Merck enregistre le bénéfice $342 millions pendant les 2010 troisièmes trimestres

Merck & Co., inc. (NYSE : MRK) a aujourd'hui annoncé des bilans financiers pour le troisième trimestre de 2010. Les bénéfices par action non-GAAP (principes comptables généralement reconnus) rapportés de compagnie (EPS) pour le troisième trimestre de $0,85, qui exclut des réglages de comptabilité d'achat, des coûts de restructuration, des frais liés à la fusion et une réserve $950 millions légale. Le troisième trimestre GAAP EPS était $0,11.

« Nous sommes satisfaits avec le troisième trimestre ainsi que notre exécution générale pendant la première année de Merck en tant que compagnie combinée suivant la fusion »

Les ventes mondiales pour le troisième trimestre de 2010 étaient $11,1 milliards. Le bénéfice pour le troisième trimestre était $342 millions.

Pour les neuf premiers mois de 2010, les ventes mondiales étaient $33,9 milliards et le bénéfice était $1,4 milliards.

Une réconciliation d'EPS comme signalé dans l'accord avec le GAAP à l'EPS, à l'exclusion de certains organes, est fournie dans la table qui suit. Troisième les résultats du trimestre et de l'année-à-date 2009 ci-dessous réfléchissent le legs Merck sur une base autonome.

« Nous sommes satisfaits avec le troisième trimestre ainsi que notre exécution générale pendant la première année de Merck en tant que compagnie combinée suivant la fusion, » a dit Richard T. Clark, Président et cadre supérieur. « Nos produits clés se comportent bien, et en même temps nous lançons des produits nouveaux, avançons notre pipeline robuste de R&D et réalisons nos synergies importantes de fusion. Un an après, Merck est un organisme beaucoup plus intense et unifié qui est bien placé à l'avenir. »

Sélectez les points culminants d'affaires

  • La caractéristique de quatre ans neuve sur l'odanacatib, la demande de règlement d'investigation de la compagnie pour l'ostéoporose dans les femmes goujon-ménopausées, a été présentée la semaine dernière à la société américaine pour l'os et la rencontre annuelle minérale de recherches. Les études cliniques et précliniques continuent à fournir des caractéristiques sur le potentiel de l'odanacatib à la densité osseuse d'augmentation, à l'épaisseur corticale et à la robustesse des os en traitant l'ostéoporose.
  • En outre, de pleins résultats de caractéristiques pour deux études pivotalement de tard-étape pour le boceprevir, pour la demande de règlement de l'hépatite C, seront présentés les 1 et 2 novembre à la rencontre annuelle de l'association américaine pour l'étude de l'affection hépatique.
  • Des caractéristiques de sécurité et d'efficacité de l'étude de DÉFINITION pour l'anacetrapib pour la demande de règlement de l'athérosclérose seront présentées dans un exposé de tard-rupteur le 17 novembre, aux séances scientifiques de l'association américaine de coeur.
  • Dans le quart, la compagnie a également lancé trois médicaments neufs : (iv) la formulation intraveineuse de BRINAVESS (vernakalant) pour le traitement de la fibrillation auriculaire dans les adultes l'Union européenne (EU), en Islande et en Norvège ; DULERA (furoate de mometasone et dihydrate de fumarate de formotérol) pour la demande de règlement de l'asthme aux Etats-Unis ; et DAXAS (roflumilast) pour la demande de règlement du BPCO symptomatique sur le Canada et certains marchés européens, par un partenariat.
  • La compagnie accomplit le progrès élevant ses affaires sur les marchés émergents, avec 18 pour cent de ventes à partir des pharmaceutiques et des vaccins de santé des personnes venant de ces marchés du quart.
  • Merck continue à fixer des collaborations stratégiques de recherche et développement, y compris des conventions ce quart avec la thérapeutique et le NicOx d'Alectos, de développer viser des technologies pour les composés neufs. De plus, la compagnie a signé une convention de permettre à Lundbeck de distribuer SYCREST (asenapine), demande de règlement de Merck pour le trouble bipolaire, sur tous les marchés en dehors des Etats-Unis, de la Chine et du Japon.
  • La filiale de Merck, la compagnie de Schering-Charrue (Irlande) et le Centocor Ortho Biotech Inc., une filiale de Johnson & Johnson, ont conclu l'audition d'arbitrage concernant Remicade et Simponi, et limeront des dossiers de goujon-audition et des arguments actuels à la commission d'arbitrage fin décembre. Merck anticipe une décision en 2011.

