Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Le Nouvelle-Zélande avertit du risque des médicaments antiépileptiques

Le bras réglementaire Medsafe de médicament du Ministère de la Santé de la Nouvelle Zélande alerte des professionnels de la santé au sujet d'un petit risque accru des pensées suicidaires et des comportements dans les patients prenant les médicaments antiépileptiques.

Ces médicaments sont employés pour traiter l'épilepsie, le trouble bipolaire, les céphalées migraineuses et d'autres conditions.

L'alerte de Medsafe suit une déclaration assimilée publiée par les USA Food and Drug Administration (FDA) qui sont postés sur le site Web http://www.fda.gov/cder/drug/infopage/antiepileptics/default.htm de Medsafe

Les attentions sont basées sur des études prouvant que pour chaque 1000 personnes prenant ces médicaments, en moyenne des deux personnes supplémentaires prendront des pensées suicidaires ou des comportements.

« Nous fournissons à des médecins et à des professionnels de la santé le conseil de FDA ainsi elles peuvent aviser des patients et leurs familles au sujet du risque de suicidality en raison de prendre ces médicaments, » M. Stewart Jessamine du gestionnaire intérimaire de Medsafe a dit.

« Dans le même temps, nous informons des patients consulter leur docteur avant d'apporter toutes les modifications aux médicaments qu'ils prennent, » il a dit.

La « Alerte des patients à ce petit risque supplémentaire signifie qu'eux, et ceux s'occupant de eux, pourraient sur la surveillance pour tous les changements inhabituels du comportement ou de l'humeur et puis seraient parler à leur fournisseur de santé. »

Medsafe fonctionnera avec les compagnies distribuant les médicaments antiépileptiques au Nouvelle-Zélande pour s'assurer que les informations disponibles aux professionnels de santé sont à jour et comprennent l'attention du risque de suicidality.

L'analyse de FDA des états du suicidality a prouvé que les patients prenant ces médicaments ont environ deux fois le risque de avoir des pensées suicidaires et des comportements (0,43 pour cent) avec le placebo donné de patients (0,22 pour cent).

Ceci signifie que dans ces groupes prenant à ces médicaments les deux (2,1) patients supplémentaires dans chaque 1000 a remarqué des pensées suicidaires que dans ces groupes prenant un substitut inoffensif (placebo).

M. Jessamine a dit que le bulletin de renseignements de FDA sera discuté au prochain contact du Comité d'Effets Indésirables de Médicaments (MARC) en mars. MARC fournit le conseil au Ministre de la Santé au sujet des effets indésirables de médicament et le donne un avis sur une mesure qui devrait être prise.

Les médicaments d'anticonvulsant approuvés pour l'usage au Nouvelle-Zélande sont :
Phénobarbital (Phénobarbital de marque)
Sodium de Phenytoin (marque Dilantin)
Éthosuximide (marque Zarontin)
Carbamazépine (marques Tegretol, CR de Tegretol, Teril)
Oxcarbazepine (marque Trileptal)
Valproate de Sodium (marque Epilim,)
Tiagabine (marque (Gabitril)
Vigabatrin (marque Sabril)
Gabapentine (Apo-Gabapentine de marques, Flèche-Gabapentine, Neurontin, Nupentin)
Topiramate (Apo-Topiramate de marques, Topamax)
Lamotrigine (DT de Flèche-Lamotrigine, de Lamictil, de Lamitor de marques, Logem, Mogine, Motrig)
Levetiracetam (marque Keppra)
Pregabalin (marque Lyrica)
Primidone (Apo-Primidone de marque)

Note : Medsafe est le Ministère De La Santé le bras de réglementation du médicament, Responsable d'assurer le niveau approprié de la sécurité et de l'efficacité des médicaments utilisés au Nouvelle-Zélande.

http://www.moh.govt.nz