Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

La thérapeutique de Sirna a accordé à des brevets BRITANNIQUES neufs

La thérapeutique de Sirna a annoncé que l'office (UK) des brevets du Royaume-Uni a accordé la compagnie à deux brevets de intervention courts complémentaires d'objectif d'ARN (siRNA). Le premier brevet couvre n'importe quel siRNA d'un ou plusieurs modifications chimiques visant le facteur de croissance endothélial vasculaire (VEGF).

Le deuxième brevet couvre n'importe quel siRNA chimiquement modifié visant le virus Hépatite C (HCV). Les réclamations de ces brevets ne sont limitées à aucune séquence spécifique de siRNA, mais couvrent grand toute séquence de siRNA utilisée contre le gène visé entier. De plus, les réclamations de ces brevets ne sont limitées à aucun type spécifique de modification chimique ou de structure, mais couvrent grand toute modification chimique qui peut être apportée au siRNA et aux siRNAs épointé-finis par panneau et aux ceux avec un ou plusieurs porte-à-faux de nucléotide. Sirna a limé plus de 100 brevets mondiaux pour la large couverture des siRNAs visant la maladie entraînant des gènes et des virus. L'émission de ces brevets autres renforce la succession de la propriété intellectuelle de Sirna ainsi que ses programmes de découverte pendant que la compagnie poursuit actuel des programmes de développement dans VHC et dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMA) visant la voie de VEGF.

Le président directeur général de Sirna, Howard W. Robin indiqué, « les deux brevets proviennent des accomplissements scientifiques internes chez Sirna et fournissent davantage d'épreuve de l'ARN supérieur chimie de Sirna et des compétences de biologie. Nous croyons que l'émission de ces brevets grands au R-U sont indicative de futures concessions de brevet que nous comptons recevoir aux Etats-Unis et mondial. Ces brevets maintenant se joignent plus de 40 brevets publiés couvrant l'ARN chimie et biologie et servent à expliquer la position de leadership de Sirna dans le domaine. »

Le premier brevet a intitulé la « interférence ARN inhibition assistée de facteur de croissance endothélial vasculaire et expression du gène endothéliale vasculaire de récepteur du facteur de croissance utilisant les panneaux de intervention courts d'acide (siNA) nucléique » (brevet BRITANNIQUE non GB2406569) n'importe quel siRNA chimiquement modifié visant VEGF. Les réclamations dans ce brevet ne sont limitées à aucune séquence spécifique de siRNA mais couvrent grand tout siRNA utilisé contre le gène visé entier. C'est le premier brevet publié couvrant des réclamations grandes pour un siRNA visant la cytokine de VEGF. La compagnie croit que l'émission de ce brevet avec le brevet précédemment accordé couvrant le récepteur de VEGF (brevet BRITANNIQUE non GB2396864) fournit Sirna une position dominante sur l'utilisation des siRNAs visant la voie de VEGF, particulièrement car elles associent au développement des siRNAs pour la demande de règlement des maladies telles que le DMA.

La « inhibition assistée d'interférence ARN intitulée le deuxième par brevet de l'expression du gène (HCV) de virus Hépatite C utilisant l'acide nucléique de intervention court (siNA) » (brevet BRITANNIQUE non GB2397062) couvre des siRNAs d'un ou plusieurs modifications chimiques visant le VHC. De nouveau, les réclamations de ce brevet ne sont limitées à aucune séquence spécifique de siRNA mais couvrent grand tout siRNA utilisé contre le génome viral entier. Les réclamations couvrent également des siRNAs visant le plus et les boucles négatives du virus et des gènes codés par le génome viral. C'est le premier brevet publié couvrant des réclamations grandes pour un siRNA visant le VHC.

L'émission de ces deux brevets suit deux brevets antérieurs accordés à Sirna plus tôt cette année au R-U. Ils comprennent un brevet couvrant les modifications chimiques et structurelles des siRNAs nécessaires pour la création de la thérapeutique basée sur siRNA viable. Les modifications chimiques couvertes dans ce brevet sont essentielles pour la stabilité, le pouvoir et la durée de l'action de la thérapeutique de siRNA car les siRNAs non modifiés dégradent rapidement in vivo. Le deuxième brevet accordé plus tôt cette année couvre les siRNAs chimiquement modifiés visant un récepteur de VEGF.

Sirna a limé activer des brevets pour plus de 100 objectifs mammifères importants de la maladie comprenant : alpha-synuclein (maladie de Parkinson), VHB (hépatite B), VHC (hépatite C), récepteurs de HD (maladie de Huntington), de VIH (virus de l'immunodéficience humaine), d'heure (gène chauve), d'IL-4, d'IL-13, d'IL-4, récepteurs IL-13 (asthme, maladies respiratoires), récepteurs de NOGO et de NOGO (lésion de la moelle épinière), PTP-1B (diabète, obésité) et VEGF (angiogenèse, DMA, rétinopathie diabétique, cancer, maladie rénale).