Bilans financiers de troisième trimestre

Les ventes non-GAAP 2009 combinées supplémentaires suivantes du troisième trimestre sont réglées pour réfléchir un plein quart de legs Merck et de résultats combinés parCharrue de legs. Ces informations supplémentaires sont fournies pour améliorer la compréhension des investisseurs des produits et du rendement de l'entreprise général de la compagnie et devraient être considérées en plus de, mais pas au lieu de, des ventes enregistrées selon le GAAP.

Les résultats du troisième trimestre 2010 discutés ci-après réfléchissent le rendement de la compagnie combinée. Les augmentations remarquables des comparaisons trimestrielles sont en grande partie dues à l'inclusion des résultats de fonctionnements de Schering-Charrue de legs en 2010, mais pas en 2009 des résultats.

Les matériaux et les coûts de production étaient $4,2 milliards pour le troisième trimestre de 2010, comparé à $1,4 milliards pour le troisième trimestre de 2009. Le troisième trimestre de 2010 comprend $1,4 milliards de coûts liés à l'amortissement comptable des biens incorporels et aux réglages de comptabilité d'achat aux stocks en raison de la fusion. Les troisièmes trimestres de 2010 et de 2009 comprennent $44 million et $27 millions, respectivement, pour des coûts liés aux programmes de restructuration. La marge brute était de 62,3 pour cent pour le troisième trimestre de 2010, réfléchissant un choc défavorable de point 12,6 des réglages de comptabilité d'achat et des coûts de restructuration remarquables ci-dessus.

La commercialisation et les frais généraux étaient $3,2 milliards pour le troisième trimestre de 2010, qui comprend $130 millions de coûts de restructuration et $64 millions de coûts liés à la fusion. La vente et les frais d'administration étaient $1,7 milliards pour le troisième trimestre de 2009. Les coûts pour le troisième trimestre de 2009 comprennent $56 millions de frais liés à la fusion.

Les frais de recherche et développement étaient $2,3 milliards pour le troisième trimestre de 2010, qui comprennent $189 millions pour des handicaps de recherche et développement de dans-procédé et $163 millions pour des activités de restructuration. Les frais pour 2009 étaient $1,3 milliards pour le quart, qui comprennent $48 millions de coûts pour restructurer des activités.

La restructuration coûte, a principalement associé aux séparations des employés, étaient $50 millions pour le troisième trimestre de 2010 avec $42 millions pour le troisième trimestre de 2009.

Les coûts généraux totaux liés aux programmes de restructuration globaux de la compagnie compris dans les matériaux et la production, au mercatique et à administratif, recherche et développement, et coûts de restructuration étaient $387 million et $117 millions pour les troisièmes trimestres de 2010 et de 2009, respectivement, principalement consistés en des coûts de séparation des employés et l'amortissement accéléré.

Le revenu de capitaux propres des sociétés apparentées était $236 millions dans le troisième trimestre de 2010. Le revenu de capitaux propres des sociétés apparentées ne réfléchit plus n'importe quelle cotisation du partenariat de Merck/Schering-Charrue ou de Merial Limited.

D'autres frais (de revenu) étaient $1,1 milliards de frais dans le troisième trimestre de 2010, qui comprend le choc défavorable d'une réserve $950 millions légale, avec $2,8 milliards de revenu dans le troisième trimestre de 2009, qui a compris le gain en vente d'intérêt de Merck dans Merial Limited. La compagnie a déterminé la réserve légale relativement à une définition anticipée de l'enquête précédemment révélée par le bureau de la mandataire des États-Unis pour le district du Massachusetts a associé à VIOXX. Les discussions de Merck avec le gouvernement sont actuelles. Jusqu'à ce qu'elles soient conclues, il ne peut y avoir aucune certitude au sujet d'une définition définitive.

