Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Les installations accélérées d'évaluation peuvent contribuer au bilan opportun des malignités de poumon

La recherche publiée dans l'édition d'octobre 2009 du tourillon de l'oncologie thoracique a trouvé une combinaison efficace des tests de tomographie (PET)/tomodensitométrie (CT) d'émission de positons (PET/CT) pour diagnostiquer le cancer de poumon dans un réglage « rapide-suivi » de patient. Cette approche nouvelle au diagnostic du cancer de poumon a expliqué un haut niveau de la sensibilité (97%) et de l'exactitude (82%). Les patients accélérés d'essais sur maquette pour le cancer de poumon au cours d'un jour et pourraient accélérer l'identification et la demande de règlement de la maladie.

Utilisant la technique d'imagerie 18F-fluorodeoxyglucose (FDG), avec un balayeur de PET/CT, les chercheurs de l'institut néerlandais de cancer à Amsterdam ont évalué 114 patients remarquant des sympt40mes pulmonaires et/ou des radiographies de la poitrine anormales.

Les chercheurs pouvaient effectuer un diagnostic final pour 92 pour cent des patients employant le modèle rapide-suivi, et déterminent une malignité dans 84 pour cent des patients. Ces résultats représentent un gain diagnostique de 8 et 7 pour cent respectivement de comparé aux techniques précédentes.

« Notre approche a eu comme conséquence un rapide et un diagnostic précis et a tenu compte pour que la demande de règlement soit commencée sans délais. » ledit M. Tjeerd S. Aukema de l'institut néerlandais de cancer. « Ces résultats proposent que la disponibilité des installations accélérées d'évaluation puisse contribuer pour s'approprier et bilan opportun des malignités de poumon. »

Source:

International Association for the Study of Lung Cancer