Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Les résultats des états SVR de Pharmasset PSI-7977 de la combinaison de la phase 2b étudient sur le génotype 1 de VHC

Pharmasset, Inc. (Nasdaq : VRUS), des résultats virologiques aujourd'hui supportés annoncés (SVR) de réaction de son PROTON de la phase 2b étudient avec du mg PSI-7977 400 dosé une fois quotidiennement en combination avec l'alpha 2a de peginterferon et la ribavirine (Peg-IFN/RBV) dans les sujets avec le génotype (HCV) 1 de virus Hépatite C qui n'ont pas été traités précédemment. 43 sur 44 (98%) sujets evaluable ont réalisé un SVR12, défini comme ARN VHC ci-dessous la limite du dépistage (<15 IU/mL) 12 semaines après l'achèvement de la demande de règlement. Tous Les sujets inscrits seront suivis pour déterminer SVR24, le point final primaire d'efficacité de l'étude.

Quatre-vingt-quinze patients demande de règlement-naïfs présentant le génotype 1 de VHC ont été inscrits dans deux bras préliminaires de l'essai de PROTON, recevant la DISTANCE DE SÉCURITÉ de mg PSI-7977 200 (N=48) ou 400 DISTANCES DE SÉCURITÉ de mg (N=47) pendant 12 semaines. Les Personnes dans les deux Peg-IFN/RBV reçus par bras pendant 24 semaines et étaient après traitement suivi pour évaluer SVR12. Vingt-six sujets ont été inscrits dans un bras de contrôle de placebo et reçoivent 48 semaines de Peg-IFN/RBV. Des Résultats de ceci étude par le point final SVR12 sont programmés pour être présentés en tant qu'élément d'une Session Plénière Présidentielle à l'Association Américaine pour l'Étude des Affections Hépatiques (AASLD) se réunissant mardi 8 novembre 2011. « Je suis très heureux avec les résultats de cette étude qui expliquent de manière dégagée l'avantage de la dose de mg 400 de PSI-7977 avec seulement 24 semaines d'interféron pour tous les sujets, » M. indiqué Éric Lawitz, l'investigateur principal de l'étude.  Le « traitement de VHC devient excessivement composé, et l'élimination de 24 semaines d'interféron et de ribavirine ainsi que de tous les critères guidés par réaction pour des patients présentant le génotype 1 de VHC serait une simplification bien accueillie. »

À l'Association Européenne pour l'Étude du Foie (EASL) en avril 2011, M. David Nelson a présenté des résultats intérimaires de l'apparence d'essai de PROTON que 43 sur 47 sujets recevant la dose de mg 400 de PSI-7977 ont réalisé un eRVR, défini comme ARN VHC ci-dessous la limite du dépistage (<15 IU/ml) à la semaine 4 à la semaine 12. De ceux ne réalisant pas l'eRVR, 3 ont discontinué en raison précoce de traitement des événements défavorables indépendants et 1 a été détruit à la revue, comme précédemment enregistré. Notamment, une de ces personnes a continué pour réaliser un SVR12 malgré le cours diminué du traitement. La combinaison de PSI-7977, d'interféron pegylated et de ribavirine était généralement sûre et bien tolérée.

SOURCE Pharmasset