Le taux d'imposition efficace de GAAP de 25,3 pour cent pour le troisième trimestre de 2010 réfléchit le choc de la réserve légale visée ci-dessus, des coûts de restructuration et des réglages de comptabilité d'achat. Il comprend également un avantage fiscal $380 millions des changements du taux d'imposition étranger d'une entité qui est entré en vigueur dans le troisième trimestre, ayant pour résultat une réduction des obligations d'impôt reporté sur des choses intangibles de produit enregistrées conjointement avec la fusion. Le taux d'imposition non-GAAP efficace, qui exclut tous ces organes, était de 22,2 pour cent pour le quart.

Objectifs financiers

Pour 2010, Merck a soulevé le plus bas de gamme de la gamme de non-GAAP EPS et vise maintenant une gamme de $3,31 à $3,39, à l'exclusion de certains organes, et une gamme 2010 de GAAP EPS de $0,66 à $0,97. La gamme non-GAAP 2010 exclut des réglages de comptabilité d'achat, restructuration et des coûts liés à la fusion, la charge d'impôts du premier trimestre liée à la législation de réforme des soins de santé des États-Unis, le gain du deuxième trimestre sur l'exercice d'option des moyens d'AstraZeneca, et le troisième trimestre la réserve $950 millions légale. L'EPS et d'autres objectifs financiers pour 2010 supposent que Merck maintiendra de pleines droites à REMICADE et à SIMPONI sur les marchés applicables.

Une réconciliation d'EPS 2010 anticipé comme signalé dans l'accord avec le GAAP à non-GAAP EPS qui exclut certains organes est fournie dans la table qui suit :

Merck a indiqué qu'il s'attend à ce que la comptabilité 2010 de l'année entière soit entre $45,4 milliard et $46,1 milliards, y compris le choc de la législation de réforme des soins de santé des États-Unis. Pendant l'année complète 2010, on s'attend à ce que les remises accrues de Medicaid (Medicaid managé y compris) et d'autres chocs réduisent la comptabilité par approximativement $170 millions, qui comprend un choc du troisième trimestre 2010 d'approximativement $43 million et $120 millions pour les neuf premiers mois de 2010.

Des frais de la recherche et développement Non-GAAP, qui excluent des co-entreprises, sont anticipés pour être approximativement $8,2 milliards à $8,6 milliards pendant l'année complète de 2010. Cet objectif exclut la partie des coûts de restructuration et de tous les frais de handicap de R&D de dans-procédé compris dans des frais de recherche et développement pour 2010.

Merck continue à estimer que son non-GAAP consolidé 2010 taux d'imposition sera approximativement 22 pour cent à de 24 pour cent.

Merck continue à viser un taux de croissance annuel composé élevé du l'unique-chiffre non-GAAP EPS pour la compagnie combinée à partir de 2009 à 2013 si comparé au non-GAAP 2009 de Merck EPS. Comme la compagnie a précédemment dit, l'objectif plus à long terme s'applique indépendamment des suppositions effectuées pour les affaires de REMICADE et de SIMPONI.

Performance des produits - santé des personnes

Les nombres de ventes discutés ci-après pour des produits de Schering-Charrue de legs sont rapportés sur une base de GAAP, qui représente des ventes pour le troisième trimestre de 2010 seulement.

Os, respiratoire, immunologie et dermatologie

Les ventes mondiales de SINGULAIR (sodium de montélukast), une fois par jour un médicament oral indiqué pour la demande de règlement continuelle de l'asthme et le soulagement des symptômes de la rhinite allergique, étaient $1,2 milliards pour le troisième trimestre de 2010, une augmentation de 12 pour cent de comparé avec le troisième trimestre de 2009.

