Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

sanofi-Aventis enregistre les 2009 quatrièmes trimestres et le salaire net de l'année entière

Commentant sur le rendement 2009 du groupe, le Président Directeur Général Christopher A. Viehbacher de sanofi-Aventis a dit, « 2009 était la première année de la mise en place de notre stratégie neuve. Des opérations importantes ont été déjà réalisées en renforçant nos plates-formes d'accroissement et en renforçant notre pipeline de R&D tout en livrant un EPS à deux chiffres (1) accroissement ».

Rendement 2009 de l'année entière (3) amplifié par nos plates-formes d'accroissement

  • Forte performance de nos plates-formes d'accroissement améliorées par des acquisitions : Les marchés émergents (+19,0%), le diabète (+19,4%), les vaccins (+19,2%), la santé du consommateur (+26,8%), ont en grande partie compensé le choc de la concurrence générique pour Eloxatin® aux États-Unis et Plavix® en Europe  
  • Ventes de vaccin contre la grippe d'euro 1.062 millions comprenant l'euro 440 millions de ventes A/H1N1. Les ventes de Pentacel® ont atteint l'euro 341 millions aux États-Unis.  
  • Lancement de Multaq® aux États-Unis sur la piste ; approbation également accordée l'Union européenne, au Canada, en Suisse, au Brésil et au Mexique  
  • EPS réglé par 2009 à l'exclusion des options choisies (2) vers le haut de 13,1% aux taux de change continuels à euro 6,49, compatible avec le guidage  
  • Participation proposée de l'euro 2,40 selon la part (contre euro 2,20 payé en 2009), payable le 25 mai 2010

Exécution sur notre programme de transformation

  • Plates-formes d'accroissement renforcées en 2009 avec l'euro 6,6 milliards investis dans 33 partenariats et acquisitions neufs
  • Création d'une plate-forme de santé du consommateur des États-Unis avec l'OPA partielle couronnée de succès pour Chattem
  • Accomplissements significatifs dans la R&D : classement par ordre de priorité de portefeuille complété ; 60% du portefeuille de développement dans le biologics et les vaccins ; licences multiples et acquisitions ; BSI-201, cabazitaxel et avancer otamixaban

guidage 2010

  • En dépit de la concurrence générique prévue, et donné le rendement des plates-formes d'accroissement, sanofi-Aventis s'attend à l'accroissement (4) dans affaires EPS (2) aux taux de change continuels à être entre 2% et 5% en 2010, excepté des événements défavorables imprévus importants. Ce guidage ne tient pas compte de la concurrence générique potentielle pour Lovenox®.

(1) EPS réglé à l'exclusion des options choisies aux taux de change continuels ; (2) voient l'appendice 9 pour des définitions des indicateurs financiers, et l'appendice 6 pour des détails des options choisies ; (3) l'accroissement des ventes réelles est exprimé aux taux de change continuels sauf indication contraire (voir l'appendice 9 pour une définition) ; (4) cette estimation d'accroissement est le 2009 les affaires basées EPS de l'euro 6,61 ; voir l'appendice 9 pour la définition

2009 quatrièmes trimestres et ventes réelles de l'année entière

Sauf indication contraire, tous les chiffres d'accroissement de ventes dans ce communiqué de presse sont indiqués aux taux de change continuels (2).

Dans le quatrième trimestre de 2009, sanofi-Aventis a produit des ventes réelles de l'euro 7.361 millions, vers le haut de 3,8% sur une base rapportée. Les mouvements de taux de change ont eu un effet défavorable de 5,1 points, dont approximativement 60% était dû à l'affaiblissement du dollar des États-Unis contre l'euro. Aux taux de change continuels, et au réglage aux changements de la structure (en particulier la fusion de Zentiva et de mélange), les ventes réelles ont augmenté 8,9%. À l'exclusion des modifications en structure et aux taux de change continuels, l'accroissement organique de ventes réelles du quatrième trimestre était 5,6%.

Pour 2009 de l'année entière, les ventes réelles ont augmenté 6,3% à l'euro 29.306 millions. Les mouvements de taux de change ont eu un effet favorable de 1,0 points. La plus-value du dollar des États-Unis (et dans une moindre mesure des Yens) contre l'euro plus qu'a compensé l'effet défavorable de diverses autres monnaies. Aux taux de change continuels, et après compte tenu des changements de structure (principalement la fusion de Zentiva et du mélange dans le deuxième trimestre, et de la fin de la commercialisation de Copaxone® par sanofi-Aventis en Amérique du Nord efficace le 1er avril 2008), les ventes réelles ont augmenté 5,3%. À l'exclusion des modifications en structure et aux taux de change continuels, l'accroissement organique de ventes réelles en 2009 était 4,0%.

Pharmaceutiques

Les ventes réelles du quatrième trimestre pour les affaires de pharmaceutiques étaient euro 6.263 millions, vers le haut de 2,7%. Pour 2009 de l'année entière, les ventes réelles de pharmaceutiques ont augmenté 3,7% à l'euro 25.823 millions.

Produits phares (5)

Changez à la modification à 2009 Q4 millions continuels de la constante 2009 de taux de change de ventes réelles de taux de change de ventes réelles d'euros Lantus (R) 763 +16,7% 3.080 +22,5% Lovenox (R) 754 +8,1% 3.043 +8,8% Plavix (R) 570 -11,6% 2.623 +0,2% Taxotere (R) 533 +4,1% 2.177 +6,1% Aprovel (R) 317 +6,9% 1.236 +4,7% Eloxatin (R) 67 -80,5% 957 -34,7% Apidra (R) 37 +30,0% 137 +38,8% Multaq (R) 12 25

Les ventes réelles de Lantus®, la marque principale mondiale de l'insuline, étaient euro 763 millions dans le quatrième trimestre de 2009, une augmentation de 16,7%. L'accroissement solide rapporté de produit de 16,8% aux États-Unis, à l'euro 460 millions, amplifié par l'utilisation accrue du crayon lecteur d'injection de SoloSTAR®. Dans la région de « autres pays », les ventes réelles de Lantus® étaient en hausse 36,7% à l'euro 104 millions. En Europe, les ventes ont augmenté 8,4% (à l'euro 199 millions), en dépit d'un plus faible rendement en Allemagne. Pour 2009 de l'année entière, avec des ventes mondiales d'euro 3.080 millions (+22,5%) pilotés par SoloSTAR®, Lantus® sont devenus le produit de best-seller du groupe en termes de ventes réelles consolidées. Aux Etats-Unis, la cotisation de SoloSTAR® aux ordonnances neuves des produits de famille de Lantus® a atteint 26,4% par fin décembre (IMS NPA en décembre 2009), une augmentation de 6,7 points contre la période comparable de 2008. En 2009, ClikSTAR®, un crayon lecteur réutilisable neuf pour la gestion de Lantus® et/ou d'Apidra®, a été lancé plusieurs pays de l'Union Européenne et au Canada. Avec ClikSTAR® et SoloSTAR®, sanofi-Aventis offre maintenant une gamme complète de crayons lecteurs d'injection qui le facilitent pour que les patients emploient l'insuline. ClikSTAR® actuel est évalué par les États-Unis Food and Drug Administration (FDA).

(5) voient l'appendice 2 pour un fractionnement géographique de dérivé consolidé de ventes réelles.

Ventes réelles de l'insuline de rapide-action Apidra® analogique augmenté de 30,0% dans le quatrième trimestre à l'euro 37 millions. Les ventes de l'année entière étaient en hausse 38,8% à l'euro 137 millions, piloté par le lancement de SoloSTAR® Apidra® aux États-Unis en 2009.

Lovenox®, la principale héparine de faible poids moléculaire sur le marché, accroissement rapporté de 8,1% ventes de quatrième trimestre à l'euro 754 millions, avec des performances améliorées aux Etats-Unis (vers le haut de 9,2% à l'euro 443 millions). Pour 2009 de l'année entière, les ventes réelles du produit étaient en hausse 8,8% pilotés par le rendement en Europe (vers le haut de 13,7% à l'euro 890 millions) et dans la région de « autres pays » (vers le haut de 14,8% à l'euro 331 millions).

Taxotere® a enregistré les ventes réelles du quatrième trimestre de l'euro 533 millions, vers le haut de 4,1%. Pour 2009 de l'année entière, le produit posté des 6,1% augmentations dans les ventes réelles à l'euro 2.177 millions. En octobre, sanofi-Aventis a soumis une demande pour l'approbation de commercialisation en Europe pour Taxotere® comme traitement d'appoint pour le cancer du sein de stade précoce sans participation de ganglion lymphatique. En novembre, l'AME a reconnu une formulation unique neuve de fiole de Taxotere® en Europe. Cette formulation neuve a été également limée pour approbation aux États-Unis en décembre 2008. Un dossier pédiatrique de caractéristiques sur Taxotere® a été soumis pour autorisation réglementaire aux États-Unis en novembre 2009, en réponse à la demande écrite antérieure de FDA.

Les ventes réelles d'Eloxatin® dans le quatrième trimestre étaient en baisse 80,5% à l'euro 67 millions, et seulement 1,1% représenté des ventes totales de pharmaceutiques. Ce rendement réfléchit l'introduction des médicaments génériques aux États-Unis en août 2009. Les ventes du quatrième trimestre aux États-Unis étaient en baisse 97,4% à l'euro 7 millions. Pour 2009 de l'année entière, les ventes réelles du produit ont baissé de 34,7% à l'euro 957 millions.

Le lancement de Multaq®, le premier anti-arrhythmique avec un avantage clinique en réduisant l'hospitalisation cardiovasculaire dans les patients présentant la fibrillation auriculaire à reconnaître, est sur la piste avec les ventes réelles de l'euro 12 millions dans le quatrième trimestre et de l'euro 25 millions pendant l'année complète de 2009. Aux États-Unis, le progrès important a été réalisé avec le remboursement de soins managés basé sur des caractéristiques pharmaco-économiques d'une façon convaincante et la preuve clinique. Jusqu'à présent, presque 60% de durées couvertes sont remboursables avec l'état favorable de formulaire de la rangée 2. Les tendances d'ordonnance sont en conformité avec des attentes, avec plus de 90.400 ordonnances cumulatives en 2009 (NPA d'IMS). Le 30 novembre 2009, la Commission européenne a accordé à l'autorisation de vente pour Multaq®. En janvier 2010, l'Allemagne était le premier pays pour lancer Multaq® dans l'Union européenne. Multaq® est également lancé au Canada et en Suisse et a été reconnu sur le marché au Brésil et au Mexique. En novembre 2009, sanofi-Aventis a commencé RealiseAF, un Bureau d'ordre neuf important conçu pour améliorer la compréhension du profil de risque cardiovasculaire des patients de fibrillation auriculaire et pour caractériser leurs résultats cardiovasculaires. Ce Bureau d'ordre est visé pour comprendre plus de 10.000 patients mondiaux avec la fibrillation auriculaire.

