Revenus nets totaux de pharmaceutiques cubistes pour l'augmentation 29% du deuxième trimestre 2010

Cubist Pharmaceuticals, Inc. (NASDAQ : CBST) a aujourd'hui annoncé des résultats pour le deuxième trimestre fini le 30 juin 2010.

Points culminants du deuxième trimestre 2010 :

  • Bénéfice fondamental et dilué de GAAP de $0,48 et de $0,45 selon la part, respectivement, pour 2Q10
  • Bénéfice fondamental et dilué de NON-GAAP de $0,85 et de $0,74 selon la part, respectivement, pour 2Q10
  • Conférence téléphonique du salaire et webcast aujourd'hui (avec des guides) à 17h00 ET

Les revenus nets totaux du cubiste pour le deuxième trimestre de 2010 ont augmenté 29% à $168,5 millions de $130,8 millions dans le deuxième trimestre de 2009. Cette augmentation était imputable principalement aux ventes réelles du cubiste de CUBICIN® (daptomycin pour l'injection) aux Etats-Unis, qui ont augmenté 23% à $155,0 millions dans le deuxième trimestre de 2010 de $126,1 millions dans le deuxième trimestre de 2009. Les comptabilités nettes du produit du cubiste des ventes internationales de CUBICIN pour le deuxième trimestre de 2010 étaient $6,6 millions, une augmentation de 141% au-dessus du deuxième trimestre de 2009. Supplémentaire, $6,5 millions de comptabilité de service ont été identifiés dans le deuxième trimestre de 2010 concernant la convention exclusive du cubiste avec AstraZeneca, qui a fini le 30 juin 2010, d'introduire et fournir l'autre support aux Etats-Unis pour MERREM® I.V. (meropenem pour l'injection).

Le bénéfice pour le deuxième trimestre de 2010, sur une base de GAAP, était $28,1 millions, ou $0,48 et $0,45 selon la part fondamentale et diluée, respectivement, par rapport à $23,8 millions, ou $0,41 et $0,40 selon la part fondamentale et diluée, respectivement, pour le deuxième trimestre de 2009.

Le bénéfice du non-GAAP du cubiste pour le deuxième trimestre de 2010, était $50,0 millions, ou $0,85 et $0,74 selon la part fondamentale et diluée, respectivement, qui représente une augmentation de $15,4 millions du bénéfice non-GAAP comparé à la même période en 2009. Une réconciliation entre le bénéfice GAAP et non-GAAP est équipée dans les déclarations consolidées condensées de la table du revenu Non-GAAP comprise de ce desserrage.

À partir du 30 juin 2010, le cubiste a eu $562,8 millions comptant, des équivalents d'argent liquide et des placements. Tout le nombre d'actions en circulation courantes du cubiste à partir du 30 juin 2010, était 58.854.222.

Utilisation des mesures Non-GAAP financières

Le bénéfice Non-GAAP et le bénéfice non-GAAP selon la part excluent des activités non-de fonctionnement. Le cubiste emploie ces mesures d'évaluer et analyser ses résultats et tendances de fonctionnement et de prendre des décisions financières et de fonctionnement. Le cubiste croit que ces mesures non-GAAP financières sont utiles aux investisseurs parce qu'elles fournissent une transparence plus grande concernant la performance opérationnelles du cubiste. Ces mesures non-GAAP financières ne devraient pas être considérées une alternative aux mesures exigées par GAAP, tel que le bénéfice et le bénéfice selon la part, et ne devraient pas être considérées des mesures de la liquidité du cubiste. De plus, ces mesures non-GAAP financières sont peu susceptibles d'être comparables à l'information non-GAAP fournie par d'autres compagnies. Une réconciliation entre les mesures non-GAAP financières et les mesures financières de GAAP est comprise dans les tables accompagnant ce communiqué de presse après les états des finances consolidé condensés non vérifiés.

Mise à jour clinique du pipeline Q2

Programme CXA-201 : Droites acquises par cubiste de développer et commercialiser CXA-201 mondial à moins que dans les territoires choisis d'Asie Pacifique et de Moyen-Orient par l'achat du cubiste de Calixa Therapeutics Inc. en décembre 2009. CXA-201 est la combinaison d'une céphalosporine nouvelle (CXA-101) avec le tazobactam d'inhibiteur de bêta-lactamase. Le cubiste développe CXA-201 comme traitement intraveineux principal pour la demande de règlement de certaines infections bactériennes gramnégatives sérieuses dans l'hôpital, y compris ceux provoqués par des pseudomonas aeruginosa résistants de multi-médicament. CXA-201 a expliqué le pouvoir contre l'aeruginosa de P. dans des études in vitro, et le cubiste croit que c'est prévisionnel d'un profil fortement différencié contre les antibiotiques lancés sur le marché.

  • en cours d'essai de la phase 2 de cIAI : Comme annoncé le 30 juin, le cubiste a commencé une étude de la phase 2 dans les patients par des infections 1ntra-abdominales compliquées (cIAI) avec CXA-201 contre un comparateur actif. On s'attend à ce que cette étude internationale inscrive 120 patients.
  • phase 2 de cUTI pour CXA-101 : Comme annoncé le 29 juin, l'étude de la phase 2 comparant CXA-101 à la ceftazidime pour la demande de règlement des infections urinaires compliquées (cUTI) dans les adultes a répondu à ses objectifs, évaluant la sécurité et l'efficacité contre le comparateur. CXA-101 a supplémentaire expliqué microbiologique favorable et les résultats cliniques au test de la visite de remède, 6 - 9 jours après fin du traitement, qui étaient les primaires et des mesures d'effet secondaire en cela étudient, respectivement.

CB-183,315 : Comme annoncé le 8 avril, le cubiste a commencé une étude de la phase 2 de CB-183,315, un candidat de médicament antibactérien destiné pour soigner des patients avec une diarrhée sévère et parfois potentiellement mortelle provoquée par le Clostridium difficile connu sous le nom de diarrhée difficile-associée de C., ou CDAD. On s'attend à ce que l'étude inscrive plus de 200 sujets à 28 sites aux Etats-Unis et au Canada.

CB-182,804 : CB-182,804 est dans des tests cliniques de la phase 1 pour la demande de règlement des infections gramnégatives (MDR) résistantes de multi-médicament et, comme annoncé dans notre appel d'avril, le cubiste compte effectuer à une décision de go/no-go pour la phase 2 plus tard cet été. CB-182,804 est un nouveau, de propriété industrielle, l'antibiotique gramnégatif administré par I.V. qui a expliqué l'efficacité in vitro et l'activité bactéricide rapide contre les agents pathogènes gramnégatifs de la clavette MDR, y compris l'aeruginosa de P., les pnuemoniae d'Escherichia coli, de klebsiella, et le baumannii d'acinétobactérie.

Source:

Cubist Pharmaceuticals, Inc.