Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Un forum rare sur la biologie de cellule souche, le bureau d'études et la traduction clinique

Le 23 mars, pendant la quarante-et-unième rencontre annuelle et exposition de l'association américaine pour la recherche dentaire (AADR), retenue conjointement avec la trente-sixième rencontre annuelle de l'association canadienne pour la recherche dentaire, un colloque a intitulé le « TMJ : La biologie et le bureau d'études de cellule souche vers la traduction clinique » fourniront un forum rare pour l'examen multidisciplinaire de la biologie, du bureau d'études et de la traduction clinique des découvertes principales vers le traitement clinique nouveau. Le colloque est coparrainé par la biologie craniofaciale, le tissu minéralisé et les organismes de recherche scientifiques de neurologie de l'association internationale pour la recherche dentaire. Les exposés dans ce colloque multidisciplinaire représenteront grand mais des approches globales vers la compréhension d'origine, de l'homéostasie, de la différenciation, du règlement hormonal et de la bio-ingénierie des tissus du joint temporomandibulaire (TMJ).

Les troubles de TMJ sont un boîtier mal compris des maladies, s'échelonnant de la douleur neuromusculaire aux formes sévères de l'arthrite. Récent, la cheminée/cellules d'ancêtre ont été recensées dans le disque et le condyle de TMJ, avec l'origine potentielle des cellules de crête neurale à l'étude. Des cellules putatives de cheminée/ancêtre de TMJ sont soumises à facteurs locaux, hormonaux et autres systémiques dans l'homéostasie dans les procédés multiples qui justifient une meilleure élucidation. En parallèle, il y a une demande aiguë dans la communauté clinique pour la régénération des composantes variées de TMJ, y compris le disque, le condyle, le synovium et la mandibule.

Ce colloque fournira non seulement des aspects neufs d'un sujet opportun et sous-étudié de biologie et thérapeutique de TMJ, mais emploie également le TMJ comme modèle pour l'étude d'autres structures et maladies dentaires et craniofaciales.

C'est un résumé de la séquence #87 intitulée « TMJ : Biologie et bureau d'études de cellule souche vers la traduction clinique » qui comportera des résumés à présenter par M. Embree, M. Detamore, A. le et S. Kapila à la rencontre annuelle de l'association américaine pour la recherche dentaire. Ce colloque aura lieu à 8h du matin vendredi 23 mars 2012, dans la chambre 10 du centre de congrès de Tampa.