Présence mondiale (2) de Plavix®/Iscover®

La présence mondiale du quatrième trimestre de Plavix® a atteint l'euro 1.614 millions (+1,0%). Les rendements aux Etats-Unis (+11,3%, ventes réelles consolidées par Bristol Myers Squibb) et dans la région de « autres pays » (+17,3%) davantage qu'ont compensé les ventes se baissent en Europe (- 30,8%). Des ventes en Europe ont été négativement influencées par l'accélération de la concurrence générique, principalement basée sur un sel différent des clopidogrels. Les ventes en France (clopidogrels y compris Winthrop®) sont tombées par 42,1%. En France, le groupe a lancé un générique autorisé de Plavix®, clopidogrel Winthrop® (sulfate d'hydrogène de clopidogrels) dans le quatrième trimestre. Comme résultat, sanofi-Aventis a maintenu 56% d'éléments totaux des clopidogrels en France (la semaine dernière de décembre 2009). Au Japon, Plavix® prolongé sa réussite, avec les ventes réelles lèvent 49,7% à l'euro 102 millions dans le quatrième trimestre.

Pour 2009 de l'année entière, la présence mondiale de Plavix® a augmenté de 6,2% à l'euro 6.782 millions. Les ventes japonaises (euro 339 millions) ont montré l'accroissement robuste de 58,9%, prenant la présence du produit dans la région de « autres pays » au-dessus de l'euro 1 milliard pour la première fois (euro 1.152 millions, vers le haut de 14,4%).

(2) voient l'appendice 9 pour des définitions des indicateurs financiers

Présence mondiale de Plavix®/Iscover® : fractionnement géographique

Changez à la modification à 2009 millions continuels continuels de taux de change des euros Q4 2009 taux de change l'Europe les 311 -30,8% 1.604 -10,3% Etats-Unis 992 +11,3% 4.026 +12,8% autres pays 311 +17,3% 1.152 +14,4% TOTAUX 1.614 +1,0% 6.782 +6,2%

Présence mondiale (2) d'Aprovel®/Avapro®/Karvea®

La présence mondiale du quatrième trimestre d'Aprovel® était en hausse 3,1%, à l'euro 503 millions. L'Europe a vu un déclin de 0,8%, réfléchissant principalement la concurrence des médicaments génériques en Espagne et au Portugal dans le signe de monothérapie. Plein la présence mondiale de l'année 2009 d'Aprovel a augmenté légèrement (d'ici 1,7%) à l'euro 2.012 millions.

Présence mondiale d'Aprovel®/Avapro®/Karvea® : fractionnement géographique

Changez à la modification à 2009 millions continuels continuels de taux de change des euros Q4 2009 taux de change l'Europe les 245 -0,8% 982 +0,8% Etats-Unis 125 -2,1% 524 -1,6% autres pays 133 +17,5% 506 +7,2% TOTAUX 503 +3,1% 2.012 +1,7%

D'autres produits pharmaceutiques

Aux Etats-Unis, les ventes réelles de l'hypnotique Ambien® CR® ont atteint l'euro 117 millions (+1,9%) dans le quatrième trimestre et l'euro 497 millions (+0,9%) pendant l'année complète. Au Japon, à Myslee, le principal hypnotique sur le marché, prolongé pour fournir un bon rendement avec l'accroissement de ventes réelles de quatrième trimestre de 10,6% (à l'euro 55 millions) et le plein accroissement d'année de 15,2% (à l'euro 194 millions).

Les ventes réelles du quatrième trimestre d'Allegra® sont tombées par 16,4%, avec l'introduction des médicaments génériques d'Allegra® D-12 dans la condition unie compromettant en novembre les ventes des États-Unis du produit (- 41,9% à l'euro 46 millions). Au Japon, Allegra® continue à se développer, avec des ventes augmentant de 12,8%. Pendant l'année complète, les ventes d'Allegra® ont atteint l'euro 731 millions, en bas de 2,6%.

Les ventes réelles du quatrième trimestre de Copaxone® étaient euro 118 millions, une augmentation de 16,7%. La fin de la commercialisation du produit par sanofi-Aventis dans efficace de l'Amérique du Nord le 1er avril 2008 mené à un déclin 23,8% dans des ventes réelles consolidées de Copaxone® en 2009. Les paiements rassemblés par sanofi-Aventis en ventes de Copaxone® en Amérique du Nord s'arrêteront à la fin du premier trimestre de 2010.

À partir du 1er mars 2010, sanofi-Aventis prendra la pleine responsabilité commerciale de Xyzal® aux Etats-Unis.

(2) voient l'appendice 9 pour des définitions des indicateurs financiers

Santé du consommateur

Les ventes réelles postées de quatrième trimestre d'affaires de santé du consommateur de l'euro 405 millions, un accroissement organique dynamique d'augmentation de 36,1% (ou de +19,1% sur une base continuelle de structure et aux taux de change continuels), de se réfléchir et la fusion de l'activité de santé du consommateur de Zentiva. Les ventes mondiales des marques de navire amiral du groupe huit (Doliprane®, Essentiale®, NO--Spa®, Maalox®, Enterogermina®, Magne B6®, Dorflex®, Lactacyd®) ont augmenté de 42,3% dans le quatrième trimestre. Pour 2009 de l'année entière, les ventes réelles de santé du consommateur étaient euro 1.430 millions, représentant l'accroissement annuel de 26,8% (ou de +8,1% sur une base continuelle de structure et aux taux de change continuels). Les huit marques de navire amiral se sont développées par 22,1% pendant l'année complète, en grande partie piloté par Doliprane® et Essentiale®. Oenobiol, le chef français dans des suppléments nutritionnels pour la santé et la beauté (ventes d'euro 58 millions en 2008) a été consolidé à partir de début décembre.

En janvier 2010, sanofi-Aventis a signé des conventions de déterminer une co-entreprise neuve de santé du consommateur en Chine avec le groupe pharmaceutique de Minsheng. La co-entreprise destinée de sanofi-Aventis-Minsheng se concentrera principalement sur des vitamines et des suppléments de minerai, le plus grand segment de santé du consommateur en Chine, où Minsheng a déterminé une forte présence.

Après la conclusion couronnée de succès le 8 février de l'OPA partielle pour Chattem, une principale compagnie de santé du consommateur des États-Unis, sanofi-Aventis est devenue le lecteur cinquième plus grand de santé du consommateur dans le monde mesuré par les comptabilités combinées de produit. Chattem fournit une plate-forme intense pour la conversion potentielle des médicaments d'ordonnance, tels qu'Allegra®, en état délivré sans ordonnance aux États-Unis.

Médicaments génériques

Les ventes réelles du quatrième trimestre des affaires de médicaments génériques étaient euro 333 millions, une augmentation de 253%. Ce régime réfléchit principalement la fusion de Zentiva, de Kendrick et de mélange du deuxième trimestre, ajouté à l'accroissement organique de chiffre unique inférieur (+2,1% sur une base continuelle de structure et aux taux de change continuels). Pour 2009 de l'année entière, les ventes réelles pour les affaires de médicaments génériques ont presque triplé l'euro à accroissement 1.012 millions (ou +8,7% sur une base continuelle de structure et aux taux de change continuels). La plate-forme neuve de médicaments génériques en Europe, combinant les fonctionnements de Zentiva et de sanofi-Aventis, est maintenant complètement opérationnelle.

Santés animales

Merial, une principale compagnie de santés animales et une filiale à part entière de sanofi-Aventis depuis le 18 septembre 2009, ventes enregistrées de quatrième trimestre de $593 millions, vers le haut de 3,9% (ou de +12,9% sur une base rapportée). Ce rendement a été piloté par le marché de ruminants au Brésil, et a supporté l'accroissement des vaccins d'animaux familiers et de la concession aviaire. Les ventes de Frontline® et de tout autre fipronil ont basé des produits augmentés de 1,1% à $162 millions.

En dépit d'un environnement économique provocant, 2009 rendements de l'année entière de Merial étaient résilients, avec les ventes réelles de $2.554 millions, vers le haut de 0,4% (ou avalez 3,4% sur une base rapportée), influencé par une diminution des ventes des vaccins de BTV (virus de la fièvre catarrhale ovine) après un haut niveau des ventes de vaccins de BTV en 2008. Les ventes réelles de Frontline® et d'autres produits basés par fipronil étaient en baisse 1,5% à $996 millions en raison d'un déclin dans la consommation des ménages sur le marché animal de santé d'accouplement et une condition de concurrence de plus en plus aux Etats-Unis. Les ventes réelles des vaccins ont augmenté 4,4% à $794 millions, piloté par l'accroissement de 8,4% dans des vaccins d'animaux familiers et des vaccins récent lancés dans les segments aviaires et de porcs.

L'exercice de l'option pour combiner Merial et les Intervet/Schering labourent, étant hautement probables, sanofi-Aventis ont identifié la cotisation de Merial sur une ligne indépendante, « bénéfice des affaires de Merial » (des ventes de Merial ne sont pas consolidées) selon IFRS 5.

Affaires humaines de vaccins

Les affaires humaines de vaccins ont fourni l'accroissement intense du quatrième trimestre de 64,6% dans des ventes réelles consolidées à l'euro 1.098 millions pilotés par le rendement de sa concession de grippe. Sanofi Pasteur posté une année record dans les vaccins contre la grippe avec des ventes d'euro 1.062 millions. Les 2009 ventes réelles de l'année entière ont élevé par 19,2% à l'euro 3.483 millions pilotés par la forte performance de Pentacel®, ainsi que les expéditions du vaccin A/H1N1. Les affaires humaines de vaccins ont représenté 11,9% de toutes les ventes réelles du groupe en 2009 contre 10,4% en 2008.

Pentacel® (qui était en juin 2008 vaccin pédiatrique de la combinaison le 5 premier in-1 à qualifier aux Etats-Unis contre la diphtérie, tétanos, coqueluche, la poliomyélite et le Haemophilus influenza tapent à b) prolongé sa réussite avec les ventes réelles de l'euro 104 millions dans le quatrième trimestre (contre l'euro 57 millions dans le quatrième trimestre de 2008) et de l'euro 343 millions en 2009 (contre l'euro 84 millions en 2008).

