L'ACTE annonce le test clinique européen de la phase I pour la maladie de Stargardt utilisant les cellules épithéliales rétiniennes de pigment

Cell Technology, Inc. avancée (« ACTE » ; OTCBB : ACTC), un chef dans le domaine du médicament régénérateur, demande de règlement aujourd'hui annoncée du premier patient dans la troisième cohorte de dosage, et septième combinaison patiente, dans son test clinique européen de la phase I pour la dystrophie maculaire de Stargardt (SMD) utilisant les cellules épithéliales rétiniennes de pigment (RPE) dérivées des cellules souche embryonnaires humaines (hESCs). Le patient a été injecté avec 150.000 cellules hESC-dérivées de RPE, par rapport à la dose de 100.000 cellules utilisée dans les patients de la deuxième cohorte. La chirurgie n'a été exécutée vendredi 19 avril, sans aucune complication, et le patient récupère calme.

« Nous anticipons ardemment l'avancement vers la cohorte finale dans chacun des trois essais. »

La « Europe représente un marché possible énorme pour nous, le monde plus grand après les États-Unis, ainsi nous sommes heureux en particulier d'être maintenant à travers la remarque à mi-chemin dans chacun des trois de nos tests cliniques sur les deux continents, » Gary commenté Rabin, Président et Président d'ACTE. « SMD affecte l'autant d'en tant que 100.000 patients aux États-Unis et l'Europe. D'ailleurs, comme précédemment annoncé, le Comité de l'agence européenne des médicaments (EMA) pour les produits pharmaceutiques orphelins (élém.) a officiellement accordé nos cellules hESC-dérivées de RPE à la nomination orpheline de produit pharmaceutique pour la demande de règlement de SMD. Nous prévoyons que ceci fournira un certain nombre d'indemnités une fois que notre demande de règlement de SMD a effectué le passage à partir de la clinique au chevet, y compris les redevances réduites et la protection contre la concurrence. »

L'essai de la phase 1/2 est conçu pour déterminer la sécurité et la tolérabilité des cellules hESC-dérivées de RPE suivant la greffe sous-rétinienne dans les patients avec SMD à 12 mois, le point final primaire de l'étude. Il fera participer un total de 12 patients, des cohortes de trois patients chacune dans un format croissant de dosage.

« Nous sommes heureux d'être maintenant entrés dans la deuxième-moitié de tous nos tests cliniques pour la dégénérescence maculaire, » a dit Robert Lanza, M.D., officier scientifique en chef. « Nous anticipons ardemment l'avancement vers la cohorte finale dans chacun des trois essais. »

Source:

Advanced Cell Technology