Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

La génétique de Seattle commence l'essai de phase II d'ADCETRIS dans le lymphome non Hodgkinien de CD30-positive

Seattle Genetics, Inc. (NASDAQ : SGEN) a aujourd'hui annoncé qu'il a commencé un test clinique de la phase II d'ADCETRIS™ (vedotin de brentuximab) pour des patients présentant des lymphomes non Hodgkiniens rechutée ou du réfractaire CD30-positive, y compris le grand lymphome diffus de lymphocyte B, le lymphome à lymphocytes T périphérique et d'autres sous-types moins courants de lymphome. L'essai est conçu pour évaluer l'activité antitumorale, la durée de la réaction et le profil de sécurité d'ADCETRIS dans ces patients. ADCETRIS est un conjugué d'anticorps-médicament (ADC) dirigé vers CD30. Le 19 août 2011, les États-Unis Food and Drug Administration ont accordé à l'approbation accélérée d'ADCETRIS pour deux signes.

« Ce test clinique fait partie de notre plan de développement complet d'évaluer grand le potentiel d'ADCETRIS dans des malignités de CD30-positive, établissant sur les caractéristiques nous nous sommes produits dans certains patients présentant le lymphome de Hodgkin et ALCL systémique, » a dit Thomas C. Reynolds, M.D., Ph.D., médecin-chef de génétique de Seattle. « Nous croyons que la capacité de désignation d'objectifs d'ADCETRIS à CD30 fournit des opportunités important dans des sous-types sélectés de lymphome. Cette étude et nos autres essais planification définiront davantage le rôle potentiel d'ADCETRIS dans ces patients. »

Le point final primaire de l'essai de phase II est de déterminer l'activité antitumorale d'ADCETRIS comme mesuré par taux de réponse objectif. De plus, l'essai caractérisera la relation de l'expression CD30 avec l'activité antitumorale. Les patients éligibles doivent avoir rechuté ou lymphome non Hodgkinien du réfractaire CD30-positive, autre que grand le lymphome anaplastique cutané ou systémique de cellules (ALCL). On s'attend à ce que l'étude inscrive jusqu'à approximativement 55 patients aux centres multiples aux Etats-Unis.

Source:

Seattle Genetics, Inc.