Les ventes réelles des vaccins contre la grippe pour le quatrième trimestre ont atteint l'euro 564 millions, contre l'euro 162 millions dans le quatrième trimestre de 2008. Les ventes universelles ont représenté l'euro 362 millions pour le quatrième trimestre, en conformité avec le guidage donné quand les résultats du troisième trimestre ont été annoncés, et l'euro 465 millions pendant l'année complète (euro y compris 25 millions dans les ventes du vaccin de H5N1). Les ventes saisonnières de grippe se sont élevées à l'euro 202 millions, vers le haut de 32,2%, réfléchissant une variation dans les ventes du troisième trimestre au quatrième dû la tension de B et la grippe de pandémie A/H1N1 inférieur-fournissantes. De façon générale, Sanofi Pasteur a fourni plus de 280 millions de doses de vaccins contre la grippe en 2009, comprenant plus de 100 millions de doses de vaccins universels monovalents et 180 millions de vaccins contre la grippe saisonniers trivalents, représentant un 40% environ d'une demande globale dans l'hémisphère nord et 75% dans l'hémisphère sud.

Les ventes réelles de Menactra® (un vaccin méningococcique quadrivalent de méningite) étaient en 2009 euro 445 millions (+1,1%). La présentation du mineur/du tout-petit de Menactra aux Etats-Unis est programmée pour le deuxième trimestre de 2010. En 2009, Sanofi Pasteur a renforcé son commandement sur les marchés émergents avec les ventes réelles de l'euro 932 millions, une augmentation de 16,0% contre 2008. Shantha, le constructeur vaccinique indien réglé par l'intermédiaire de l'acquisition du troisième trimestre de Sanofi Pasteur de ShanH (une société de holding française installée par Alliance de Merieux), a enregistré les ventes réelles de l'euro 17 millions depuis l'acquisition. Shantha permet d'accéder de production complémentaires à un pipeline prometteur de R&D, à un portefeuille vaccinique solide et à des capacités de satisfaire les besoins des marchés émergents. En décembre, Shantha a lancé ShanChol™, le premier vaccin oral du choléra de l'Inde. En 2009, Shantha a été également attribué un contrat de trois ans d'une agence de Nations Unies en valeur un total de $340 millions pour l'alimentation en SHAN5™ (un vaccin pédiatrique de combinaison contre la diphtérie, coqueluche, tétanos, Haemophilus influenza tapent les infections de B et l'hépatite B) au cours de la période 2010-2012.

Changez à la modification à 2009 Q4 millions continuels de la constante 2009 de poliomyélite/de coqueluche/de vaccins Hib de taux de change de ventes réelles de taux de change de ventes réelles d'euros (Pentacel y compris (R) et Pentaxim (R)) 244 +18,3% 968 +22,8% vaccins contre la grippe (Vaxigrip y compris (R) et Fluzone (R)) 564 +270,4% 1.062 +46,7% dont les vaccins saisonniers 202 +32,2% 597 -1,7% dont les 362 - 465 - vaccins universels de méningite/pneumonie des vaccins (Menactra y compris (R)) 74 -13,2% 538 +6,1% vaccins adultes de servocommande (Adacel y compris (r)) 95 +13,3% 406 -3,0% se déplacent et d'autres vaccins d'Endemics 76 +6,8% 313 0,0% autres vaccins 45 -33,8% 196 +6,8% SE MONTENT à 1.098 +64,6% 3.483 +19,2%

Les ventes réelles du quatrième trimestre à Sanofi Pasteur MSD (non consolidé par sanofi-Aventis), la co-entreprise avec Merck et Co en Europe, sont tombées par 15,1% sur une base rapportée à l'euro 295 millions principalement devant abaisser des ventes de Gardasil®. Les ventes de ce vaccin (pour la prévention des infections par le virus du papillome humain, une cause importante de cancer cervical) étaient en baisse 30,3% sur une base rapportée à l'euro 89 millions. Cette diminution était due aux campagnes considérables de rattrapage par année antérieure. En 2009, les ventes à Sanofi Pasteur MSD étaient euro 1.132 millions, en bas de 11,0% sur une base rapportée, principalement due à la goutte dans les ventes de Gardasil® (euro 395 millions, en bas de 32,4%). À l'exclusion de Gardasil®, Sanofi Pasteur MSD a réalisé l'accroissement de 7,2% en 2009.

Ventes réelles par région géographique

Changez à la modification à 2009 Q4 millions continuels de la constante 2009 de taux de change de ventes réelles de taux de change de ventes réelles d'euros l'Europe 2.892 +2,6% 12.059 +3,2% dont l'Europe de l'Est et la Turquie 611 les +42,6% 2.266 +34,9% Etats-Unis 2.252 +9,8% 9.426 +2,8% autres pays 2.127 +18,1% 7.821 +12,1% dont le Japon 492 +16,4% 1.844 +10,7% dont l'Asie (à l'exclusion de Pacifique) 379 +4,4% 1.610 +9,0% dont l'Amérique latine 582 +31,6% 1.913 +15,7% dont l'Afrique 210 +18,9% 775 +8,7% dont Moyen-Orient 185 +28,0% 647 +16,4% SE MONTENT à 7.361 +8,9% 29.306 +5,3%

L'accroissement du quatrième trimestre Europe était 2,6%, piloté par l'Europe de l'Est, principalement sur la fusion de Zentiva et la forte croissance en Russie. Les ventes en Europe occidentale se sont baissées de 5,1%, en raison de la concurrence accrue des médicaments génériques de clopidogrels.

Les Etats-Unis ont enregistré l'accroissement de ventes de 9,8% dans le quatrième trimestre, le choc de la concurrence des médicaments génériques d'Eloxatin® étant plus que le décalage par des ventes du vaccin A/H1N1.

Marchés émergents (6) ventes réelles postées de quatrième trimestre de l'euro 1.997 millions (+26,2%, ou +8,9% sur une base continuelle de structure et aux taux de change continuels), avec la forte croissance enregistrée en Amérique latine, en Afrique et le Moyen-Orient.

En 2009, les ventes réelles en Europe se sont développées par 3,2%.

Les Etats-Unis ont enregistré l'accroissement de ventes de 2,8% en 2009, aidé par la forte croissance pour Lantus (+23,6%) et les vaccins (+19,1%), en dépit de la concurrence des médicaments génériques d'Eloxatin® depuis août et du choc de la fin de la commercialisation de Copaxone par sanofi-Aventis efficace le 1er avril 2008.

Au Japon, les ventes réelles ont augmenté 10,7% à l'euro 1.844 millions en 2009, amplifié par un rendement intense de Plavix®.

En 2009, les ventes réelles de marchés émergents ont augmenté 19,0% (ou +7,5% sur une base continuelle de structure et aux taux de change continuels) à l'euro 7.356 millions. Les marchés émergents ont représenté 25,1% de ventes réelles consolidées en 2009, 1,4 points plus haut qu'en 2008. Les ventes réelles en Chine ont élevé par 28,8% à l'euro 512 millions. La Russie a enregistré les ventes réelles de l'euro 508 millions, une augmentation de 59,8%. Le Brésil prolongé pour piloter des ventes dans grâce de l'Amérique latine à l'accroissement organique sain et à l'acquisition du mélange.

(6) monde à l'exclusion des États-Unis, du Canada, de l'Europe occidentale (France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Grèce, Chypre, Malte, Belgique, Portugal, Pays-Bas, Autriche, Suisse, Irlande, Finlande, Norvège, Islande, Danemark), du Japon, de l'Australie et du Nouvelle-Zélande.

Accroissement à deux chiffres en 2009 EPS réglé de l'année entière à l'exclusion des options choisies (2) aux taux de change continuels

2009 bilans financiers de quatrième trimestre

Rapport des revenus de résultats réglé à l'exclusion des options choisies (2)

Sanofi-Aventis a produit des ventes réelles du quatrième trimestre de l'euro 7.361 millions, une augmentation de 3,8% sur une base rapportée. De « autres comptabilités » étaient stables (+0,3%). Un bon rendement de Plavix® aux Etats-Unis a été pénalisé par un effet défavorable du dollar. Aux taux de change continuels, de « autres comptabilités » étaient vers le haut de 8,7%.

Le bénéfice brut était en baisse légèrement (par 0,5%) à l'euro 5.504 millions, mais augmenté de 5,4% aux taux de change continuels. Le rapport de coût des ventes aux ventes réelles était 30,2%. Cette augmentation de 3 points réfléchit principalement le mélange de produit, le coût du don des vaccins contre la grippe à l'OMS, et des effets défavorables de monnaie.

Les frais de recherche et développement sont tombés par 7,0% à l'euro 1.214 millions, en réfléchissant une diminution de R&D de pharmaceutiques dépensez, et en dépit de continuer dépensez dans les vaccins et les coûts de développement de compagnies acquises. Aux taux de change continuels, le déclin était 4,6%. De façon générale, le rapport de frais de R&D aux ventes réelles était en baisse 1,9 points à 16,5%.

La vente et les frais généraux étaient euro 1.991 millions, une augmentation de 2,4% (ou de 7,0% aux taux de change continuels). Cette augmentation réfléchit notamment la vente et les frais généraux des compagnies acquises, et les frais de commercialisation complémentaires sur les marchés émergents. Le programme actuel d'adaptation aidé pour ramener le rapport de vente et de frais généraux aux ventes réelles par 0,4 d'un point à 27,0%.

L'autre réseau actuel de bénéfice d'exploitation des frais a montré à bénéfice d'euro 19 millions, contre des frais nets d'euro 24 millions dans le quatrième trimestre de 2008. La modification annuelle réfléchit principalement une augmentation des paiements reçus par sanofi-Aventis en ventes de Copaxone® en Amérique du Nord (euro 88 millions) et des résultats étrangers moins défavorables.

Bénéfice d'exploitation - courant (2) augmenté de 2,5% à l'euro 2.254 millions et a été influencé par un effet défavorable du dollar. Aux taux de change continuels, l'accroissement était 10,5%.

Les frais financiers nets étaient euro 117 millions, contre l'euro 122 millions pendant la période comparable de 2008. Les frais d'intérêt net sur la créance se sont montés à l'euro 84 millions avec l'euro 41 millions dans le quatrième trimestre de 2008, réfléchissant les acquisitions effectuées en 2009 (en particulier Merial, pour l'euro 2,8 milliards, complété le 18 septembre 2009).

Le taux d'imposition efficace est tombé 3,1 points à 23,8%, réfléchissant le réglage du taux d'imposition efficace des 9 premiers mois de l'année (29%) pour aligner sur le taux d'imposition efficace de l'année entière (28%) dû à un protocole neuf le traité d'impôt sur le revenu aux 1994 États-Unis - France qui est entré en vigueur le 23 décembre 2009 et s'applique rétroactivement depuis le 1er janvier 2009. Ce protocole neuf élimine la taxation de Source-pays sur certains paiements des dividendes directs.

