Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Celgene annonce des résultats intérimaires d'étude de REVLIMID sur CLL

Celgene Sàrl international, une filiale de Celgene Corporation (NASDAQ : CELG), résultats intérimaires annoncés de CLL-009, une étude évaluant trois doses commençantes de REVLIMID® (lenalidomide), suivies d'escalade par étapes de dose comme tolérée dans les patients avec la leucémie lymphocytaire chronique (CLL) qui ont reçu au moins un traitement antérieur. Les découvertes ont été présentées au cours de la rencontre annuellerd 53 de la société américaine de l'hématologie à San Diego, CA.

Dans cette étude actuelle, les patients sont inscrits et randomisés pour recevoir une dose commençante sans visibilité mg 5 de mg, 10 mg ou 15 de journal de lenalidomide pour chaque cycle de 28 jours. Les objectifs de l'étude sont de déterminer la sécurité et l'efficacité de différents régimes de dose de lenalidomide dans les sujets avec rechuté ou le réfractaire CLL. L'escalade de dose peut avoir lieu tous les 28 jours, dans 5 échelons de mg/jour, comme toléré. La prophylaxie de syndrome de lysis (TLS) de tumeur, comportant le mg/jour oral d'hydratation et d'allopurinol 300, a été commencée au moins pendant trois jours avant de commencer le lenalidomide et pour un minimum de trois premiers cycles de demande de règlement.

Au moment de l'analyse, 60 sur 90 patients avaient été inscrits, et 29/46 (63% de patients éligibles) a eu l'escalade couronnée de succès de dose au-dessus de leurs niveaux de dose commençants.

Vingt-neuf patients ont été évalués pour la réaction, ayant pour résultat une (3%) réaction complète, 10 (35%) réactions partielles, 14 patients (de 48%) présentant la maladie stable, deux patients (de 7%) présentant la maladie graduelle et deux patients (de 7%) qui n'étaient pas evaluable, ayant pour résultat un taux de réponse général (CR + P.R.) de 38%.

Les événements défavorables de la pente 3/4 le plus courant observés dans l'étude étaient la neutropénie (52%, 31/60), la thrombopénie (25%, 15/60), la fatigue (13%, 8/60) et l'épanouissement de tumeur (10%, 6/60). Deux patients ont remarqué le TLS avec un autre laboratoire remarquant TLS. Lenalidomide a été discontinué dans 29/60 de patients (de 48%), le plus couramment dus aux EA.

Ces caractéristiques sont d'une étude d'investigation. REVLIMID n'est pas approuvé pour la leucémie lymphocytaire chronique.

Source:

Celgene International Sàrl