Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Le groupe d'Ipsen annonce des 2009 bilans financiers du premier semestre

Dopez les ventes en conformité avec le plein objectif d'année de l'accroissement 7,0% à 9,0%

  • Les ventes de médicament de la première moitié 2009 lèvent 6,3% year-on-year à la monnaie continuelle
  • Concession dynamique de soins de spécialité : accroissement de 11,5% ventes à la monnaie continuelle

Rentabilité supportée

  • Premier semestre influencé par la pleine fusion des acquisitions des USA
  • Le bénéfice d'exploitation de groupe1 atteint 25,0% de ventes

Rétablissement intense de flux de liquidités

  • €147 million produit des activités fonctionnantes pendant première moitié 2009
  • position positive du comptant net €119 million à partir du 30 juin 2009

Le conseil d'administration d'Ipsen (Paris : IPN), présidé par Jean-Luc Bélingard, s'est réuni le 27 août 2009 pour réexaminer les résultats du groupe pour première moitié 2009, publiés aujourd'hui. L'état financier de la demi année 2009 complète est procurable sur le site Web du groupe, www.ipsen.com, sous le cap réglé de l'information dans les pages de rapports à l'investissement.

Commentant sur le rendement dans première moitié 2009, Jean-Luc Bélingard, Président et Président du groupe d'Ipsen, a dit : « L'approbation de Dysport pendant première moitié 2009 dans ses signes thérapeutiques et esthétiques aux USA est assurément un pas en avant important pour Ipsen. Après Somatuline® en 2007, c'est l'approbation de la FDA du groupe en second lieu dans une courte période. Dysport est pour cette raison, à côté de Somatuline® et d'Increlex®, produit global du groupe le troisième. Quoique les résultats d'Ipsen portent temporairement de la dilution, correspondant à la préparation ou au support des activités de lancement de 4 produits aux USA, ces approbations justifient entièrement - dans un environnement macro-économique dur - le calage de ses acquisitions. Et si - à court terme - l'environnement pharmaceutique retient plus d'incertitude, nous restons entièrement convaincus que nos concessions d'endocrinologie et de neurologie seront couronnées de succès à long terme dans cette région ». Jean-Luc Bélingard a ajouté : « En parallèle à la mondialisation de nos fonctionnements, notre seul pipeline de R&D s'est considérablement développé, notamment en plus du combo de `' (combinaison de GH et d'IGF-I) suivant l'acquisition de Tercica, l'entrée dans la phase II de BN-83495 dans plusieurs signes en oncologie, l'entrée de BIM-23A760, le successeur® de Somatuline, dans la phase II, ou avec l'entrée imminente d'OBI-1 dans la phase III. Cet élan remarquable est notamment le fruit véritablement d'une innovation et une R&D productive, une police active de partenariat et un taux de succès particulièrement élevé de nos projets de R&D. À l'avenir, au delà de la qualité de ses rendements commerciaux et de ses efforts continuels de productivité, le groupe continuera à affirmer son seul positionner basé sur des technologies tranchantes, produisant d'un flux valeur-produisant important des innovations. Dans ce contexte, nous assurerons les moyens nécessaires pour développer un certain nombre de correspondance neuve de ces substances actives leur potentiel, comme elles visent les besoins médicaux imprévisibles élevés ».