointeurs lasers rouges pour être tout à fait sûr. « J'ai vérifié différents pouvoirs jusqu'à cinq milliwatts et ne pourrais pas produire les dégâts reconnaissables dans l'oeil humain avec les pointeurs lasers rouges, » il explique. « Ainsi, au moins une exposition passagère à la lumière des pointeurs lasers rouges est concernée seulement insignifiant. »

M. Robertson attribue le différentiel de risque entre les lasers rouges et verts à la longueur d'onde. « Nous le savons que la rétine est infiniment plus sensible à des longueurs d'onde plus courtes, » dit. « Les lasers verts semblent beaucoup plus lumineux à l'oeil humain à cause de la longueur d'onde plus courte et peuvent endommager. »

M. Robertson dit que les investigations de la Mayo Clinic ont clairement expliqué que les pointeurs lasers de vert peuvent endommager irréversible la couche de pigment de la rétine.