Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

La Conférence des Ministres Africaine conclut avec l'engagement prioritaire de santé

Les ministres de Santé et d'environnement au moins de 46 pays Africains ont conclu la Deuxième Conférence Interministérielle sur la Santé et l'Environnement en Afrique à Luanda, Angola Vendredi, « avec l'adoption « de l'Engagement de Luanda, « qui indique les hautes priorités de la santé et de l'environnement du continent dans les années à venir, » des états de ligne d'en de PANA/Afrique.

Selon l'article, les priorités d'engagement comprennent : la prestation des services sûrs d'eau potable, d'hygiène et d'hygiène ; le management d'ambiant et des risques pour la santé liés au changement climatique ; management de contrôle et de produits chimiques de vecteur ; amélioration de la santé des femmes et des enfants ; et promotion de santé de lieu de travail.

Les ministres « se sont également commis à accélérer la mise en place de la Déclaration de Libreville, particulièrement à cause de l'effet que ceci aura sur l'accomplissement [des Objectifs de Développement de Millénaire] de 4, 5, 6 et 7 concernant des santés de l'enfant, santé maternelle, maladies transmissibles et aptitude à soutenir des opérations prolongées environnementale respectivement, » les notes techniques de nouvelles. Les Ministres ont décidé de remplir les Analyses de Situation et l'Estimation de Besoins (SANA) et la préparation de la stratégie nationale planification d'ici fin 2012. Jusqu'ici, 17 pays ont rempli SANA.

Ils ont également réaffirmé leur engagement à la déclaration d'Abuja, qui appelé pour que les gouvernements Africains allouent 15 pour cent des budgets de l'État à la santé (Adeyemi, 11/27).

Un objectif de la conférence de deux jours, qui a été dispensée par l'OMS et l'U.N. Environment Program, était d'évaluer le progrès des pays sur la mise en place d'une déclaration de la Première Conférence Interministérielle sur la Santé et de l'Environnement à Libreville, Gabon en 2008, ligne d'en de PANA/Afrique écrit. Cette conférence a également recherché une convention sur « une position commune pour l'Afrique sur le changement climatique et la santé pour le sommet du changement climatique de Décembre dans Cancun, Mexique, » le service de nouvelles écrit (Adeyemi, 11/26).

À l'ouverture de conférence, le Sambo de Luis Gomes, l'OMS est directeur régional pour l'Afrique, mis en valeur comment les inondations actuelles et les sécheresses sur le continent empirent la malnutrition, selon un autre article de ligne d'en de PANA/Afrique. Le Sambo de Gomes a également noté un projet de bilan, qui a examiné la santé qu'un financement environnemental de secteur a besoin pour 17 pays Africains. Il a été conduit avec le support plusieurs agences d'U.N., les gouvernements de l'Espagne et de France. L'examen pourrait mener à la formulation des programmes nationaux coordonnés, il a dit.   

Fernando da Piedade Dias dos Santos, le vice président de l'Angola, a dit que les inondations récentes dans quelques pays Africains du sud illustrent comment les inondations ont comme conséquence la malnutrition. « Les effets nutritionnels, le cycle récurrent des inondations et la sécheresse vont encore plus loin et affectent la performance d'école des enfants, » il a dit. « Selon lui, beaucoup de pays Africains étaient encore non préparés pour diminuer les défis de la santé publique associés avec l'altération climatique pour différentes raisons. L'Afrique, il note, a la capacité faible de prévoir et faire face au phénomène naturel, à la perception faible des conséquences de l'altération climatique à la santé publique, à la netteté phonétique inadéquate de la santé et aux régimes d'aide qui sont en grande partie fragiles et incapables de la réponse aux catastrophes et aux urgences de santé publique, » le service de nouvelles écrit (11/26).


http://www.kaiserhealthnews.orgCet article a été réimprimé de kaiserhealthnews.org avec l'autorisation de la Fondation de Henry J. Kaiser Family. Le Journal de la Santé de Kaiser, un service de nouvelles en qualité de rédacteur indépendant, est un programme de la Fondation de Famille de Kaiser, une organisation pour la recherche indépendante de police de santé indépendante avec Kaiser Permanente.