La part des bénéfices des associés (à l'exclusion de Merial) était euro 197 millions, une augmentation de 1,5%, avec la part des bénéfices après impôt des territoires managés par BMS sous l'alliance de Plavix® et d'Avapro® vers le haut de 5,1% à l'euro 187 millions, influencé par un effet défavorable du dollar. La cotisation de Sanofi Pasteur MSD accru. Le bénéfice réglé des affaires de Merial (100% du bénéfice) était euro 52 millions.

Les participations minoritaires ont baissé de 26,4% à l'euro 81 millions, réfléchissant une chute dans les profits avant-taxe payés à BMS des territoires managés par sanofi-Aventis (euro 76 millions contre l'euro 106 millions dans le quatrième trimestre de 2008) comme résultat de la concurrence accrue des médicaments génériques de clopidogrels en Europe.

Bénéfice réglé à l'exclusion des options choisies (2) était euro 1.796 millions, vers le haut de 10,4% (19,1% aux taux de change continuels). Le rapport de bénéfice réglé à l'exclusion des options choisies (2) aux ventes réelles s'est amélioré par 1,4 remarques à 24,4%.

Bénéfices par action réglés (EPS) à l'exclusion des options choisies (2) était euro 1,37, une augmentation de 9,6% (18,4% aux taux de change continuels) sur le chiffre du quatrième trimestre 2008 de l'euro 1,25. À l'exclusion du choc positif d'impôts, EPS réglé à l'exclusion des options choisies (2) aurait augmenté 15,2% aux taux de change continuels.

(2) voient l'appendice 9 pour des définitions des indicateurs financiers, et l'appendice 6 pour des détails des options choisies

2009 bilans financiers de l'année entière

Rapport des revenus de résultats réglé à l'exclusion des options choisies (2)

Sanofi-Aventis a produit de 2009 ventes réelles d'euro 29.306 millions, une augmentation de 6,3% sur une base rapportée. De « autres comptabilités » ont augmenté 15,5% dus à une forte performance de Plavix® aux Etats-Unis et à un effet favorable du dollar.

Le bénéfice brut était euro 22.896 millions, une augmentation de 6,6% (ou de 4,6% aux taux de change continuels). Le rapport de coût des ventes aux ventes réelles a augmenté de 0,2 d'un point à 26,8%.

Les frais de recherche et développement étaient pratiquement stables (vers le haut de 0,2%) à l'euro 4.583 millions, mais sont tombés d'ici 1,4% aux taux de change continuels. Économies de coûts dans la R&D de pharmaceutiques ajoutées au choc du décalage précédemment annoncé d'achêvements de projet qu'une augmentation 14,5% de R&D dépensent dans les vaccins. Le rapport de frais de R&D aux ventes réelles est tombé par 1 point de 16,6% à 15,6%.

La vente et les frais généraux étaient 2,2% plus haut à l'euro 7.325 millions (ou levez 1,1% aux taux de change continuels). Le rapport de vente et de frais généraux aux ventes réelles est tombé par 1 point de 26% à 25%, réfléchissant les mesures de coût-control mises en application par le groupe.

L'autre bénéfice d'exploitation actuel, réseau des frais était euro 385 millions, avec l'euro 203 millions en 2008. Ces chiffres réfléchissent un paiement par Teva égal à 25% de ventes nord-américaines de Copaxone® ; le paiement était euro 346 millions pour 2009 et euro 181 millions pour trois quarts derniers de 2008. Ces paiements cesseront à la fin du premier trimestre de 2010. En 2009, cette ligne a compris un gain sur de devises étrangères contre une perte en 2008.

Bénéfice d'exploitation - courant (2) a atteint l'euro 11.153 millions, une augmentation de 14,2%. Aux taux de change continuels, le taux de croissance était 9,7%. Le rapport de bénéfice d'exploitation - courant (2) aux ventes réelles s'est amélioré par 2,7 remarques à 38,1%.

Les frais financiers nets étaient euro 300 millions, contre l'euro 270 millions en 2008. Les frais d'intérêt net sur la créance se sont montés à l'euro 231 millions avec l'euro 191 millions en 2008, réfléchissant les acquisitions effectuées en 2009 et le revenu des intérêts inférieur sur l'argent liquide en surplus.

Le taux d'imposition efficace pour 2009 était 28%, 1 point inférieur que pour 2008, en raison d'un protocole neuf traité d'impôt sur le revenu de 1994 États-Unis - France.

La part des bénéfices des associés (à l'exclusion de Merial) était euro 841 millions, vers le haut de 16,8%, avec la part des bénéfices après impôt des territoires managés par BMS sous l'alliance de Plavix® et d'Avapro® vers le haut de 25,8% à l'euro 785 millions dus au rendement de Plavix® aux Etats-Unis ajoutés à un effet favorable du dollar au cours de l'année. La cotisation de Sanofi Pasteur MSD accru year on year.

La cotisation de Merial au bénéfice réglé était euro 241 millions ; ce chiffre se compose de 100% du bénéfice réglé de Merial depuis le 18 septembre 2009 (quand sanofi-Aventis a acquis un intérêt de 100%) et 50% avant cette date.

Les participations minoritaires étaient euro 427 millions, une diminution de 3,2%. La part des profits avant-taxe a payé à BMS des territoires managés par sanofi-Aventis était euro 405 millions, en bas de 4,1% dus à la concurrence des médicaments génériques de clopidogrels en Europe.

Bénéfice réglé à l'exclusion des options choisies (2) était euro 8.471 millions, vers le haut de 17,9% (12,8% aux taux de change continuels). Le rapport de bénéfice réglé à l'exclusion des options choisies (2) aux ventes réelles s'est amélioré par 2,8 remarques à 28,9%.

Bénéfices par action réglés (EPS) à l'exclusion des options choisies (2) était euro 6,49, une augmentation de 18,2% (13,1% aux taux de change continuels) relativement à 2008 (euro 5,49). À l'exclusion du choc positif d'impôts, EPS réglé à l'exclusion des options choisies (2) se serait développé par 11,7% aux taux de change continuels, légèrement en avant de notre guidage 2009.

(2) voient l'appendice 9 pour des définitions des indicateurs financiers et l'appendice 6 pour des détails des options choisies.

Options choisies (voir l'appendice 6)

Dans le quatrième trimestre de 2009, les options choisies étaient euro 9 millions (réseau de l'impôt) et euro comporté 97 millions de provisions de restructuration (réseau de l'impôt) liées au programme de l'adaptation du groupe (adaptation se réfléchissante des installations de personnel de vente et d'industriel du groupe en Europe) et un euro 106 millions d'inversion de l'obligation d'impôt reporté sur des coûts d'impôts de distributions à la suite du protocole neuf le traité d'impôt sur le revenu aux 1994 États-Unis - France qui est entré en vigueur le 23 décembre 2009. Les options choisies dans le quatrième trimestre de 2008 ont représenté un gain après imposition net d'euro 85 millions.

Les options choisies ont en 2009 représenté des frais après imposition nets d'euro 627 millions (avec des frais après imposition nets d'euro 118 millions en 2008), et les ont comporté :

  • l'euro 1.080 millions de coûts de restructuration s'est associé au programme de l'adaptation du groupe ;
  • euro 20 millions de pertes de handicap résultant de la décision pour discontinuer le développement de TroVax® ;
  • l'euro 367 millions d'effet sur les impôts surgissant sur les options choisies décrites ci-dessus et un euro 106 millions d'inversion de l'obligation d'impôt reporté sur des coûts d'impôts de distributions à la suite du protocole neuf traité d'impôt sur le revenu aux 1994 États-Unis - France.

Réglages aux états des finances consolidé pour réfléchir l'application de l'achat rendant compte aux acquisitions, principalement celle d'Aventis (voir l'appendice 6)

Les effets matériels de l'application de l'achat rendant compte aux acquisitions, principalement celle d'Aventis, sur le rapport des revenus de résultats consolidé étaient comme suit :

  • Une charge d'euro 27 millions résultant du workdown des stocks des compagnies acquises au cours de la période remesuré à la juste valeur, y compris l'euro 8 millions chargés dans le quatrième trimestre.
  • Une charge d'amortissement comptable d'euro 3.308 millions contre les biens incorporels, dont l'euro 786 millions a été réservé dans le quatrième trimestre.
  • Pertes de handicap d'euro 352 millions, principalement en ce qui concerne Benzaclin®, Nasacort® et Actonel® à la lumière des changements de la condition de concurrence.
  • Impôts reportés d'euro 1.200 millions, dont l'euro 232 millions a été réservé dans le quatrième trimestre. Ces impôts reportés ont été produits par l'amortissement comptable chargé contre les biens incorporels, le workdown des stocks des compagnies acquises, et les pertes de handicap.

En « part des bénéfices/des pertes des associés » (à l'exclusion de Merial), une inversion d'euro 27 millions, dont l'euro 6 millions a été réservé dans le quatrième trimestre, principalement concernant l'amortissement comptable des biens incorporels (réseau de l'impôt) et pour Merial une inversion d'euro 66 millions (euro y compris 46 millions sur le workdown des stocks) dont l'euro 29 millions a été réservé dans le quatrième trimestre.

Ces réglages n'ont aucun choc d'argent liquide sur le groupe.

Flux de liquidités intense des activités fonctionnantes en 2009 (voir les appendices 7 et 8)

En 2009, le flux de liquidités de fonctionnement avant des changements des fonds de roulement s'est monté à l'euro 9.362 millions, avec l'euro 8.524 millions en 2008.

Les besoins des fonds de roulement ont augmenté par l'euro 847 millions en 2009, ensuite après être resté stables en 2008, réfléchissant l'accroissement des ventes réelles et le choc des acquisitions.

Le comptant net produit par des activités de fonctionnement était euro 8.515 millions qui ont fourni le financement pour des dépenses d'investissement d'euro 1.460 millions, et le déboursement de participation de l'euro 2.872 millions et également a partiellement financé les acquisitions effectuées en 2009. Ces acquisitions ont comporté les achats d'intérêts de capitaux propres (euro 6.334 millions, y compris la dette prise en charge), principalement dans Merial, Zentiva, Shantha, mélange, Kendrick, BiPar, fovéa et Oenobiol tandis que les dépenses sur des alliances étaient euro 325 millions. En conséquence, la créance nette s'est élevée à l'euro 4.135 millions au le 31 décembre 2009, (créance d'euro 8.827 millions, réseau d'euro 4.692 millions de liquidités) avec l'euro 1.780 millions au le 31 décembre 2008, une augmentation d'euro 2.355 millions. Le rapport de la créance nette à EBITDA demeure inférieur à 34%.

Le programme de transformation de sanofi-Aventis

Depuis le début de l'année, nous avons été engagés dans un programme étendu de transformation conçu pour relever les défis faisant face à l'industrie pharmaceutique pour nous effectuer un chef global et diversifié de santé, et fournissons l'accroissement viable. On s'attend à ce que ce programme de transformation produise des économies de coûts d'euro 2 milliards en 2013.

