Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Rangez augmentations du revenu budgétaires de BioPharma les 2010 à $53,9 millions

Rangez BioPharma Inc. (NASDAQ : Bilans financiers rapportés d'ARRY) aujourd'hui pendant le quatrième trimestre et l'année complète de 2010 budgétaire.

« Pendant 2010 budgétaire, nous avons soulevé $110 millions dans des paiements échelonnés non-dilutive candides et de nos associés, en grande partie de nos affaires avec Novartis et Amgen »

Rangez la comptabilité rapportée de $18,0 millions pour le quatrième trimestre de 2010 budgétaire, comparé à la comptabilité de $5,5 millions pour la même période dans 2009 budgétaire. Rangez $16,5 millions épuisés dans la recherche et développement de propriété industrielle pour que le quart avance ses programmes cliniques de développement et de découverte. Ceci compare à $21,3 millions dépensés dans la recherche et développement pendant le quatrième trimestre de 2009 budgétaire. Rangez rapporté une perte nette de $15,8 millions, ou ($0,30) selon la part, pour le quatrième trimestre, comparée à une perte nette de $26,7 millions, ou ($0,55) selon la part, pour le quatrième trimestre dans 2009 budgétaire. Rangez a fini le quatrième trimestre de 2010 budgétaire avec $129 millions comptant, des équivalents d'argent liquide et des titres négociables.

Rangez la comptabilité rapportée de $53,9 millions pendant l'exercice fini le 30 juin 2010, comparé à la comptabilité de $25,0 millions pour 2009 budgétaire. La perte nette pendant l'exercice fini le 30 juin 2010, était $77,6 millions, ou ($1,55) selon la part, comparée à une perte nette de $127,8 millions, ou ($2,67) selon la part, rapportée dans 2009 budgétaire. Le choix a dépensé $72,5 millions dans la recherche et développement de propriété industrielle pendant l'année, comparée à $89,6 millions pour 2009 budgétaire.

« Pendant 2010 budgétaire, nous avons soulevé $110 millions dans candide non-dilutive et des paiements échelonnés de nos associés, en grande partie de nos affaires avec Novartis et Amgen, » a dit Robert E. Conway, Président Directeur Général. « Nous avons maintenant neuf médicaments partnered dans le développement clinique et trois collaborations significatives de découverte, avec la partie supérieure potentielle de $2,7 milliards dans des paiements échelonnés et des redevances à deux chiffres sur des programmes multiples. Avec $129 millions comptant et des titres négociables, plus des paiements échelonnés projetés de nos associés, nous sommes bien positionnés pour avancer notre pipeline des médicaments possédés par choix de 100%. »

RÉSUMÉ DE PROGRÈS RÉCENT
Programmes de avancement d'oncologie de MEK

Rangez les alliés avec Novartis dans le cancer - MEK162 (ARRY-162) - inhibiteur de MEK :

  • Rangez allié avec Novartis pour le développement mondial des inhibiteurs de la petite molécule MEK comprenant MEK162 (ARRY-162). Rangez a reçu $45 millions, en comportant un paiement échelonné franc et, et est éligible pour recevoir des $422 millions complémentaire si certaines étapes cliniques, de réglementation et commerciales sont réalisées. De plus, rangez les régimes pour codévelopper MEK162 dans un ou plusieurs signes spécifiques et pour financer une partie de coûts de développement. La convention fournit au choix les redevances à deux chiffres sur des ventes des médicaments approuvés en dehors de des États-Unis, avec un régime de redevance sensiblement plus élevé pour des ventes des États-Unis à condition que le choix contacte ses obligations de cofinancement. Le choix a également un droit Co-détaillant aux États-Unis pour les médicaments approuvés.
  • Rangez MEK162 avancé dans une extension d'un essai de la phase 1 de MEK162 dans des malades du cancer de voie biliaire à dix sites cliniques en Amérique du Nord. La partie d'extension est conçue pour évaluer la sécurité, pharmacocinétique, pharmacodynamie et pour obtenir des caractéristiques préliminaires d'efficacité de MEK162 dans les patients présentant le cancer de voie biliaire.
  • Au cours de l'exercice suivant, nous planification pour achever l'étude d'extension dans les patients présentant le cancer de voie biliaire, commençons une étude d'extension dans les patients présentant le cancer colorectal et commençons un essai de la phase 2 dans les patients présentant le cancer colorectal de mutant de KRAS. Nous croyons que Novartis commencera des tests cliniques pendant l'année à venir.

