Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Les ventes réelles du deuxième trimestre de Teva augmentent 12% à $3,8 milliards

Industries pharmaceutiques Ltd (NASDAQ de Teva : Résultats rapportés de TEVA) aujourd'hui pour le quart fini le 30 juin 2010.

« C'était un quart particulièrement intense en Amérique du Nord, où nous avons eu neuf lancements de produit nouveau, et en Europe, où nous avons connu l'accroissement solide en dépit de l'environnement provocant du marché. »

Points culminants de deuxième trimestre :

  • Ventes réelles trimestrielles de $3,8 milliards, accroissement organique se réfléchissant de 12%, comparé à la période comparable en 2009.
  • Bénéfice non-GAAP trimestriel et non-GAAP EPS de $981 millions et $1,08, vers le haut de 32% et de 30%, respectivement, avec le deuxième trimestre de 2009. Le bénéfice trimestriel de GAAP et l'EPS se sont montés à $797 millions et $0,88, vers le haut de 53% et de 52%, respectivement, avec le deuxième trimestre de 2009.
  • Bénéfice d'exploitation non-GAAP trimestriel de $1,2 milliards, vers le haut de 22% avec le deuxième trimestre de 2009. Le bénéfice d'exploitation trimestriel de GAAP s'est monté à $1,1 milliards, vers le haut de 53% avec le deuxième trimestre de 2009.
  • Ventes globales trimestrielles de dans-marché de Copaxone® de $773 millions, vers le haut de 13% au-dessus du deuxième trimestre de 2009. Copaxone® continue à être le principal traitement de milliseconde aux États-Unis et mondial.
  • Flux de liquidités trimestriel des fonctionnements de $954 millions, vers le haut de 45% comparé avec le deuxième trimestre de 2009. Flux de liquidités libre de $700 millions, vers le haut de 86% avec le deuxième trimestre de 2009.
  • Financement de l'acquisition de ratiopharm fixé avec l'offre de créance de $2,5 milliards et les prêts bancaires affectés de $1,5 milliards.
  • Pour les six premiers mois de 2010, les ventes ont augmenté de 14%, non-GAAP EPS augmenté de 29% et GAAP EPS augmenté de 52%, comparé aux six premiers mois de 2009.

« C'était vraiment un quart superbe, dans lequel Teva a réalisé des résultats records, y compris l'accroissement organique en suspens, » Shlomo commenté Yanai, le président directeur général de Teva. « C'était un quart particulièrement intense en Amérique du Nord, où nous avons eu neuf lancements de produit nouveau, et en Europe, où nous avons connu l'accroissement solide en dépit de l'environnement provocant du marché. »

M. Yanai prolongé, « 2010 va bien sur la piste à devenir une autre année d'accroissement rentable et d'accomplissements importants pour Teva, une année l'où nous accomplirons le progrès important vers atteindre nos objectifs stratégiques à long terme. »

Les ventes réelles pour le deuxième trimestre ont augmenté 12% à $3.800 millions, comparé à $3.400 millions dans le deuxième trimestre de 2009.

Les différences de taux de change ont négativement influencé des ventes dans le deuxième trimestre de 2010 par approximativement $52 millions comparés au deuxième trimestre de 2009, tout en ayant un choc positif négligeable sur le bénéfice d'exploitation. Le choc sur des ventes a résulté du déclin en valeur de certaines monnaies relativement au dollar des États-Unis (principalement l'Euro, la livre britannique et la forint hongroise), partiellement compenser par le renforcement de la valeur d'autres monnaies relativement au dollar des États-Unis (principalement le dollar canadien, le shekel israélien et le rouble russe) dans le deuxième trimestre de 2010 avec le deuxième trimestre en 2009.

Le bénéfice Non-GAAP pour le deuxième trimestre de 2010 s'est monté à $981 millions, une augmentation de 32% comparé au deuxième trimestre de 2009, alors que les bénéfices par action dilués parGAAP étaient $1,08, une augmentation de 30% comparé au deuxième trimestre de 2009. Sur une base des États-Unis GAAP, le bénéfice pour le deuxième trimestre s'est monté à $797 millions, vers le haut de 53% comparé au deuxième trimestre de 2009, alors que les bénéfices par action dilués étaient $0,88, vers le haut de 52% comparé au deuxième trimestre de 2009.