En 2009, les avantages initiaux de notre programme de management de coût ont été réfléchis dans une 1 réduction de point de la R&D/de rapports de ventes et de SG&A/Sales. Nous avons fourni l'euro 480 millions d'économies de coûts en 2009.

Pour 2010, nous comptons que notre programme de transformation produira de plus d'économies de coûts qu'au commencement planification.

Recherche et développement

2009 était une année de transformation dans les activités de la recherche et développement du groupe. Des opérations importantes ont été déjà réalisées avec :

  • L'approbation de Multaq® aux États-Unis et dans l'Union européenne, au Canada, en Suisse, au Brésil et au Mexique
  • Nominations accélérées accordées par la FDA en oncologie pour BSI-201 (qui est entré dans la phase III en juillet) et pour le cabazitaxel ainsi que l'étape progressive d'otamixaban dans la phase III.
  • Plusieurs passages de phase importants dans le développement clinique comme mis en valeur ci-après.
  • Un juste complet et rigoureux de révision en travers du portefeuille de R&D qui a eu comme conséquence se refocaliser des moyens sur les projets les plus prometteurs.
  • La création de deux divisions d'affaires en oncologie et de diabète intégrant toutes les activités appropriées de R&D, médicales, de message publicitaire et de dispositif de développement.
  • Investissements substantiels dans des partenariats importants en diabète (Wellstat), vaccins d'oncologie (Exelixis, Merrimack, Micromet) (Syntiron, CSL, Kalobios), endroit de maladies infectieuses (Alopexx), et immunologie (Kyowa Kirin).
  • Plusieurs acquisitions importantes des compagnies de recherches en oncologie (BiPar), en ophthalmologie (fovéa), et dans les vaccins (Shantha).
  • L'établissement des partenariats scolaires avec l'université de Rockefeller, le Caltech, et l'institut de Salk.

En parallèle, la mise en place d'un organisme neuf de R&D structuré autour des approches de patient et les éléments entreprenants progresse selon les la prévisions.

En date d'aujourd'hui, le portefeuille de R&D est composé de 49 projets dans le développement clinique dont 17 ont lieu dans la phase III ou ont été soumis aux autorités de la santé pour approbation. Les développements principaux dans notre portefeuille de R&D depuis la dernière modification le 30 octobre 2009, sont décrits ci-dessous :

Accomplissements significatifs vers la fin de pipeline d'étape

  • Cabazitaxel a reçu une nomination accélérée de la FDA tenant compte en décembre d'une présentation de roulis de l'application neuve de médicament, basée sur les résultats de l'étude TROPICALE de la phase III dans le cancer de la prostate de deuxième-line qui a expliqué statistiquement un effet significatif sur la survie générale. Les résultats de cette étude seront présentés au congrès de la société américaine de l'oncologie clinique - génito-urinaire (ASCO GU) en mars 2010.
  • Le programme de développement clinique de BSI-201, un inhibiteur PARP-1 développé par les sciences de BiPar (une compagnie acquise par sanofi-Aventis en 2009), dans le cancer du sein triple-négatif métastatique, progresse comme prévu dans les attentes de contact d'étude de la phase III sur la couverture patiente de site de compte de régularisation et d'essai aux Etats-Unis. À partir de fin décembre, les chercheurs d'étude avaient inscrit 214 du nombre d'objectif de 420 patients. La FDA a accordé à la nomination accélérée à BSI-201 pour ce signe. Une étude de la phase III dans le non-petit cancer de poumon squamous avancé de cellules sur la gemcitabine/carboplatine est mise en application. Les essais de phase II dans le cancer ovarien ont également commencé.
  • Après les résultats positifs de l'étude de phase II SEPIA-ACS1/TIMI-42, otamixaban (inhibiteur direct sélecteur injectable de facteur de coagulation Xa) a lieu maintenant dans la phase III pour les patients moyens à élevés de risque avec UA/NSTEMI avec la stratégie invasive tôt planification.

Avances de candidat de la phase II :

  • Un vaccin quadrivalent de seconde génération (A, C, W, Y) pour la méningite méningococcique dans les mineurs présentés dans phase II.
  • Les essais de phase II évaluant BSI-201 dans le cancer ovarien ont également commencé l'inscription.
  • L'essai de phase II d'un vaccin contre l'infection de Clostridium difficile (une des la plupart des causes classiques de l'infection nosocomiale en Europe et Amérique du Nord), précédemment commencé au Royaume-Uni plus tôt en 2009, a été augmenté en les Etats-Unis.

Plusieurs candidats prometteurs présentés mettent I en phase :

  • Anti-PCSK9 un anticorps monoclonal, le radar à ouverture synthétique 236553, qui est évalué dans le traitement de la hypercholestérolémie a commencé la phase I.
  • Un anticorps monoclonal anti-IL4 pour la demande de règlement de l'asthme et de la dermatite atopique.
  • SAR161271, une longue insuline temporaire prometteuse a écrit le portefeuille clinique.
  • Un vaccin de candidat (formulation de multi-protéine) contre le streptocoque pneumonie, un vaccin de candidat (produit d'éclat d'anticorps) contre des pseudomonas aeruginosa et le vaccin de rotavirus de Shantha sont entrés dans la phase I.

En novembre, Sanofi-Aventis et Regeneron Pharmaceuticals, Inc. ont annoncé qu'ils avaient conclu des conventions d'augmenter et étendre leur collaboration globale existante pour découvrir, développer, et commercialiser les anticorps monoclonaux thérapeutiques plein-humains. En décembre, Sanofi Pasteur, conclu un contrat d'autorisation exclusif et mondial avec Syntiron de développer et commercialiser son vaccin préventif contre le staphylocoque, y compris le staphylocoque doré résistant à la méticilline.

Comme précédemment annoncé en décembre, le développement de l'idrabiotaparinux pour la prévention des événements thromboemboliques dans les patients présentant la fibrillation auriculaire (essai de BOREALIS) a été discontinué et le dossier de présentation d'eplivanserin dans les troubles du sommeil a été retiré aux Etats-Unis et en Europe. Deux projets dans la phase II ont été arrêtés : SAR407899 (dysfonctionnement érectile) et ataciguat (douleur névropathique). Nous avons décidé de mettre fin au développement du larotaxel. Dans la phase I, 6 projets ont été arrêtés.

En termes d'affaires de réglementation, un certain nombre de présentations des dossiers ou approbations ont été réalisées au cours de la période :

  • Multaq® a obtenu l'autorisation de vente aux États-Unis en juillet 2009, où on l'indique pour la réduction du risque d'hospitalisations cardiovasculaires dans les patients avec la fibrillation auriculaire ou le flutter auriculaire et les facteurs de risque associé paroxysmaux ou persistants, et dans l'Union européenne en décembre, d'où on l'indique dans les patients stables d'adulte cliniquement avec une histoire, ou la fibrillation auriculaire non-permanente actuelle d'éviter la récidive de fibrillation auriculaire ou d'abaisser le rythme ventriculaire.
  • Fluzone® à forte dose a été qualifié par la FDA en décembre. Ce vaccin contre la grippe neuf renforce la réaction immunitaire des gens 65 ans et plus vieux, une tranche d'âge qui souffre d'une façon disproportionnée de la grippe et de ses complications.
  • Le Comité pour des produits pharmaceutiques pour l'usage humain de l'AME a recommandé l'autorisation de vente pour DuoPlavin®, une combinaison fixe neuve de sulfate d'hydrogène de clopidogrels et d'acide acétylsalicylique. Le médicament est indiqué pour la prévention des événements atherothrombotic dans les patients adultes avec le syndrome coronarien aigu qui prennent déjà les clopidogrels et l'acide acétylsalicylique, qui simplifie la demande de règlement.
  • Un dossier pédiatrique de caractéristiques pour Taxotere® a été soumis pour autorisation réglementaire aux États-Unis en novembre 2009, suivant la demande écrite antérieure de FDA.
  • Après les résultats de support d'ACTIVE-A évaluant Plavix® en plus d'aspirin, pour les patients présentant la fibrillation auriculaire qui étaient au risque accru d'accident vasculaire cérébral et ne pourraient pas prendre un traitement anticoagulant oral, un dossier a été soumis aux autorités des États-Unis et d'Européen.
  • Panenza®, un vaccin non-adjuvanted monovalent de la grippe A (H1N1), autorisation reçue de vente dans plusieurs pays européens. Un dossier pour le vaccin adjuvanted de la grippe A/H1N1, Humenza®, a été soumis en Europe.
  • Un dossier pour Pediacel®, 5 vaccins pédiatriques d'une combinaison in-1 contre la diphtérie, les tétanos, la coqueluche, la poliomyélite et le Haemophilus influenza tapent b, a été soumis en Europe.

Guidage 2010

En dépit de la concurrence générique prévue, et donné le rendement des plates-formes d'accroissement, sanofi-Aventis s'attend à l'accroissement (4) dans affaires EPS (2) aux taux de change continuels à être entre 2% et 5% en 2010, excepté des événements défavorables imprévus importants. Ce guidage ne tient pas compte de la concurrence générique potentielle pour Lovenox®.

À la lumière de la première fois que l'application d'IFRS 8 (segments fonctionnants), sanofi-Aventis a observé sa structure de segment et indicateurs financiers, et présente maintenant des déblocages sur les segments suivants dans les notes complémentaires sif : Pharmaceutiques, vaccins, et d'autres activités. Cette information est donnée dans l'état financier de 2009 semestres et sera fournie dans l'état 2009 financier. En date du premier trimestre 2010, les transmissions financières publiées par sanofi-Aventis présenteront leurs observations sur l'indicateur neuf révélé pour l'enregistrement de segment (« bénéfice d'entreprise - pharmaceutiques, vaccins et autre »).

On ne s'attend pas à ce que l'utilisation de cet indicateur ne provoque aucune différence matérielle par rapport à la mesure de rendement actuel employée par sanofi-Aventis. Le bénéfice d'accroissement en 2009 mesuré utilisant cet indicateur neuf est 18% et est assimilé à l'accroissement « du bénéfice réglé à l'exclusion des options choisies » (17,9%).

