Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Bronchopneumopathie chronique obstructive envoyant plus de gens à l'hôpital

La bronchopneumopathie chronique obstructive (COPD) a un régime plus élevé d'hospitalisation et un régime plus élevé de réadmission d'hôpital que l'insuffisance cardiaque, l'angine, et d'autres maladies chroniques sérieuses.

Maintenant, les résultats de l'enquête neufs confirment que le BPCO affecte beaucoup plus de Canadiens que précédemment prévu (1,5 millions) - et que 69 pour cent de Canadiens n'ont pas entendu parler du BPCO. En plus de ceci, 1,6 millions de Canadiens 40 ans ou plus vieux peuvent actuel avoir le non disgnostiqué BPCO basé sur le test de santé de poumon (2), que les moyens 3 millions de Canadiens peuvent avoir le BPCO. L'association de poumon a publié cette caractéristique aujourd'hui pour coïncider avec le jour du monde BPCO et sa campagne de sensibilisation nationale.

« Les numéros que nous continuons à voir sont staggering. Le choc aux patients de BPCO et à leurs familles peut être dévastateur, » a dit Nora Sobolov, président et Président de l'association de poumon. « Plus que jamais nous avons un besoin urgent d'une stratégie complète et nationale d'aborder tous les problèmes de santé de poumon, particulièrement BPCO. Le Now est l'heure d'effectuer à cette maladie une priorité. » Pour des gens avec le BPCO, des flambées soudaines ou les exacerbations peuvent être portées en circuit par quelque chose aussi simple qu'un rhume, le changement des conditions météorologiques, ou la qualité de l'air faible. Souvent, ces flambées soudaines peuvent avoir comme conséquence des visites de service des urgences, des séjours plus à long terme d'hôpital et, dans des cas graves, la mort.

« Nous avons beaucoup de demandes de règlement pour manager le BPCO et pour réduire des admissions au hôpital ; elles fonctionnent bien quand nous recueillons des gens tôt, » ont dit M. Paul Hernandez, présidence du Comité de mise en place thoracique de directive du BPCO de la société canadienne. « Nous devrions interviewer la population à risque plus agressivement, ainsi le BPCO peut être recueilli plus tôt. Nous ne pouvons pas mettre l'accent sur assez l'importance du diagnostic précoce et de la gestion de la maladie. »

Une spirométrie appelée de respiration simple de test est employée pour confirmer le diagnostic du BPCO. Quand cet essai est réalisé dans les résultats des stades précoces de la maladie du BPCO peut être amélioré. « Nous savons que les gens avec le BPCO peuvent vivre mieux. Le médicament et la rééducation pulmonaire peuvent effectuer une différence importante de leur qualité de vie, » a dit M. Hernandez. La rééducation pulmonaire est un exercice spécialisé, une éducation, une consultation nutritionnelle et un programme psychologique et de soutien social adaptés aux patients présentant les maladies respiratoires à long terme comme le BPCO. Bien que la rééducation pulmonaire soit considérée une pierre angulaire de gestion de la maladie de BPCO, pas chacun qui a besoin de elle a accès aux installations de rééducation. Le patient de BPCO, tonnelier de Doug comprend de première main comment la marche sur le tapis roulant et participer à la rééducation pulmonaire peuvent le maintenir hors du service des urgences. « Si vous le laissiez, des robs de la cette maladie vous de votre durée. Pour la plupart des Canadiens, ils s'exercent pour détruire le grammage. Pour moi, je le fais pour vivre et rester hors de l'hôpital. C'est motivation assez grande et je souhaite que chacun vivre avec le BPCO ait eu l'accès aux services que je fais. »

Jour du monde BPCO au Canada

Pour marquer le jour du monde BPCO le 19 novembre, l'association de poumon conduit un voyage virtuel en travers du Canada avec les gens qui vivent avec le BPCO et les gens qui ont été touchés par la maladie. Le défi de côte de la côte 2 joindra des gens de l'autre côté du Canada dans un effort national pour soulever la conscience du BPCO. Ceci, malgré le fait que on de ces COPDers lutteront pour respirer avec chaque opération elles prennent. Quand les extrémités de défi de côte de la côte 2 le jour du monde BPCO, participants auront les milliers loggés de kilomètres tous dans les espoirs de soulever la conscience pour le besoin du diagnostic tôt de BPCO par une spirométrie appelée de respiration simple de test.

La recherche a expliqué que la conscience de BPCO parmi des Canadiens continue à être inférieure. Soixante-neuf pour cent de Canadiens n'ont pas entendu parler du BPCO. Comparé à d'autres causes du décès importantes au Canada tel que le cancer ou la crise cardiaque ou la rappe, conscience reste si bas lointain. L'exposition globale BPCO d'études affecte jusqu'à 10 pour cent de quelques populations (3).

Autre étudient des découvertes

  • Quarante-trois pour cent de Canadiens ne savent pas que le BPCO peut vous tuer
  • Plus que la moitié de ceux avec le BPCO indiquent que la condition nuit le sommeil (59%) et les activités de jour en jour (53%)

Le BPCO est une maladie respiratoire potentiellement dévastatrice qui endommage poumon et masque, ou « bloque » les voies aériennes. Le BPCO désigné parfois sous le nom de l'emphysème ou de la bronchite chronique et est principalement provoqué par le fumage ; cependant, un petit pourcentage des patients de BPCO ont la maladie due à d'autres facteurs.

L'évaluation de ces en danger : Le test de santé de poumon

Introduit au public par l'association de poumon en 2003, le test de santé de poumon est un outil conçu pour aider des Canadiens à identifier les sympt40mes du BPCO. Les Canadiens qui sont plus de 40 et sont actuels ou les ex-fumeurs devraient rendre visite à leur docteur s'ils répondent « oui » à l'un des après des questions :

  • Toussez-vous régulièrement ?
  • Crachez-vous le flegme régulièrement ?
  • Même les travaux quotidiens simples vous rendent-ils court de l'haleine ?
  • Faites-vous sifflement quand vous vous exercez, ou la nuit ?
  • Obtenez-vous les rhumes fréquents qui persistent plus longtemps que ceux d'autres gens que vous connaissez ?

Un test de respiration simple, spirométrie appelée, est employé pour diagnostiquer le BPCO. Quand cet essai est réalisé dans les stades précoces de la maladie, des résultats du BPCO peuvent être améliorés. La spirométrie concerne souffler dans un tube pour prévoir la quantité d'air que les poumons peuvent se retenir et le régime auquel l'air est expulsé.

Pendant la quatrième année et pour coïncider avec le jour du monde BPCO, l'association de poumon en collaboration avec la société thoracique canadienne, les professionnels de santé respiratoires canadiens et l'Alliance canadienne de BPCO relâchent des résultats de la recherche neufs de BPCO. La recherche est rendue possible par une concession éducative libre à partir de Boehringer Ingelheim Canada Ltd. et la vente de Pfizer Canada Inc. Leger a entrepris cette étude parmi 1.511 Canadiens 18 ans ou plus vieux. La marge de l'erreur pour un échantillon de cette taille est +/--2,5%, 19 fois sur 20.