Le bénéfice Non-GAAP et le non-GAAP EPS pour le deuxième trimestre de 2010 sont réglés pour exclure les articles suivants :

  • Amortissement comptable des biens incorporels achetés de $130 millions ;
  • Frais financiers de $123 millions liés à protéger l'activité relativement à l'acquisition du ratiopharm, réseau des gains de la vente des titres négociables ;
  • Revenu de $23 millions relativement aux règlements permissibles ;
  • D'autres réglages se montant à $19 millions ; et
  • Avantages fiscaux relatifs de $65 millions.

Teva croit que cela à l'exclusion de ces organes facilite la compréhension des investisseurs des tendances dans les affaires fondamentales de la compagnie. Dans le deuxième trimestre de 2009, le bénéfice non-GAAP et le non-GAAP EPS ont exclu l'amortissement comptable des biens incorporels achetés, des règlements survolteurs et permissibles de stocks, des frais de restructuration et des effets sur les impôts associés. Voyez les tables ci-jointes pour une réconciliation des résultats rapportés des États-Unis GAAP aux chiffres non-GAAP réglés.

Le bénéfice d'exploitation non-GAAP trimestriel (qui exclut l'amortissement comptable des biens incorporels achetés, les frais de restructuration, l'achat du dans-procédé de R&D et du handicap des moyens, le compenser par le revenu relativement aux règlements permissibles, comme détaillé ci-dessus) a atteint $1.201 millions, une augmentation de 22% avec le deuxième trimestre de 2009. Sur une base des États-Unis GAAP, le bénéfice d'exploitation pour le deuxième trimestre de 2010 s'est monté à $1.075 millions, vers le haut de 53% comparé au deuxième trimestre de 2009.

Les ventes en Amérique du Nord dans le deuxième trimestre ont atteint $2.467 millions, représentant 65% de chiffres d'affaires totaux et représentant une augmentation de 17% comparé avec le deuxième trimestre de 2009. L'augmentation des ventes trimestrielles a résulté du lancement des versions génériques de Hyzaar® (potassium losartan - hydrochlorothiazide), de Cozaar® (potassium losartan) et de Yaz® (oestradiol de drospirenone et d'ethinyl), ainsi que de ventes intenses prolongées des versions génériques de Pulmicort Respules® (budesonide), de Mirapex® (pramipexole) et d'Eloxatin® (oxaliplatin) lancé en quelques trimestres précédents. Les ventes du quart ont également réfléchi des ventes intenses prolongées de Copaxone®. Ventes de produits génériques et autres aux États-Unis étaient $1.502 millions dans le quart, vers le haut de 14% comparé au quart comparable en 2009.

À partir du 16 juillet 2010, Teva a eu 206 applications de produit attendre l'approbation finale de FDA, y compris 44 approbations expérimentales. Collectivement, les produits de marque couverts par ces applications ont eu des ventes annuelles des États-Unis de plus de $107 milliards. De ces applications, 134 étaient des applications du « paragraphe IV » contestant des brevets de produits marqués. Teva croit que c'est le premier à introduire sur 82 des applications, concernant des produits avec des ventes marquées par États-Unis annuelles dépassant $48 milliards.

Les ventes en Europe dans le deuxième trimestre de 2010 se sont montées à $811 millions, représentant 21% de chiffres d'affaires totaux et représentant une augmentation de 4% comparé avec le deuxième trimestre de l'année dernière. En termes de monnaie locale, les ventes en Europe ont élevé 10% avec le deuxième trimestre de 2009. L'augmentation des ventes était en grande partie imputable aux ventes génériques intenses en Italie, l'Espagne et la France, ainsi que plus grandes ventes de Copaxone® et d'Azilect®.

Depuis début 2010, Teva a reçu 594 approbations génériques en Europe concernant 111 composés dans 209 formulations, y compris quatre approbations de Commission européenne admissibles dans tous les états membres d'UE. De plus, à partir du 30 juin 2010, Teva a eu approximativement 2.574 applications d'autorisation de vente en attendant l'approbation dans 30 pays européens, concernant 241 composés dans 470 formulations, y compris sept applications en instance avec l'AME.