Déclarations tournées vers l'avenir

Ce communiqué de presse contient des déclarations tournées vers l'avenir comme définies dans l'acte privé de réforme de litige de valeurs mobilières de 1995, comme amendé. Les déclarations tournées vers l'avenir sont des déclarations qui ne sont pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent le développement de produits, les projections de produit et les estimations potentielles et leurs suppositions fondamentales, les déclarations concernant des régimes, les objectifs, les intentions et les attentes en ce qui concerne de futurs événements, fonctionnements, produits et services, et déclarations concernant le futur rendement. Des déclarations tournées vers l'avenir sont généralement recensées par les mots « prévoit, » « anticipe, » « croit, » « destine, » des « estimations, » « planification » et les expressions assimilées. Bien que le management des sanofi-aventis croie que les attentes réfléchies dans de telles déclarations tournées vers l'avenir sont raisonnables, des investisseurs sont avertis que l'information tournée vers l'avenir et les déclarations sont sujettes aux risques variés et à des incertitudes, on dont il est difficile prévoir et généralement au delà du contrôle de sanofi-Aventis, qui pourrait faire différer des résultats réels et des développements matériellement de ceux exprimés dedans, ou sont impliqués ou par projetés, l'information et les déclarations tournées vers l'avenir. Ces risques et des incertitudes comprennent notamment, les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, de futures caractéristiques cliniques et analyse, y compris le mercatique de goujon, des décisions par les autorités réglementaires, telles que la FDA ou l'EMEA, concernant si et quand reconnaître n'importe quel médicament, dispositif ou l'application biologique qui peut être déposée pour des tels candidats de produit ainsi que leurs décisions concernant le marquage et d'autres sujets qui pourraient affecter la disponibilité ou potentiel commercial de tels candidats de produits, l'absence du cautionnement qui les candidats de produits si approuvé seront commercialement couronnés de succès, la future approbation et réussite commerciale des solutions de rechange thérapeutiques, la capacité du groupe de tirer bénéfice des opportunités de croissance externes ainsi que ceux a discuté ou a recensé dans les limages publics sec et la force mobile du CAE étant effectué par sanofi-Aventis, y compris ceux indiqués sous des « facteurs de risque » et « la déclaration d'avertissement concernant des déclarations tournées vers l'avenir » dans le rapport annuel des sanofi-aventis sur la forme 20-F pendant l'année finie le 31 décembre 2008. Autre que selon les exigences de la loi applicable, sanofi-Aventis n'entreprend aucune obligation de ne mettre à jour ou réviser l'aucune information ou déclaration tournée vers l'avenir.

(2) voient l'appendice 9 pour des définitions des indicateurs financiers ; (4) cet accroissement est le 2009 les affaires basées EPS de l'euro 6,61, voient l'appendice 9 pour la définition

U.S. Contact : Jack Cox, 908-981-5280, [email protected]

Appendices

Liste d'appendices


La réunion du conseil d'administration qui a adopté les états des finances consolidé pendant l'année finie le 31 décembre 2009 s'est tenue le 9 février 2010. Des procédures de contrôle sur les comptes consolidés ont été remplies. Les états des cabinets comptables de comptabilité publique enregistrés par indépendant seront publiés après conclusion des vérifications spécifiques et autres des procédures exigées pour les limages du document français de reference et du rapport annuel sur la forme 20-F avec la force mobile du CAE et la sec, respectivement.

Appendice 1 : 2009 quatrièmes trimestres et dérivé consolidé de l'année entière de ventes réelles

Changez sur une modification continuelle de la structure 2009 à la base de modification et à Q4 continuel sur un échange rapporté de millions d'échange continuel de réseau des taux de base de régimes de ventes d'euros Lantus® 763 +16,7% +8,2% +16,7% Lovenox® 754 +8,1% +0,7% +8,1% Plavix® 570 -11,6% -13,2% -11,6% Taxotere® 533 +4,1% -1,5% +4,1% Aprovel® 317 +6,9% +4,3% +6,9% Eloxatin® 67 -80,5% -81,1% -80,5% Apidra® 37 +30,0% +23,3% +30,0% Multaq® 12 produits phares 3.053 -3,5% -8,6% -3,5% Stilnox®/Ambien®/Ambien CR®/Myslee® 213 +0,4% -5,3% +0,4% Allegra® 140 -16,4% -18,1% -16,4% Copaxone® 118 +16,7% +15,7% +16,7% Tritace® 101 -5,4% -9,0% -5,4% Amaryl® 106 +5,8% +1,9% +5,8% Depakine® 84 +6,0% 0,0% +6,0% Xatral® 71 -4,9% -12,3% -4,9% Actonel® 65 -22,9% -21,7% -12,3% Nasacort® 52 -3,4% -11,9% -3,4% D'autres produits 1.522 -2,3% -5,3% santé des +1,4% consommateurs 405 +36,1% +28,2% +19,1% médicaments génériques 333 +253,1% +246,9% +2,1% pharmaceutiques totales 6.263 +2,7% -1,8% -0,6% vaccins 1.098 +64,6% +54,9% +63,0% totaux 7.361 modification +8,9% +3,8% +5,6% sur une modification continuelle de structure à la base de modification et à la constante 2009 sur un échange rapporté de millions d'échange continuel de réseau des taux de base de régimes de ventes d'euros Lantus® 3.080 +22,5% +25,7% +22,5% Lovenox® 3.043 +8,8% +11,1% +8,8% Plavix® 2.623 +0,2% +0,5% +0,2% Taxotere® 2.177 +6,1% +7,1% +6,1% Aprovel® 1.236 +4,7% +2,8% +4,7% Eloxatin® 957 -34,7% -28,8% -34,7% Apidra® 137 +38,8% +39,8% +38,8% Multaq® 25 produits phares 13.278 +4,6% +6,4% +4,6% Stilnox®/Ambien®/Ambien CR®/Myslee® 873 -1,3% +6,2% -1,3% Allegra® 731 -2,6% +9,8% -2,6% Copaxone® 467 -23,8% -24,9% +20,6% Tritace® 429 -9,2% -12,6% -9,2% Amaryl® 416 +4,2% +9,8% +4,2% Depakine® 329 +7,1% +2,2% +7,1% Xatral® 296 -8,5% -7,2% -8,5% Actonel® 264 -17,6% -20,0% -7,5% Nasacort® 220 -11,7% -8,3% -11,7% autres produits 6078 -6,0% -6,3% santé des -2,5% consommateurs 1430 +26,8% +18,9% +8,1% médicaments génériques 1012 +198,0% +185,9% +8,7% pharmaceutiques totales 25.823 +3,7% +4,5% +2,3% vaccins 3.483 +19,2% +21,7% +18,9% totaux 29.306 +5,3% +6,3% +4,0%

Appendice 2 : 2009 quatrièmes trimestres et ventes réelles consolidées de l'année entière par région géographique et produit

Pharmaceutiques

Changez à la modification à la modification à l'échange uni par échange des ventes Q4 réelles de la constante 2009 de constante de constante d'autres régimes Lantus® de pays de régimes de conditions de régimes de l'Europe d'échange (euro million) 199 +8,4% 460 +16,8% 104 +36,7% Lovenox® 227 +6,8% 443 +9,2% 84 +6,2% Plavix® 278 -33,9% 52* +70,0% 240 +24,1% Taxotere® 231 +6,2% 199 +5,3% 103 -2,8% Aprovel® 230 +0,4% 7 80 +18,3% Eloxatin® 19 -48,7% 7 -97,4% 41 -16,0% Apidra® 18 +28,6% 14 +15,4% 5 +100,0% Multaq® 12 Stilnox®/Ambien®/Ambien CR®/Myslee® 17 -10,0% 129 -1,4% 67 +8,3% Allegra® 3 -25,0% 46 -41,9% 91 +11,1% Copaxone® 115 +17,2% 3 0,0% Tritace® 69 -12,2% 32 +13,8% Amaryl® 21 -4,5% 3 +50,0% 82 +7,5% Depakine® 50 0,0% 34 +16,7% Xatral® 22 -17,9% 37 +8,1% 12 -12,5% Actonel® 38 -32,1% 27 -3,7% Nasacort® 8 +12,5% 37 -4,7% 7 -12,5% *Sales d'ingrédient actif à la co-entreprise américaine managée par la modification de BMS à la modification à la modification à l'échange uni par échange de ventes réelles de la constante 2009 de constante de constante autre échange (euro million) l'Europe calibre des régimes Lantus® de pays de régimes de conditions 767 +12,2% 1.909 +23,6% 404 +42,8% Lovenox® 890 +13,7% 1.822 +5,3% 331 +14,8% Plavix® 1.512 -10,4% 222* +28,5% 889 +19,3% Taxotere® 928 +7,1% 827 +5,3% 422 +5,1% Aprovel® 916 +2,6% 7 313 +8,6% Eloxatin® 98 -52,4% 677 -37,2% 182 -1,6% Apidra® 68 +40,0% 54 +27,5% 15 +87,5% Multaq® 25 Stilnox®/Ambien®/Ambien CR®/Myslee® 72 -3,9% 555 -4,8% 246 +9,1% Allegra® 23 -20,0% 306 -15,9% 402 +13,9% Copaxone® 454 +20,7% -100% 13 -54,8% Tritace® 298 -8,2% 131 -11,3% Amaryl® 83 -6,4% 9 +33,3% 324 +7,2% Depakine® 204 +2,8% 125 +15,7% Xatral® 93 -28,9% 147 +16,0% 56 -10,8% Actonel® 162 -25,0% 102 -2,7% Nasacort® 36 -2,6% 158 -15,4% 26 0,0% *Sales d'ingrédient actif à la co-entreprise américaine managée par BMS

Vaccins

La modification à la modification à la modification à l'échange uni par échange des ventes Q4 réelles de la constante 2009 de constante de constante autre les vaccins Hib 20 de poliomyélite/coqueluche de régimes de pays de régimes de conditions de régimes de l'Europe d'échange (euro million) -45,9% 141 +51,5% 83 +6,2% la grippe Vaccines* 82 +315,0% 351 +377,5% 131 +117,7% vaccins de pneumonie de méningite 5 +200,0% 54 -17,1% 15 -21,1% vaccins adultes de servocommande 11 -26,7% 75 +19,1% 9 +42,9% se déplacent et d'autres vaccins d'Endemics 7 +16,7% 13 -12,5% 56 +11,8% autres vaccins 5 -84,4% 33 +11,4% 7 -28,6% * les vaccins contre la grippe saisonniers et universels changent à la modification à la modification à l'échange uni par échange de ventes réelles de la constante 2009 de constante de constante l'autres poliomyélite/coqueluche de régimes de pays de régimes de conditions de régimes de l'Europe d'échange (euro million) Les vaccins Hib 135 -12,5% 529 +56,8% 304 +5,2% la grippe Vaccines* 167 +80,9% 618 +36,2% 277 +55,7% vaccins de pneumonie de méningite 17 +63,6% 437 0,0% 84 +36,1% vaccins adultes de servocommande 62 +14,8% 310 -8,5% 34 +25,0% se déplacent et d'autres vaccins d'Endemics 27 -9,7% 69 -15,8% 217 +7,4% autres vaccins 40 -11,1% 135 +13,2% 21 +11,1% * les vaccins contre la grippe saisonniers et universels

