Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Allaiter n'offre aucune protection contre l'asthme ou les allergies

La recherche Neuve indique que l'allaitement maternel ne protège pas des enfants contre l'asthme ou les allergies se développant.

Les chercheurs de l'Université de McGill au Canada disent les bébés qui vivent sur le lait de sein seulement ou pendant longtemps n'ont pas un plus à faible risque des allergies ou de l'asthme se développantes comparé à un bébé qui n'est pas nourri au sein.

L'Allaitement maternel a été une délivrance avec chaleur discutée pendant la dernière décennie et si elle se protège contre l'asthme et/ou les allergies est un sujet controversé ; les chercheurs disent que la seule preuve a été jusqu'à présent basée sur des études d'observation.

Pour leur étude les chercheurs ont recruté 17.046 mères allaitantes qui se sont occupées de 31 hôpitaux de maternité fixés aux polycliniques au Belarus pendant les années 1990.

Les mères ont été divisées en deux groupes, un groupe ont été encouragées à allaiter, alors que dans l'autre, le groupe témoin, n'étaient pas.

Au stade de trois mois le nombre de mères allaitant dans le premier groupe avait augmenté essentiellement comparé au groupe témoin et à allaiter prolongé de ces mères beaucoup plus longtemps.

Un suivi 6,5 ans après de 13.889 enfants a compris le test pour des symptômes des allergies et/ou de l'asthme.

Le test a été effectué entre Décembre 2002 et Avril 2005 et un questionnaire a été employé pour recueillir l'information sur les diagnostics de l'eczéma, du rhume des foins et de l'asthme.

Les enfants ont également subi des tests de piqûre pour mesurer leur sensibilité aux acariens dermatophagoïdes, pollen de bouleau, moulage, chats, et ont mélangé l'herbe du nord.

Les scientifiques ont constaté qu'allaiter n'assure aucune protection contre l'asthme ou les allergies.

Les auteurs disent que les résultats soulignent l'importance de trouver d'autres explications pour l'épidémie récente de l'allergie et de l'asthme.

L'étude a été aboutie par M. Michael Kramer à partir de l'Université de McGill et financée par les Instituts Canadiens de la Recherche de Santé (CIHR).

M. Kramer dit que le Belarus a beaucoup de bas débits d'allergie et d'asthme que des places comme le Canada et là est discussion considérable pour pourquoi c'est.

M. Kramer dit que les avantages de l'allaitement maternel étaient une réduction des infections gastro-intestinales et l'eczéma atopique pendant la première année de la durée de vie et de lui demande des mères continuer à allaiter.

Il dit que les résultats sont assimilés à ceux trouvés dans les études au Nouvelle-Zélande, où l'allergie et l'asthme sont bien plus communs qu'elles sont au Canada qui suggère qu'il n'y ait rien inhabituel au sujet de la configuration qui pourrait offrir une explication.

La recherche est publiée au Journal Médical Britannique (BMJ).