Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Le PDL BioPharma enregistre le guidage de comptabilité de $86 millions pendant les 2010 troisièmes trimestres

PDL BioPharma, Inc. (PDL) (Nasdaq : PDLI) a aujourd'hui annoncé le guidage de comptabilité pour le troisième trimestre fini le 30 septembre 2010 d'approximativement $86 millions, par rapport aux résultats réels de $71,4 millions pour le troisième trimestre de 2009, une augmentation d'année en année de 20 pour cent.  L'accroissement est principalement piloté par des plus grandes ventes du deuxième trimestre 2010 d'Avastin®, Herceptin®, Lucentis® et Tysabri® pour lequel PDL reçoit des redevances dans le troisième trimestre de 2010.  Également compris dans le guidage 2010 du troisième trimestre est $2,9 millions gagnés sur les contrats de haies de devise étrangère d'Eurodollar que la compagnie a commencés en janvier 2010.  Le paiement de droits de Genentech a compris des redevances produites sur les États-Unis et les produits manufacturés et les ventes d'ex-U.S.

Les ventes d'Avastin, de Herceptin, de Xolair et de Lucentis sont sujettes à un régime de redevance à gradins pour le produit qui est effectué ou vendu aux Etats-Unis et à un régime de redevance plat de trois pour cent pour le produit qui est manufacturé et vendu en dehors de des Etats-Unis.  Les seuils de ventes réelles et les régimes de redevance applicables pour le produit qui est fabriqué ou vendu aux Etats-Unis sont donnés ci-dessous :

Les ventes rapportées d'Avastin et de Herceptin ont augmenté de 11 pour cent et de six pour cent, respectivement, dans le deuxième trimestre de 2010, si comparées à la même période pendant l'année antérieure. Roche récent cancer rapporté que les ventes globales d'Avastin pour le cancer avancé côlorectal, de sein, de poumon et de rein, et pour le glioblastome rechuté, ont levé 14 pour cent dans la première moitié de 2010 piloté par prise dans côlorectal, de sein et/ou de poumon.  Roche également rapporté que les ventes globales de Herceptin pour le cancer du sein de HER2-postive et le cancer de l'estomac avancé ont augmenté de huit pour cent dans la première moitié de 2010 piloté par davantage de pénétration dans les réglages tôt et de cancer du sein métastatique, en particulier sur les marchés émergents.  Supplémentaire, des premiers signes de prise en Europe de Herceptin dans le cancer de l'estomac avancé par HER2-postive ont été vus après l'approbation de ce signe neuf en janvier de cette année.  Les redevances accrues également de contribution d'Avastin étaient des ventes d'Avastin qui a été fabriqué et vendu en dehors des Etats-Unis.  Les ventes fabriquées et vendues d'Ex-U.S. d'Avastin ont représenté 27 pour cent de ventes totales d'Avastin ; il n'y avait aucune vente d'Avastin fabriqué par ex-U.S. avant le quatrième trimestre de 2009.

Les ventes rapportées du deuxième trimestre 2010 de Lucentis ont augmenté de 34 pour cent si comparées à la même période pendant l'année antérieure.  Lucentis est approuvé pour la demande de règlement de la dégénérescence maculaire relative à l'âge aux Etats-Unis et en Europe et approbation reçue pour la demande de règlement de l'oedème maculaire suivant l'occlusion rétinienne de veine en juin 2010 aux Etats-Unis.  Les ventes du deuxième trimestre 2010 se sont développées par 30 pour cent aux Etats-Unis et par 38 pour cent internationalement.

Les ventes rapportées de Tysabri ont augmenté de 14 pour cent dans le deuxième trimestre de 2010 si comparées à la même période pendant l'année antérieure.  L'élan récent a annoncé cela fin juin 2010, approximativement 52.700 patients étaient sur le traitement mondial représentant une augmentation de 22 pour cent au-dessus des approximativement 43.300 patients qui étaient sur le traitement fin juin 2009.  Les redevances de Tysabri sont déterminées à un taux forfaitaire comme % de ventes indépendamment de l'emplacement de la fabrication ou de la vente.

Les informations commerciales présentées ci-dessus sont basées sur l'information fournie par les titulaires d'une licence du PDL dans leurs rapports trimestriels à la compagnie ainsi que des déblocages publics effectués par les titulaires d'une licence du PDL.

Mise à jour de Genentech

Le 13 août 2010, la compagnie a annoncé qu'elle avait reçu une lettre de télécopie de Genentech concernant des ventes d'Avastin, de Herceptin, de Lucentis et de Xolair (les produits de Genentech) en Europe.  Dans sa lettre, Genentech a affirmé que les produits de Genentech ne violent pas les certificats complémentaires de protection (SPCs) accordés au PDL par les pays variés en Europe pour chacun des produits de Genentech.  

Le 31 août 2010, la compagnie a envoyé sa réponse à Genentech, déclarant que les revendications de Genentech sont sans mérite.  Dans sa réaction, la compagnie était en désaccord principalement avec les revendications de Genentech de la non-infraction en ce qui concerne les produits de Genentech et a averti que, dans la convention 2003 de règlement entre le PDL et le Genentech, Genentech avait renoncé à sa droite au défi la validité des propriétés industrielles du PDL, y compris son SPCs.  Le PDL a invité un contact avec Genentech à discuter résoudre leurs différences concernant l'infraction au SPCs de la compagnie par les produits de Genentech.  

Le 27 août 2010, la compagnie a limé une plainte dans le deuxième district juridique du Nevada, le comté de Washoe, pour imposer ses droites contre Genentech sous la convention 2003 et rechercher de règlement une commande de la cour déclarant que Genentech est obligé pour payer des redevances au PDL en ventes internationales des produits de Genentech.  La compagnie n'a pas encore servi sa plainte sur Genentech.

La convention de règlement a été écrite dans en tant qu'élément des disputes de résolution d'une propriété intellectuelle de convention définitive entre les deux compagnies à ce moment-là.  La convention 2003 de règlement limite la capacité de Genentech de contester l'infraction aux propriétés industrielles du PDL et renonce au juste de Genentech au défi la validité des propriétés industrielles du PDL, y compris son SPCs.  Certaines infractions de la convention 2003 de règlement soumettraient Genentech à la partie essentielle liquidée et à d'autres dégâts.

Source:

PDL BioPharma, Inc.