Appendice 3 : Ventes réelles consolidées par le segment d'activité commerciale

réseau net net net net net net net de 2009 2008 2009 2008 2009 2008 2009 2008 millions de Q4 Q4 Q3 Q3 Q2 Q2 Q1 Q1 des pharmaceutiques de ventes de ventes de ventes de ventes de ventes de ventes de ventes de ventes d'euros 6.263 6.380 6.354 5.906 6.726 6.032 6.480 6.389 vaccins 1.098 709 1.046 947 712 657 627 548 totaux 7.361 7.089 7.400 6.853 7.438 6.689 7.107 6.937

Appendice 4 : 2009 quatrièmes trimestres et ventes réelles de l'année entière par le produit de santés animales

modification 2009 2008 à la modification à la constante 2009 de Q4 Q4 échange net net de réseau de réseau d'échange de 2008 millions continuels des régimes Frontline® de ventes de ventes de régimes de ventes de ventes des dollars et de tout autre fipronil 162 152 +1,1% 996 1.053 -1,5% vaccins 242 209 +4,1% 794 790 +4,4% Avermectin 112 97 +5,6% 475 512 -4,1% 77 autres 67 +6,7% 289 288 +4,3% totaux 593 525 +3,9% 2.554 2.643 +0,4%

Appendice 5 : Rapports des revenus de résultats réglés à l'exclusion des options choisies

rapport des revenus de résultats du quatrième trimestre 2009

2009 comme % de 2008 pendant que % de % de millions de ventes réelles réelles des ventes Q4 des euros Q4 changent les ventes réelles 7.361 100,0% 7.089 100,0% +3,8% autres comptabilités 368 le coût des ventes 5,0% 367 5,2% +0,3% (2.225) (30,2%) (1.927) (27,2%) +15,5% le bénéfice brut 5.504 74,8% 5.529 78,0% -0,5% frais de recherche et développement (1.214) (16,5%) (1.306) (18,4%) -7,0% se vendant et frais généraux (1.991) (27,0%) (1.945) (27,4%) +2,4% autres bénéfices d'exploitation actuels/amortissements comptables des frais 19 (24) de bénéfice d'exploitation des choses intangibles (64) (56) - le current* 2.254 handicap de 30,6% 2.198 31,0% +2,5% coûts de restructuration de PP&E et profit de choses intangibles/perte sur des dispositions, bénéfice d'exploitation de litige 2.254 revenu du revenu financier de 30,6% 2.198 31,0% +2,5% frais financiers (99) (86) (18) (36) avant l'impôt et les associés 2.137 29,0% 2.076 29,3% +2,9% part 559) 26,9% efficace du taux d'imposition 23,8% des frais d'impôt sur le revenu (509) (de bénéfice/de perte du bénéfice 193 des associés 197 des affaires de Merial retenues pour l'échange ** bénéfice de 52 27 participations minoritaires (81) (110) (après participations minoritaires) 1.796 24,4% 1.627 23,0% +10,4% nombres moyens Bénéfices par action d'actions en circulation (millions) de 1.307,0 1.305,1 (dans les euros) 1,37 1,25 +9,6% * opération revenu avant la restructuration, handicap de propriété, usines et équipement et choses intangibles, profits/pertes sur des dispositions, et litige. ** Retenu en vue d'être mélangé sous une affaire d'option étée d'accord avec Merck qui permettra aux affaires de santés animales d'être combinées dans une co-entreprise (classification de comptes selon IFRS 5)

2009 rapports des revenus de résultats de l'année entière

Plein de l'année entière comme % d'année comme % de % de millions d'euros 2009 ventes réelles 2008 ventes réelles changent les ventes réelles 29.306 100,0% 27.568 100,0% +6,3% autres comptabilités 1.443 le coût des ventes 4,9% 1.249 4,5% +15,5% (7.853) (26,8%) (7.335) (26,6%) +7,1% le bénéfice brut 22.896 78,1% 21.482 77,9% +6,6% frais de recherche et développement (4.583) (15,6%) (4.575) (16,6%) +0,2% se vendant et frais généraux (7.325) (25,0%) (7.168) (26,0%) +2,2% autres bénéfices d'exploitation actuels/amortissement comptable 203 des frais 385 de bénéfice d'exploitation des choses intangibles (220) (180) - le current* 11.153 handicap de 38,1% 9.762 35,4% +14,2% coûts de restructuration de PP&E et choses intangibles profit/perte sur les dispositions, le bénéfice d'exploitation de litige 11.153 38,1% 9.762 35,4% +14,2% frais financiers (324) (335) le revenu du revenu financier 24 65 avant que l'impôt et les associés 10.853 37,0% 9.492 34,4% +14,3% la part 2.755) 29,0% efficace du taux d'imposition 28,0% des frais d'impôt sur le revenu (3.037) (du bénéfice/de perte du bénéfice 720 des associés 841 des affaires de Merial se sont retenus pour l'échange ** bénéfice de 241 170 participations minoritaires (427) (441) (après participations minoritaires 8.471 28,9% 7.186 26,1% +17,9% nombres moyens Bénéfices par action d'actions en circulation (millions) de 1.305,9 1.309,3 (dans les euros) 6,49 5,49 +18,2% * bénéfice d'exploitation avant la restructuration, handicap de la propriété, l'usines et équipement et les choses intangibles, les profits/pertes sur des dispositions, et le litige. ** Retenu en vue d'être mélangé sous une affaire d'option étée d'accord avec Merck qui permettra aux affaires de santés animales d'être combinées dans une co-entreprise (classification de comptes selon IFRS 5)

Appendice 6 : Réconciliation de rapport des revenus de résultats réglé à l'exclusion des options choisies au rapport des revenus de résultats réglé et au rapport des revenus de résultats consolidé

rapport des revenus de résultats du quatrième trimestre 2009

Réglé à l'exclusion des millions sélectés sélectés d'organes d'euros que les organes ont réglé des réglages a consolidé les ventes réelles 7.361 7.361 7.361 autres comptabilités 368 368 2.233) le bénéfice brut 5.504 de 368 coûts des ventes (2.225) (2.225) (8) (5.504 (8) 5.496 frais de recherche et développement (1.214) (1.214) (1.214) la vente et les frais généraux (1.991) (1.991) (1.991) d'autres bénéfice d'exploitation/frais actuels 19 l'amortissement comptable 19 19 des choses intangibles (64) (64) (786) (850) bénéfice d'exploitation - le current* 2.254 2.254 (794) 1.460 coûts de restructuration (131) (131) handicap (de 131) de PP&E et profit de choses intangibles/perte sur des dispositions, bénéfice d'exploitation de litige 2.254 (131) 2.123 (794) 1.329 frais financiers (99) (99) (99) revenu du revenu financier (18) (18) (18) avant l'impôt et les associés 2.137 (frais d'impôt sur le revenu 131) 2.006 (794) 1.212 ((137) part 509) 140 (369) 232 de bénéfice/de perte des associés 197 bénéfice 197 (6) 191 des affaires de Merial retenues pour l'échange 52 52 (29) 23 participations minoritaires (81) (81) 1 (80) bénéfice 2009 (après participations minoritaires) 1.796 9 1.805 (596) 1.209 2008 bénéfices (après que les participations minoritaires) 1.627 85 1.712 (1.530) 182 la modification 2009 contre 2008 (en %) +10,4% +5,4% +564,3% 2009 bénéfices par action (dans les euros) ** 1,37 0,01 1,38 (0,45) 0,93 2008 bénéfices par action (dans les euros) 1,25 0,06 1,31 (1,17) 0,14 changent 2009 contre 2008 (en %) +9,6% +5,3% +564,3% * bénéfice d'exploitation avant la restructuration, handicap de propriété, usines et équipement et choses intangibles, profits/pertes sur des dispositions, et litige ** basé sur un nombre moyen d'actions en circulation de 1.307 millions dans le quatrième trimestre de 2009 et 1.305,1 million dans le quatrième trimestre de 2008

Référez-vous à l'appendice 6 pour une description de 2009 options choisies du quatrième trimestre.

Les effets matériels de l'application de l'achat rendant compte aux acquisitions, principalement celle d'Aventis, sur le rapport des revenus de résultats consolidé étaient comme suit :

Quatrième trimestre de 2009

  • Une charge d'euro 8 millions résultant du workdown des stocks des compagnies acquises au cours de la période remesurée à la juste valeur.
  • Une charge d'amortissement comptable contre les biens incorporels de l'euro 786 millions.
  • Impôts reportés d'euro 232 millions produits par l'euro 786 millions de charge d'amortissement comptable et le workdown des stocks.
  • En « part des bénéfices/des pertes des associés » (à l'exclusion de Merial), une inversion d'euro 6 millions, principalement concernant l'amortissement comptable des biens incorporels (réseau de l'impôt) ; et pour Merial une inversion d'euro 29 millions (réseau de l'impôt), principalement pour le workdown des stocks.

Ces réglages n'ont aucun choc d'argent liquide pour le groupe.

2009 rapports des revenus de résultats de l'année entière

Réglé à l'exclusion des millions sélectés sélectés d'organes d'euros que les organes ont réglé des réglages a consolidé les ventes réelles 29.306 29.306 29.306 autres comptabilités 1.443 le coût des ventes 1.443 1.443 (7.853) (7.853) (27) (7.880) le bénéfice brut 22.896 22.896 (27) 22.869 frais de recherche et développement (4.583) (4.583) (4.583) la vente et les frais généraux (7.325) (7.325) (7.325) d'autres bénéfice d'exploitation/frais actuels 385 l'amortissement comptable 385 385 des choses intangibles (220) (220) (3.308) (3.528) bénéfice d'exploitation - le current* 11.153 11.153 (3.335) 7.818 coûts de restructuration (1.080) (1.080) le handicap (de 1.080) de PP&E et de choses intangibles (20) (20) (352) (372) sur les dispositions, le bénéfice d'exploitation de litige 11.153 (1.100) 10.053 (3.687) 6.366 frais financiers (324) (324) (324) revenu financier 24 24 24 revenus avant l'impôt et les associés 10.853 (frais d'impôt sur le revenu 1.100) 9.753 (3.687) 6.066 ((1.364) part 3.037) 473 (2.564) 1.200 de bénéfice/de perte des associés 841 bénéfice 841 (27) 814 des affaires de Merial retenues pour l'échange 241 241 (66) 175 participations minoritaires (427) (profit/perte de 427) 1 (426) bénéfice 2009 (après des participations minoritaires) 8.471 (627) 7.844 (2.579) 5.265 2008 bénéfices (après que des participations minoritaires) 7.186 (118) 7.068 (3.217) 3.851 la modification 2009 contre 2008 (en %) +17,9% +11,0% +36,7% 2009 bénéfices par action (dans les euros) ** 6,49 (0,48) 6,01 (1,98) 4,03 2008 bénéfices par action (dans les euros) 5,49 (0,09) 5,40 (2,46) 2,94 changent 2009 contre 2008 (en %) +18,2% +11,3% +37,1% * bénéfice d'exploitation avant de restructurer, handicap de propriété, usines et équipement et choses intangibles, profits/pertes sur des dispositions, et litige ** en moyenne nombre d'actions basé en suspens de 1.305,9 million en 2009 et 1.309,3 million en 2008

Référez-vous à l'appendice 6 pour une description des options choisies en 2009.