Les ventes internationales dans le deuxième trimestre de 2010 se sont montées à $522 millions, représentant 14% de chiffres d'affaires totaux et représentant une augmentation de 1% comparé au deuxième trimestre de 2009. En termes de monnaie locale, les ventes internationales ont élevé 6% avec le deuxième trimestre de 2009. L'augmentation des ventes a été pilotée principalement par des ventes accrues de l'Amérique latine et de l'Israël. Des ventes dans le quart ont été compromises du calage des ventes® de Copaxone dans des offres de gouvernement.

Copaxone® reste le traitement de milliseconde du numéro un aux États-Unis et mondial. Les ventes globales de dans-marché ont atteint $773 millions dans le deuxième trimestre de 2010, une augmentation de 13% au-dessus du deuxième trimestre de 2009. Aux États-Unis, les ventes trimestrielles de dans-marché ont augmenté 21% à $531 millions comparés au deuxième trimestre de 2009. les ventes de Dans-marché en dehors des États-Unis se sont montés à $243 millions, à plat comparé au deuxième trimestre de 2009, avec l'accroissement des ventes enregistrées dans le décalage de l'Europe et de l'Amérique latine par de plus faibles ventes dans certain en raison des marchés internationaux du calage des offres. En termes de monnaie locale, les ventes de dans-marché de Copaxone® en dehors des États-Unis ont élevé 2% dans le deuxième trimestre de 2010.

Les ventes globales de dans-marché d'Azilect® ont atteint $70 millions dans le quart, une augmentation de 29% au cours de la période comparable en 2009, bénéficiant principalement d'une augmentation des ventes en Europe (en grande partie en France Espagne, en Italie et en Allemagne). En termes de monnaie locale, les ventes globales de dans-marché d'Azilect® ont élevé 33% dans le deuxième trimestre de 2010.

Les ventes de produits respiratoires globales de Teva se sont montées à $221 millions dans le quart, vers le haut de 17% comparé à $189 millions dans le deuxième trimestre de 2009. L'augmentation est imputable à l'accroissement prolongé de Qvar® et les ventes de ProAir aux ventes de produits respiratoires des États-Unis le Teva aux États-Unis se sont montées à $143 millions dans le deuxième trimestre. À partir du 30 juin 2010, Teva a mis à jour sa position de leadership avec une part de marché de 50% sur le marché de SABA (bêta agoniste temporaire court) aux États-Unis, alors que Qvar® prolongé de solidifier son numéro à deux positions sur le marché de la catégorie de corticostéroïde inhalé (ICS) avec une part de marché de 19%.

Les ventes d'affaires de la santé des femmes de Teva ont atteint $82 millions dans le quart, vers le haut de 3% comparé à $80 millions dans le quart comparable en 2009, tirant bénéfice des ventes intenses de Seasonique® et de ParaGard® dans le deuxième trimestre.

Les ventes d'api aux tiers se sont montées à $163 millions dans le deuxième trimestre, vers le haut de 21% comparé à $135 millions dans le quart comparable en 2009.

La marge du bénéfice brut Non-GAAP a atteint 59,0% dans le deuxième trimestre de 2010, comparé aux 58,5% marges du bénéfice brut non-GAAP enregistrées dans le quart comparable de 2009. Les marges du bénéfice brut Non-GAAP prolongées pour tirer bénéfice de la cotisation aux ventes des produits génériques nouveaux et récent lancés aux États-Unis, les marges brutes améliorées des médicaments génériques des États-Unis basent les affaires ainsi que la cotisation aux ventes des produits novateurs et marqués (Copaxone y compris®, ProAir, Azilect®, Qvar® et produits de la santé des femmes). La marge de bénéfice brut de GAAP a atteint 55,8% dans le deuxième trimestre de 2010, comparé au bénéfice brut de GAAP de 52,0% dans le quart comparable de 2009. L'amélioration était due aux stocks intensifient des frais enregistrés relativement à l'acquisition des pharmaceutiques de Barr et à un amortissement comptable plus élevé des biens incorporels achetés enregistrés dans le deuxième trimestre de 2009, en plus des facteurs ci-dessus.

