Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

le règlement $52,5 millions contre Sepracor a reconnu

Le juge Morris E. Lasker du tribunal d'arrondissement des États-Unis pour le district du Massachusetts a accordé à l'approbation finale d'un règlement $52,5 millions dans deux indépendants mais actions collectives relatives de valeurs mobilières contre Sepracor Inc., une société pharmaceutique basée sur Massachusetts.

Les procès ont résulté de la dissimulation prétendue de Sepracor des préoccupations de sécurité entourant son candidat neuf d'antihistaminique, Soltara, qui a été rejeté par la FDA pour l'approbation de commercialisation en mars 2002. Le règlement est le troisième plus grand règlement dans un cas de fraude de valeurs mobilières contre une compagnie de biotechnologie au sujet d'une approbation de médicament.

Le procès a été mis à jour par la gestion de patrimoine de Staro, LLC au nom d'une classe de créance se composant des supports des titres des créance convertible de Sepracor, et par des associés d'entreprise de Westmont, LLC au nom d'une classe de capitaux propres se composant des supports des actions ordinaires de Sepracor, options d'achat et options mises.

Les deux types ont été représentés par une équipe des mandataires de Berger et de Montague, P.C. de Philadelphie ; et le loup Haldenstein Adler Freeman et Herz, LLP, New York, a abouti par Sherrie R. Savett de Berger et Montague et Daniel W. Krasner de loup Haldenstein. L'actionnaire Gary E. Cantor et associé Joshua C. Schumacher, et associé David L. Pays de Galles et associé Stacey T. Kelly de Berger et de Montague de Haldenstein de loup étaient également fortement impliqué dans la poursuite de cette action.

Une convention préliminaire de règlement a été conclue entre les usagers en avril 2007 après presque cinq ans de litige. La mandataire de demandeur de fil pour la classe de créance, Sherrie R. Savett de Berger et de Montague, remarquable que « le règlement est excellent pour les types. Si nous avions allé au tribunal, il y aurait eu un combat du conflit médical et des experts scientifiques donnés la multitude d'éditions scientifiques complexes entourant le développement du candidat neuf du médicament de Sepracor. Supplémentaire, les experts économiques se seraient disputés au sujet de la mesure correcte des dégâts aux deux types provoqués par la défaillance de Sepracor d'obtenir l'approbation pour son médicament fortement démarché d'antihistaminique. »

Ce règlement est le deuxième annoncé dans la semaine dernière par Berger et Montague. Le 4 septembre, l'entreprise a annoncé un règlement évalué à $67-$80 millions contre l'échange courant de Philadelphie, son Président et six sociétés de placement en valeurs mobiliéres.