Les effets matériels de l'application de l'achat rendant compte aux acquisitions, principalement celle d'Aventis, sur le rapport des revenus de résultats consolidé étaient comme suit :

  • Une charge d'euro 27 millions résultant du workdown des stocks des compagnies acquises au cours de la période remesurée à la juste valeur.
  • Une charge d'amortissement comptable d'euro 3.308 millions contre les biens incorporels.
  • Pertes de handicap d'euro 352 millions, principalement en ce qui concerne Benzaclin®, Nasacort® et Actonel® à la lumière des changements de la condition de concurrence.
  • Impôts reportés d'euro 1.200 millions. Ces impôts reportés ont été produits par l'amortissement comptable chargé contre les biens incorporels, le workdown des stocks des compagnies acquises, et les pertes de handicap.
  • En « part des bénéfices/des pertes des associés » (à l'exclusion de Merial), une inversion d'euro 27 millions, principalement concernant l'amortissement comptable des biens incorporels (réseau de l'impôt) ; et pour Merial, une inversion d'euro 66 millions, dont l'euro 46 millions a associé au workdown des stocks.

Ces réglages n'ont aucun choc d'argent liquide pour le groupe.

Appendice 7 : Déclaration consolidée simplifiée de flux de liquidités

euros million 2009 2008 de bénéfice réglé du bénéfice 7.844 7.068 participations de réseau des affaires de Merial de retenir-pour-échange des 170) (241) (de la moins-value 116, l'amortissement comptable et le handicap des affaires 179 de Merial de retenir-pour-échange de la propriété, l'usines et équipement et les choses intangibles 1.351 1.195 bénéfices nets de l'exercice/perte sur des dispositions des moyens passés, réseau de l'impôt (25) (45) l'autre flux de liquidités fonctionnant des points 254 360 avant que les changements des fonds de roulement 9.362 8.524 changements du comptant net des fonds de roulement (847) (1) aient fourni par des activités de fonctionnement 8.515 8.523 acquisitions de la propriété, l'usines et équipement et les choses intangibles (1.785) (1.606) acquisitions des placements, y compris la dette prise en charge (6.334) (667) Procède à partir dispositions de propriété, usines et équipement et choses intangibles (réseau de l'impôt), et tout autre comptant net 119 des points 66 utilisé en investissant les activités (8.053) (2.154) émission des parts de sanofi-Aventis 142 51 montants de la vente de propres parts sur l'exercice du rachat 6 des options d'achat d'actions 26 de propres 1.227) participations de parts ((2.878) (2.708) autres organes (107) (de 41) changement de la créance nette (2.355) 2.450

Appendice 8 : Bilan consolidé simplifié

Euros d'OBLIGATIONS et de CAPITAUX PROPRES de MOYENS million de 12/31/09 12/31/08 d'euros million de 12/31/09 12/31/08 propriété imputable de capitaux propres, centrale aux equityholders et matériel 7.830 6.961 de la compagnie 48.188 44.866 biens incorporels (écart d'acquisition y compris) 43.480 43.423 participations minoritaires 258 205 actifs financiers passés, placements dans les associés, et impôts reportés 4.865 6.200 créance à long terme des capitaux propres 48.446 45.071 totaux 5.961 4.173 provisions et autres éléments d'actif passés passés 56.175 56.584 obligations 8.311 7.730 obligations d'impôt reporté 4.933 5.668 stocks, comptes clients et d'autres actifs de roulement passés 12.840 11.177 obligations 19.205 argent liquide et argent liquide et d'autres équivalents actuels 4.692 de 17.571 comptes fournisseurs 4.226 créance à court terme des obligations 8.099 7.512 2.866 1.833 actifs de roulement 17.532 15.403 passifs exigibles 10.965 9.345 obligations liées aux moyens retenus pour des moyens retenus en vente de vente ou retenus pour ou retenus pour des entières responsabilités de l'échange 1.433 de l'échange 6.342 montez-vous aux MOYENS 80.049 71.987 et CAPITAUX PROPRES 80.049 71.987

Appendice 9 : Définitions des indicateurs non-GAAP financiers

Ventes réelles aux taux de change continuels

Quand nous nous référons à des changements de nos ventes réelles « aux taux de change continuels », ceci signifie que nous excluons l'effet des changements des taux de change.

Nous éliminons l'effet des taux de change en recalculant les ventes réelles pour la période de référence aux taux de change utilisés pour la période précédente.

Réconciliation des ventes réelles rapportées aux ventes réelles aux taux de change continuels pour le quatrième trimestre de 2009 et de 2009 :

Millions d'euros Q4 2009 2009 effet des ventes réelles 7.361 29.306 des taux de change 360 (274) ventes réelles aux taux de change continuels 7.721 29.032

Ventes réelles sur une base continuelle de structure

Nous éliminons l'effet des changements de la structure en redisant les ventes réelles d'antérieur-période comme suit :

  • en incluant des ventes des juste acquis d'entité ou de produit pour une partie de la période antérieure égale à la partie de la période actuelle l'où nous les avons possédées, basée sur des informations commerciales nous recevons de l'usager à partir duquel nous effectuons l'acquisition ;
  • assimilé, en excluant des ventes dans la partie appropriée de la période antérieure où nous avons vendu une entité ou des droits à un produit ;
  • pour un changement de la méthode de fusion, en recalculant la période antérieure sur la base de la méthode employée pour la période actuelle.

Présence mondiale de Plavix®/Iscover®, Avapro®/Aprovel®

Quand nous nous référons « à la présence mondiale » d'un produit, nous voulons dire nos ventes réelles consolidées de ce produit, sans des ventes du produit à nos associés d'alliance plus des ventes non-consolidées effectuées par nos alliances avec Bristol-Myers Squibb sur Plavix®/Iscover® (bisulfate de clopidogrels) et Aprovel®/Avapro®/Karvea® (irbesartan), basé sur des informations fournies à nous par notre associé d'alliance.

Bénéfice d'exploitation - courant

Nous définissons le « bénéfice d'exploitation - courant » comme bénéfice d'exploitation avant la restructuration, handicap de propriété, usines et équipement et choses intangibles, profits/pertes sur des dispositions, et litige.

Bénéfice réglé (voir l'appendice 5 pour une réconciliation détaillée)

Nous définissons « le bénéfice réglé » comme bénéfice de comptabilité après des participations minoritaires réglées pour exclure les chocs après imposition matériels (i) de l'application de l'achat rendant compte aux acquisitions et (ii) de l'intégration liée à l'acquisition et des coûts de restructuration. Nous croyons que cela l'élimination de ces chocs du bénéfice donne des investisseurs à une meilleure compréhension de la performance économique fondamentale du groupe combiné.

Les chocs matériels de l'application de l'achat rendant compte aux acquisitions, principalement l'acquisition d'Aventis, sont comme suit :

  • frais résultant de la mesure nouvelle des stocks à la juste valeur, réseau de l'impôt ;
  • amortissement comptable/frais de handicap produits par la mesure nouvelle des biens incorporels, réseau de l'impôt ;
  • tout handicap d'écart d'acquisition.

Bénéfice réglé à l'exclusion des options choisies

Nous définissons des « options choisies » comme organes de comptabilité réfléchissant des événements significatifs se produisant au cours de la période qui modifierait la compréhension d'un usager de notre rendement de fonctionnement s'ils n'étaient pas révélés séparé. En conséquence, des options choisies sont limitées en nombre, exceptionnel en nature, et concernent des quantités importantes.

Des options choisies sont principalement enregistrées dans la ligne organes suivante :

  • Coûts de restructuration

Les coûts de restructuration comprennent les pensions de retraite tôt, la compensation pour l'achêvement des contrats tôt, et les coûts de rationalisation concernant les sites restructurés. Des pertes de handicap de moyens directement imputables à la restructuration sont également enregistrées sur cette ligne. Les coûts de restructuration compris sur cette ligne associent seulement aux régimes de restructuration exceptionnels et importants.

  • Handicap de propriété, usines et équipement et choses intangibles

Cette ligne comprend des pertes importantes de handicap (autre que ceux directement imputables à la restructuration) sur la propriété, l'usines et équipement et les choses intangibles, y compris l'écart d'acquisition. Elle comprend également toutes les inversions de telles pertes.

  • Profits et pertes sur des dispositions, et litige

Cette ligne comporte des profits et des pertes sur des dispositions importantes de propriété, usines et équipement et biens incorporels, et coûts et provisions liés au litige principal.

  • Frais d'impôt sur le revenu, en ce qui concerne l'effet des disputes matérielles d'impôts et tous effets sur les impôts d'autres revenu ou frais qui sont traités comme options choisies.

Bénéfice d'entreprise

Avec effet le premier trimestre de 2010, sanofi-Aventis publiera un indicateur principal neuf de Non-GAAP en réponse à l'application d'IFRS 8. Cet indicateur « bénéfice d'entreprise », remontera « le bénéfice réglé à l'exclusion des options choisies »

Le bénéfice d'entreprise est le bénéfice consolidé avant :

  • Amortissement comptable des choses intangibles
  • Handicap des choses intangibles
  • Autre influence relatif aux acquisitions (principalement stocks survolteurs et chocs de la comptabilité d'achat en circuit
  • associés)
  • Coûts importants de restructuration
  • Gains importants et pertes sur des dispositions des moyens passés
  • Coûts ou provisions liés au litige principal
  • Effet sur les impôts sur les organes indiqués ci-dessus

Réconciliation du bénéfice 2009 d'entreprise au bénéfice réglé à l'exclusion des options choisies

Les millions de bénéfice réglé par modification des euros 2009 % à l'exclusion de l'amortissement comptable +17,9% des options choisies 8.471 du bénéfice d'entreprise des biens incorporels 220 - l'effet sur les impôts (62) - 8.629 +18,0% ont réglé l'EPS à l'exclusion des affaires +18,2% EPS 6,61 +18,2% des options choisies 6,49
Source:

sanofi-aventis