Trouver des manifestations de MRSA

Les chercheurs allemands ont proposé un système de première alerte séquence séquence robotisé d'ADN pour trouver des manifestations résistantes à la méticilline du staphylocoque doré (MRSA) dans les hôpitaux, qui pourraient remonter des techniques plus lentes traditionnelles.

Des manifestations sont habituellement recensées manuellement des résultats de test de laboratoire et cartes de patients des', qui est long. Des manifestations déterminées sont suivies par taper moléculaire. Pour améliorer la vitesse et la reproductibilité de ce procédé, des approches séquence séquence d'ADN sont employées mais sont toujours habituellement trop chères pour l'usage courant.

Cependant, juste tapant un lieu unique -- le gène de la protéine A (station thermale) de s.doré -- est rapide et rentable. Le médicament de PLoS de ce mois, le Dag Harmsen et collègues des universités de Münster et à la Hambourg a vérifié la combinaison de la station thermale tapant avec un logiciel nouveau qui analyse automatiquement les séquences de station thermale, les lie à une base de données intégrée avec les informations épidémiologiques, et déclenche une alarme si une manifestation est soupçonnée. Cette approche était plus sensible à recenser des manifestations que des techniques classiques de contrôle.

La combinaison de l'informatique médicale et des techniques de laboratoire moléculaires a pu aider des cliniciens à éviter les boîtiers limités de MRSA augmentant dans des manifestations de grande puissance.

L'incidence globale de montée des manifestations de MRSA dans les hôpitaux est une préoccupation importante à cause du taux de mortalité élevé et des conditions rigoureuses d'hygiène requis pour les patients qui deviennent infectés.

Citation : Mellmann A, Friedrich aw, Rosenkötter N, Rothgänger J, Karch H, et autres (2006) a automatisé le système de première alerte séquence séquence d'ADN pour le dépistage des manifestations résistantes à la méticilline de staphylocoque doré. Med de PLoS (3) 3 : e33.

http://dx.doi.org/10.1371/journal.pmed.0030033