La santé Canada reconnaît Trajenta (linagliptin) pour le diabète de type 2

Boehringer Ingelheim Canada et Eli Lilly Canada ont aujourd'hui annoncé que la santé Canada a reconnu Trajenta™ (linagliptin), un traitement oral neuf pour améliorer la régulation glycémique dans les adultes canadiens avec du diabète de type 2. Trajenta appartient à une classe des inhibiteurs appelés du dipeptidyl peptidase-4 (DPP-4) de médicaments d'ordonnance et est le premier de sa classe à reconnaître à une force de dosage sans le réglage de dose exigé dans les patients présentant le handicap rénal doux ou modéré.

Trajenta peut être employé en tant qu'une monothérapie conjointement avec le régime et exercice dans les patients pour qui la metformine est due inadéquat aux contre-indications ou à l'intolérance, ou en combination avec d'autres médicaments couramment prescrits pour le diabète de type 2 conjointement avec le régime et l'exercice - fournir à Trajenta le signe le plus grand de la classe de médicaments de DPP-4i sur le marché canadien. Les études prouvent que Trajenta est efficace avec un profil favorable de sécurité et de tolérabilité, ramenant des niveaux de l'hémoglobine A1c jusqu'à 0,7 pour cent de comparé au placebo. A1c est employé comme borne dans les gens avec du diabète pour déterminer l'efficacité des traitements glucose-abaissants.

« Trajenta est une option neuve importante pour des patients présentant le diabète de type 2.  À la différence de autre DPP-4 inhibiteur, Trajenta a seulement cinq pour cent d'excrétion rénale, la signification d'aucun réglage de dose est nécessaire dans les patients adultes avec doux ou handicap rénal modéré, » dit David Lau, M.D., Ph.D., FRCPC, endocrinologue, présidence, diabète et organisme de recherche endocrinien, professeur de médecine, biochimie et biologie moléculaire, université de Calgary. « C'est pratique pour les deux patients et médecins, parce qu'une dose est la bonne dose pour tous les patients adultes. »

Car le diabète de type 2 progresse, il y a un risque accru de baisser la fonction rénale. Environ 67 pour cent de diabétiques de type 2 sont au haut risque de baisser la fonction rénale et approximativement 30 pour cent ont déjà la fonction rénale se baissante. Les patients de diabète présentant la fonction rénale se baissante ont un risque accru des complications sérieuses comprenant des épisodes hypoglycémiants.

Certains des médicaments antidiabétiques actuellement disponibles sont principalement libérés par les reins avant de laisser le fuselage.  Un des défis est que pendant que le fonctionnement de rein se baisse, les patients sur ces médicaments souvent doivent régler la dose de leur médicament, ou cessent de ce prendre totalement. La metformine et les sulfonylrueas, qui sont deux des médicaments oraux le plus couramment prescrits au Canada, ainsi que les inhibiteurs DDP-4 actuellement disponibles, ne sont pas indiqués pour l'usage dans les patients avec la fonction rénale compromise, ou doivent être réglés et surveillés soigneusement pendant que la fonction rénale d'un patient se baisse.

« L'approbation de Trajenta marque la première étape de réglementation pour le Boehringer Ingelheim et alliance d'Eli Lilly et de compagnie au Canada, » a dit M. Ted Witek, Président et Directeur Général, Boehringer Ingelheim Canada. « Ensemble nos compagnies sont consacrées à fournir à des diabétiques de type 2 une option neuve de demande de règlement pour améliorer la régulation glycémique sans préoccupations des réglages de dose pour des patients avec doux pour modérer le handicap rénal. »

« Nous sommes extrêmement fiers d'offrir une option neuve de demande de règlement qui pourrait potentiellement aider les millions de gens avec du diabète de type 2 au Canada, » avons dit le maçon de Michael, le président et directeur général, Eli Lilly Canada.  « Trajenta est le premier de ce que nous espérons serons beaucoup d'options neuves de demande de règlement que cette alliance porte pour améliorer des soins aux patients en diabète. »

Source:

BOEHRINGER INGELHEIM