Les ventes globales de NASONEX (monohydrate de furoate de mometasone), la pulvérisation nasale, un corticoïde nasal inhalé pour la demande de règlement des symptômes d'allergie nasaux, étaient $259 millions pour le troisième trimestre de 2010.

Les ventes de REMICADE (infliximab) étaient $661 millions pour le troisième trimestre de 2010. REMICADE est une demande de règlement pour des maladies inflammatoires qui est lancée sur le marché par Merck dans les pays en dehors des Etats-Unis (excepté au Japon et certains autres marchés d'Asiatique). De plus, SIMPONI (golimumab), une demande de règlement une fois-mensuelle et sous-cutanée pour certaines maladies inflammatoires, a été lancé dans 18 pays, et des lancements sur d'autres marchés internationaux planification.

Cardiovasculaire

Les ventes globales de ZETIA (ezetimibe) et de VYTORIN (ezetimibe/simvastatines) étaient $571 million et $485 millions, respectivement, pour le troisième trimestre de 2010. Les ventes globales combinées de ZETIA et de VYTORIN étaient $1,1 milliards pour le troisième trimestre de 2010.

Diabète et obésité

JANUVIA (sitagliptin), inhibiteur du DPP-4 de Merck pour la demande de règlement du diabète de type 2, ventes mondiales enregistrées de $600 millions pendant le troisième trimestre de 2010, représentant une augmentation de 22 pour cent comparée avec le même quart en 2009. JANUMET (chlorhydrate de sitagliptin/metformine), une tablette unique qui vise chacune des trois défectuosités principales de diabète de type 2, ventes mondiales réalisées de $247 millions pendant le trimestre, une augmentation de 43 pour cent de comparé avec le troisième trimestre 2009. La concession combinée par JANUVIA/JANUMET a eu des ventes de $847 millions pendant le troisième trimestre de 2010, une augmentation de 28 pour cent de comparé au même quart en 2009.

Maladie infectieuse

ISENTRESS (raltegravir), un inhibiteur d'integrase de VIH pour l'usage en combination avec d'autres agents d'antirétroviral pour la demande de règlement HIV-1 de l'infection, ventes mondiales rapportées de $278 millions pour le troisième trimestre de 2010, une augmentation de 41 pour cent de comparé avec le troisième trimestre de 2009.

Les ventes mondiales de PEGINTRON (peginterferon alfa-2b) pour l'hépatite C chronique étaient $168 millions pour le troisième trimestre de 2010.

Marques diversifiées

Les marques diversifiées de Merck sont des produits pharmaceutiques de santé des personnes qui approchent l'expiration de leur exclusivité de vente ou ne sont plus protégés par des brevets sur les marchés développés, mais continuent à être une pièce de faisceau de la compagnie offrant sur d'autres marchés autour du monde.

Les ventes globales des médicaments de l'antihypertenseur de Merck, du COZAAR (potassium losartan) et du HYZAAR (potassium et hydrochlorothiazide losartan), étaient $423 millions pour le troisième trimestre de 2010, représentant une diminution de 51 pour cent comparée avec le troisième trimestre de 2009. La compagnie continue à remarquer un déclin dans des ventes de COZAAR/HYZAAR puisque ces médicaments ont détruit l'exclusivité de commercialisation aux Etats-Unis et sur les marchés européens importants.

Neurologie et ophthalmologie

Les ventes globales de MAXALT (benzoate rizatriptan), la tablette de Merck pour la demande de règlement de la migraine aiguë, étaient $133 millions pour le troisième trimestre de 2010, une diminution de 8 pour cent du même quart l'année dernière.

Oncologie

Les ventes de TEMODAR (temozolomide), une demande de règlement pour certains types de tumeurs cérébrales, étaient $254 millions pour le troisième trimestre de 2010.

Les ventes de CAELYX (chlorhydrate liposomique pegylated de doxorubicine) pour la demande de règlement du cancer ovarien, du cancer du sein métastatique et du sarcome de Kaposi, étaient $70 millions pour le troisième trimestre de 2010. En tant que droites précédemment révélées et de commercialisation pour CAELYX passage à Johnson & Johnson à partir du 31 décembre 2010.

