Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Patients avec RLS plus susceptible de développer des états cardiovasculaires

Les résultats d'une étude de cohorte rétrospective biennale présentée à la soixante-troisième rencontre annuelle de l'Académie américaine de la neurologie (AAN), Hawaï, États-Unis, ont prouvé que les patients étaient pour développer des états cardiovasculaires (CV), y compris l'hypertension, les dysrythmies cardiaques et les cardiopathies ischémiques chroniques après un diagnostic initial de RLS, par rapport aux contrôles sans RLS.

« Ces découvertes proposent une association significative entre un diagnostic de RLS et les dossiers suivants des états cardiovasculaires importants, et l'établissent sur la preuve précédente proposant que RLS puisse être un facteur de risque pour la maladie cardio-vasculaire. Les découvertes confirment le besoin de diagnostic précoce de RLS de sorte que des patients puissent être surveillés pour le développement suivant des événements cardiovasculaires sérieux, » auteur commenté d'étude, M. Florent Richy, tête d'épidémiologie globale, UCB et professeur de complément d'épidémiologie à l'université de Liège, Belgique.

L'étude de cohorte rétrospective biennale a apparié les dossiers médicaux des États-Unis de 3.485 patients de RLS à ceux de 3.485 contrôles sains. L'âge moyen était de 55 ans et rapport femelle/mâle était 2,34. L'étude a vérifié le risque d'événements importants de risque de cv parmi des patients diagnostiqués avec RLS.  Les diagnostics de cv les plus fréquents observés étaient l'hypertension (48%), les dysrythmies cardiaques (9,3%), les cardiopathies ischémiques chroniques (8,5%), l'occlusion et la sténose des artères cérébrales (2,81%), la cardiomégalie (2,50%), et la cardiopathie hypertensive (2,43%).

Au cours de cette période biennale d'observation, les patients de RLS ont eu un risque 12% plus grand de développer n'importe quel événement de cv comparé aux contrôles sains (p<0.01). Le risque relatif (ci de 95%) pour des événements de cv par catégorie étaient, par ordre décroissant : d'autres formes (non ischémiques) des maladies cardio-vasculaires, 1,33 (1,20 ; 1,47) ; maladies cérébro-vasculaires, 1,31 (1,12 ; 1,53) ; la maladie de la circulation pulmonaire, 1,28 (0,86 ; 1,92) ; cardiopathies ischémiques, 1,20 (1,06 - 1,35) ; les maladies des artères, 1,19 (1,01 ; 1,43) ; et hypertension, 0,99 (0,84 ; 1,03).

Source:

UCB