AstraZeneca présente des caractéristiques prometteuses à 2010 ASCO

  • AstraZeneca a présenté des résultats des essais cliniques de la phase 1 à la rencontre annuelle de 2010 ASCO avec la formulation neuve de la capsule AZD6244 (ARRY-886). Le choix a qualifié AZD6244 à AstraZeneca en 2003. Cette étude a évalué deux doses d'AZD6244 (mg 50 OFFRE de mg et 75 OFFERT) en combination avec quatre chimiothérapies différentes : DTIC® (dacarbazine) (1000 mg/m)2, Taxotere® (docetaxel) (75 mg/m)2, Tarceva® (erlotinib) (mg 100 quotidien) ou Torisel® (temsirolimus) (hebdomadaire de mg 25). Dans un sous-groupe de 18 patients présentant le mélanome dont les tumeurs étaient evaluable pour l'état mutationnel, AZD6244 plus la chimiothérapie a eu un taux de réponse de 56% dans les patients présentant des mutations de BRAF avec du temps médian à l'étape progressive de 31 semaines, contre 8 semaines dans les patients présentant le type sauvage BRAF. Par conséquent, le mutation-état de BRAF semble prévoir la réponse clinique d'AZD6244 plus la chimiothérapie. C'est la première caractéristique révélée d'efficacité avec la formulation neuve d'AZD6244, qui fournit deux fois l'exposition aux médicaments à la dose préférée.

AstraZeneca conduit les essais suivants de la phase 2 :

  • AZD6244 en combination avec DTIC contre seul DTIC dans les patients présentant le mélanome de positif de mutation de BRAF. Cet essai a complété l'adhérence de 80 patients.
  • AZD6244 en combination avec Taxotere et contre seul Taxotere dans les patients présentant la mutation NSCLC positif de KRAS. Cet essai a complété l'adhérence de 80 patients.
  • AZD6244 ou Temodar® (temozolomide) dans les patients présentant le mélanome métastatique de l'oeil. Cents cinquante-neuf patients sont anticipés pour s'inscrire dans cet essai.
  • AZD6244 en combination avec Camptosar® (irinotecan) dans la 2ème ligne patients cancer colorectal avancé ou métastatique avec de KRAS ou de BRAF de mutation positif. Cinquante-sept patients sont anticipés pour s'inscrire dans cet essai.

Les partenariats avancent avec Amgen, Genentech, Celgene et InterMune :

Collaboration AMG 151/ARRY-403 - activateur d'Amgen de GK pour le diabète de type 2 : Choix prolongé un test clinique croissant multiple de dose de la phase 1 dans les patients présentant le diabète de type 2, avec AMG 151/ARRY-403, un activateur de glucokinase de petite molécule qui rangent partnered avec Amgen Inc. en décembre 2009. Après que l'essai soit complet, Amgen sera responsable de tout le développement futur. Rangez également prolongé un programme de recherche, qui est financé par Amgen, pour recenser et avancer les activateurs de la seconde génération de glucokinase.

Programmes de recherche de Celgene - cFMS, TYK2, PDGFR : Celgene a annoncé le progrès sur trois programmes de recherche partnered en avril 2010 sur quel choix conduit la recherche : cFMS (oncologie), TYK2 (inflammation) et PDGFR (fibrose). Celgene rapporté que chacun des trois programme ont la possibilité d'écrire le développement clinique au cours des 12 à 24 mois suivants. En vertu de la convention du choix avec Celgene, Celgene a l'option pour sélecter deux des programmes et le choix maintiendrait des droites au troisième programme.

