Le Contrat À Terme semble morne pour des victimes d'essai clinique de médicament « d'homme d'éléphant »

Les hommes qui ont souffert des réactions affreuses pendant un essai clinique de médicament au R-U pourraient bien faire face au cancer se développant et à d'autres maladies mortelles en raison de l'empoisonnement dans le test, et sont en danger de mort précoce.

Les six hommes en bonne santé ont vieilli 19 à 40 avaient été payés £2,000 chacun offrir pour participer à un essai d'un médicament neuf TGN1412 à l'hôpital de Parc de Northwick, Londres du nord-ouest, mars dernier.

Ils sont devenus des réactions sévères sérieusement mauvaises et développées peu de temps après prendre le médicament, y compris la fièvre, gonflement et vomissement et ont souffert le coeur, le foie et l'insuffisance rénale.

Le médicament effectué par TeGenero, un ferme Allemand et initialement était développé comme demande de règlement pour des troubles immunitaires tels que la leucémie, l'arthrite rhumatoïde et la sclérose en plaques.

Bien Qu'il ait été donné dans une dose 500 cale plus bas que précédemment utilisé sur des singes sans mauvais effects, le médicament déclenché une réaction immunitaire potentiellement mortelle dans les volontaires et les ait laissés luttant pour leurs durées de vie.

Selon une estimation médicale par Professeur Richard Powell d'Immunologue l'essai catastrophique de médicaments a laissé quatre des jeunes hommes à un risque fort de développer les maladies auto-immune incurables.

Un des hommes Nav Modi, 24, dont a enflé la face et la poitrine gonflée menées au surnom « Elephant Man », ne le sait pas combien de temps il vivra comme il a été déjà dit affiche « les premiers signes définis » de cancer lymphatique.

Les hommes avaient été dits par des médecins qu'ils ne souffriraient aucune maladie potentiellement mortelle.

L'Avocat de Modi, le Jour de Martyn, des notaires de Jour de Leigh, qui agit pour Modi et trois des victimes considère l'action judiciaire contre Parexel, l'entreprise qui a fait fonctionner l'essai et lui croit qu'ils sont habilités à jusqu'à £5m dans les dégâts.

Parexel refuse la responsabilité des résultats de l'essai.

Les Experts ont exprimé la préoccupation que l'essai désastreux le rendra bien plus difficile de recruter des volontaires de participer aux essais cliniques de médicament, de ce fait entravant le développement des demandes de règlement neuves.