Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

NEPAD, Protocole d'accord de signe de GAIN pour réduire la malnutrition en Afrique

L'Alliance globale pour la nutrition améliorée (GAIN) et le partenariat neuf pour le développement d'Afrique (NEPAD) ont aujourd'hui annoncé la signature d'un Protocole d'accord pour contribuer de manière significative à réduire la malnutrition en Afrique. La convention Co-a été signée à Addis Ababa par geai Naidoo, Président du GAIN, et M. Ibrahim Mayaki, Président de NEPAD, au cours d'un contact du comité directeur du NEPAD.

« Nous savons que les solutions existent pour réduire la malnutrition par un certain nombre de simple, des interventions visées et rentables, » a dit le geai Naidoo, Président du GAIN. « Les 1.000 premiers jours de la durée - de la conception pour vieillir deux - sont une occasion fournie critique. Les agrafes enrichies, la promotion de l'allaitement maternel, et l'introduction des nourritures complémentaires après six mois d'âge sont certaines des interventions procurables pour briser ce cycle de malnutrition. »

La « malnutrition a des causes multiples, exigeant l'action multisectorielle en travers de la garantie de nourriture, agriculture, protection sociale, santé et domaines éducatifs, » a dit Ibrahim Mayaki, Président de NEPAD. « Ceci lance un défi significatif de la distribution pour des gouvernements nationaux que notre collaboration neuve avec le GAIN aidera surmonté. »

L'objectif de cette convention est de développer un programme commun de cinq ans pour supporter des programmes d'investissement nationaux, intégrant entièrement la garantie de nutrition dans le programme de développement complet d'agriculture de l'Afrique (CAADP).

« Soixante-neuf pour cent de bénéficiaires actuels du gain de 400 millions - approximativement 275 millions - sont des Africains qui tirent bénéfice de la fortification de nourriture, les programmes infantiles et de jeune enfant de nutrition et l'iodization de sel, » Naidoo ajouté. Le « GAIN oriente l'au nombre plus que double de bénéficiaires d'ici 2015. »

Le NEPAD et l'Alliance globale pour la nutrition améliorée (GAIN) ont collaboré depuis 2003 sur le développement de CAADP et de la lentille de nutrition de NEPAD. En septembre 2010 au sommet de révision à New York des objectifs de développement de millénaire, un cadre international neuf pour adresser la malnutrition, l'écaillage vers le haut du calendrier de lancement (SUN) de nutrition, a été largement approuvé par des agences et des donneurs de mise en oeuvre. L'approche de The Sun réfléchit une variation dans une attention globale vers la malnutrition, reconnaissant un inhibiteur important à atteindre le MDGs est nutrition faible, en particulier dans l'hublot de 1.000 jours de la conception à deux ans.

Avec cette convention, le GAIN et le NEPAD évalueront des polices existantes, des pratiques et des capacités dans l'agriculture, la nutrition, et la garantie de nourriture dans les pays africains. Le GAIN et le NEPAD fonctionneront attentivement avec le secteur privé, de meilleures entreprises locales intégrantes dans les efforts pour augmenter l'accès à la nourriture et à fournir des produits plus de haute qualité.

Le GAIN et le NEPAD atteindront également à l'extérieur aux donneurs et aux décideurs nationaux en agriculture et nutrition, mettant en application une approche de multi-partie prenante ayant pour résultat le développement de produits sensible de nutrition, la conception de programme, et la formulation de police en conformité avec CAADP.  L'objectif supporte des gouvernements nationaux sur accomplir le progrès réel en surmontant la malnutrition et en améliorant des résultats sur les indicateurs principaux tels que maternel et la mortalité infantile, arrêtant, et gaspillant.

Le GAIN et le NEPAD mobiliseront également des moyens à l'international, régional et le niveau national pour le support des programmes de garantie de nourriture et de nutrition prioritaire du secteur privé, du gouvernement et d'autres sources procurables.

À l'appui de leurs activités de police et de mise en place, le GAIN et le NEPAD entreprendront commun la recommandation et les campagnes de sensibilisation comprenant des efforts autour du jour africain annuel de garantie de nourriture et de nutrition le 30 octobre. Les deux organismes fonctionneront ensemble pour déterminer une coalition des penseurs et des acteurs principaux en Afrique pour accélérer la mise en place de l'ordre du jour de garantie de nourriture et de nutrition des syndicats africains.

En Afrique, une dans quatre personnes souffrent de la malnutrition, vingt-cinq pour cent d'enfants sont sous-alimentés et quarante pour cent sont arrêtés. Cinquante-trois pour cent de femmes enceintes en Afrique sont anémiques. La « malnutrition coûte des millions de durées, en particulier les femmes et les enfants. Elle empêche également des millions de gens de contribuer à la croissance et développement du continent, » a dit le geai Naidoo. La « nutrition est directement liée à réaliser le MDGs, y compris la réduction de pauvreté, la mortalité infantile, la santé maternelle, le SIDA et beaucoup d'autres maladies infectieuses. » Selon la banque mondiale, on l'estime que les pays détruisent jusqu'à trois pour cent de PIB de dû à la malnutrition.

Source:

Global Alliance for Improved Nutrition (GAIN)