Collaboration de Genentech : Genentech a annoncé que GDC-0068/RG7440, un inhibiteur d'AKT découvert par des scientifiques de choix et de Genentech, avancés dans une étude d'escalade de dose de la phase 1 dans les malades du cancer.

InterMune annonce des résultats positifs de danoprevir (RG7227 et ITMN-191) : InterMune, Inc. a annoncé en avril 2010 des résultats de haut-line d'une analyse intérimaire planification de la phase 2b randomisée, étude partiel-borgne évaluant le danoprevir d'inhibiteur de la protéase du virus Hépatite C NS3/4A, également connu sous le nom de RG7227/ITMN-191, qui coinvented par choix et InterMune. Danoprevir a été administré mg 300 à mg trois fois quotidiennes, 600 mg deux fois par jour ou 900 deux fois par jour pendant 12 semaines en combination avec PEGASYS® (interféron pegylated alfa-2a) et COPEGUS® (ribavirine), avec le placebo pour la même durée plus PEGASYS et COPEGUS. En novembre 2009, InterMune rapporté qu'en raison d'un signe de sécurité, le dosage dans les 900 groupes de mg avait été arrêté. InterMune rapporté que les résultats de l'étude indiquent que le danoprevir plus PEGASYS et les COPEGUS sont capables de réaliser des taux de réponse virologiques tôt complets aussi élevés que 90 pour cent, comparé à 43 pour cent dans le groupe de placebo.

Le choix a avancé chacun des quatre programmes cliniques pour la demande de règlement du cancer selon les la prévisions : ARRY-520 - Inhibiteur de KSP LE millimètre : Adhérence réalisée par choix dans un essai de la phase 1 avec ARRY-520, un inhibiteur du roman KSP, dans les patients avec des tumeurs solides et dans un essai de la phase 1/2 dans les patients présentant la leucémie myelogenous aiguë. Nous commençons des études en deux étapes de la combinaison 1B dans les patients présentant le millimètre.

ARRY-614 - inhibiteur p38/Tie-2 pour le SMD : Les patients de dosage prolongés de choix présentant le syndrome myélodysplasique dans un essai de la phase 1 d'ARRY-614 pour déterminer la sécurité, maximum ont toléré la dose, pharmacocinétique et pour obtenir des caractéristiques préliminaires d'efficacité du composé dans cette population des patients.

ARRY-543 - Inhibiteur de HER2/EGFR pour des tumeurs solides : Rangez l'adhérence réalisée dans les essais 1B triphasés d'ARRY-543 en combination avec Xeloda® (capecitabine), Taxotere et Gemzar® (gemcitabine), respectivement. Le maximum de dose tolérée d'ARRY-543 a été réalisé dans chaque essai le quart antérieur. Des résultats d'essai seront révélés à une conférence scientifique appropriée au cours de l'année prochaine.

ARRY-380 - HER2 oral, inhibiteur sélectif pour le cancer : Le choix a atteint le maximum de dose tolérée dans un essai de la phase 1 d'ARRY-380 pour évaluer la sécurité, le maximum de dose tolérée et la pharmacocinétique dans les patients présentant le cancer avancé. Le choix augmente l'essai au maximum de dose tolérée dans les patients présentant le cancer du positif HER2.

Résultat financier - 2010 budgétaire comparé à 2009 budgétaire :

  • Comptabilité - $53,9 millions contre $25,0 millions, une augmentation de $28,9 millions
  • Perte nette - $77,6 millions contre $127,8 millions, une amélioration de $50,2 millions
  • Perte par action - $1,55 contre $2,67, une amélioration de $1,12
  • Flux de liquidités net des fonctionnements - $17,6 millions contre ($92,9) millions, une amélioration de $110,5 millions
  • Argent liquide et titres négociables au fin d'année - $128,9 millions contre $57,5 millions, une augmentation de $71,4 millions
Source:

Array BioPharma Inc.