Vaccins

Les chiffres d'affaires totaux comme enregistrés par Merck de son vaccin de cancer cervical, GARDASIL vaccin ( (HPV)de papillomavirus humain (types 6, 11, 16, 18), recombinés quadrivalents), étaient $316 millions pour le troisième trimestre de 2010, une augmentation de 2 pour cent du même quart en 2009. Les ventes, en partie, ont tiré bénéfice du calage de certaines ventes de secteur public.

Les ventes mondiales d'autres vaccins viraux de Merck, qui comprennent VARIVAX (vaccin de virus de varicelle sous tension), besoins militaires minimaux II (rougeole, oreillons et vaccin de virus de rubéole sous tension) et PROQUAD (vaccin de virus de rougeole, d'oreillons, de rubéole et de varicelle sous tension), comme enregistré par Merck, étaient $434 millions pour le troisième trimestre de 2010, une diminution de 6 pour cent de comparé avec la même période par année plus tôt.

ZOSTAVAX (vaccin de zoster sous tension), le vaccin de la compagnie à aider à éviter la zona (zona), ventes enregistrées de $23 millions pour le troisième trimestre de 2010 avec $84 millions pour le troisième trimestre de 2009. Des ventes pendant le trimestre ont été limitées en continuant des contraintes d'alimentation.

La santé et l'endocrine des femmes

Les ventes globales de NUVARING (sonnerie vaginale d'oestradiol d'etonogestrel/ethinyl), un produit contraceptif, étaient $134 millions pour le troisième trimestre de 2010.

Les ventes de FOLLISTIM/PUREGON (bêta injection de follitropin), une demande de règlement de fertilité, étaient $119 millions pour le troisième trimestre de 2010.

Performance des produits - santé animale

Les ventes de santés animales se sont montées à $687 millions pour le troisième trimestre de 2010, réfléchissant le rendement solide prolongé parmi la volaille, les porcs et les produits aquatiques. La santé animale comprend les produits pharmaceutiques et vacciniques pour la prévention, la demande de règlement et le contrôle de la maladie dans toute la substance animale importante de ferme et d'accouplement. Les affaires des santés animales de Merck sont sujettes à une co-entreprise proposée avec sanofi-Aventis que la compagnie compte clôturer dans le premier trimestre de 2011.

Performance des produits - soins du consommateur

Les ventes de soins du consommateur étaient $291 millions pour le troisième trimestre de 2010, qui réfléchissent la forte performance prolongée d'un certain nombre de marques de clavette comprenant le M. SCHOLL'S, CLARITIN et COPPERTONE. Les soins du consommateur comprennent des produits de consommation de footcare et de suncare, et un grand choix de médicaments délivrés sans ordonnance.

Employés totaux

À partir septembre de 30, Merck a eu approximativement 93.000 employés mondiaux.

Note explicative

Les ventes non-GAAP combinées supplémentaires sont fournies dans les programmes joints à l'extrémité de ce communiqué pour réfléchir les comptabilités des ventes de produits de la compagnie sur une base comparable aux périodes avant la fusion. Merck a défini les ventes non-GAAP combinées supplémentaires comme ventes de GAAP réglées pour réfléchir un plein quart de rendement de Merck et de Schering-Charrue comme si la fusion s'est fermée au début des périodes indiquées dans la table applicable. Ces informations supplémentaires sont fournies pour améliorer la compréhension des investisseurs des produits et du rendement de l'entreprise général de la compagnie. Cette information devrait être considérée en plus de, mais pas au lieu de, des ventes enregistrées selon le GAAP. Les ventes non-GAAP combinées supplémentaires sont procurables dans les tableaux 3 et 3a en tant qu'élément de ce communiqué, et les informations complémentaires sont comprises dans le 8-K limant aujourd'hui.

Source:

Merck & Co., Inc.