Les dépenses nettes de recherches et (R&D) de développement dans le deuxième trimestre se sont montées à $217 millions, ou à 5,7% de ventes, comparé à $169 millions enregistrés dans le deuxième trimestre de 2009, ou de 5,0% de ventes. La R&D brute dans le deuxième trimestre de 2010, avant le remboursement des tiers pour certains frais de R&D, s'est montée à $227 millions, ou à 6,0% de ventes, une augmentation de 8% comparé au quart comparable en 2009. Pendant l'année complète, Teva continue à s'attendre à ce que les frais nets de R&D soient entre 6% et 6,5% de ventes réelles.

Se vendant et lançant sur le marché (les dépenses de S&M) (à l'exclusion de l'amortissement comptable des biens incorporels achetés) se sont montées à $636 millions, ou à 16,7% de ventes, pour le deuxième trimestre, comparées à $641 millions, ou à 18,9% de ventes, dans le quart comparable de 2009. La diminution des frais de S&M est imputable principalement à l'achêvement, en date du début du quart, de paiements à sanofi-Aventis relativement aux ventes® nord-américaines, au décalage de Copaxone par des paiements de droits plus élevés relativement aux produits génériques nouveaux et récent lancés vendus aux États-Unis.

Général et administratif (les dépenses de G&A) se sont montées à $189 millions, ou à 5,0% de ventes, pour le deuxième trimestre, avec $197 millions, ou 5,8% de ventes, dans le quart comparable de 2009.

Les frais d'impôts donnés pour le deuxième trimestre étaient $183 millions de revenu non-GAAP brut de $1.176 millions. L'estimation actuelle de Teva du taux d'imposition annuel de revenu non-GAAP pour 2010 est 15%, comparé à un régime de 16% de revenu non-GAAP brut pour tout le 2009. Sur une base de GAAP, on estime que le taux d'imposition annuel pour 2010 est approximativement 12%.

Le flux de liquidités produit des activités de fonctionnement pendant le deuxième trimestre de 2010 était $954 millions, comparé à $658 millions dans le quart comparable en 2009. Flux de liquidités libre - à l'exclusion des dépenses d'investissement brut (de $136 millions) et des participations (de $164 millions), partiellement compenser par des ventes des moyens ($46 millions) - atteint $700 millions.

L'argent liquide et les titres négociables à partir du 30 juin 2010 étaient $5,2 milliards, vers le haut d'approximativement $2,2 milliards depuis le 31 mars 2010, en raison de la vente de la quantité du mandant $2,5 milliards de notes supérieures et du rétablissement d'argent liquide intense dans le deuxième trimestre, réseau d'approximativement $903 millions du remboursement de créance, principalement créance de côté encourue relativement à l'acquisition de Barr.

Les capitaux propres totaux à partir du 30 juin 2010 se sont élevés à $19,4 milliards, une augmentation de $104 millions comparés à $19,3 milliards à partir du 31 décembre 2009. L'augmentation des capitaux propres totaux est imputable principalement au bénéfice de GAAP, au décalage par le choc négatif de la traduction de monnaie résultant de l'affaiblissement des monnaies importantes de non-U.S. comparées au dollar des États-Unis (principalement l'Euro, la forint hongroise, le zloty polonais et la couronne tchèque) ainsi qu'aux dividendes payés.

Pour le deuxième trimestre de 2010, le compte de part de moyenne pondérée pour le calcul entièrement dilué de bénéfices par action était 921 millions de parts sur une base GAAP et non-GAAP. À partir du 30 juin 2010, le compte de la part de Teva allant vers l'avant pour le calcul entièrement dilué de part est estimé à 922 millions de parts, alors que le compte de part pour prévoir la capitalisation boursière de Teva est approximativement 898 millions de parts.

Participation

Le conseil d'administration, à son se réunir le 26 juillet 2010, a déclaré un dividende en numéraire pour le deuxième trimestre de 2010 de NIS 0,70 (approximativement 18,1 cents selon le taux de change le 26 juillet 2010) selon la part.

La date de clôture des registres sera le 4 août 2010, et la date de paiement sera le 19 août 2010. L'impôt sera retenu à un taux de 9%.

Source:

Teva Pharmaceutical Industries Ltd.