Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Concessions $6M de Fondation Leducq aux scientifiques cardiovasculaires pour aider la thérapeutique cardiaque anticipée de régénération

Le Fondation Leducq à Paris, France, consacrée à améliorer la santé des personnes par des efforts internationaux pour combattre la maladie cardio-vasculaire, a attribué une récompense de la concession $6 millions à un réseau global neuf de recherches des scientifiques cardiovasculaires qui comprend trois chercheurs du centre de recherche cardiovasculaire à l'École de Médecine d'Icahn au mont Sinaï.

Cette grande concession neuve a été attribuée en tant qu'élément des réseaux transatlantiques de Fondation le Leducq de l'excellence dans le programme de recherche cardiovasculaire. Les chercheurs de réseau viseront à recenser cellulaire et des cibles moléculaires pour aider la thérapeutique cardiaque anticipée de régénération. Leur proposition de recherche était l'un de seulement quatre projets de recherche sélectés cette année pour financer par la fondation à partir parmi cents applications. La recherche planification pour lancer en janvier 2014.

Le réseau global neuf rassemble des médecin-scientifiques avec de principales compétences en biologie du développement, biologie de cellule souche cardiaque, biomarqueurs, thérapie génique, métabolisme, immunologie, pharmacogenomics, et cardiologie clinique.

Le réseau neuf de recherches comprend Roger du mont Sinaï Hajjar, DM, directeur du centre de recherche cardiovasculaire au mont Sinaï, Jean-Sebastien Hulot, DM, PhD, directeur de Pharmacogenomics et de thérapeutique personnalisée au centre de recherche cardiovasculaire au mont Sinaï, et Jason Kovacic, DM, PhD, professeur adjoint de médicament en cardiologie au mont Sinaï. D'autres membres de réseau incluent : Toren Finkel, DM, PhD, des instituts de la santé nationaux, le Coordinateur nord-américain ; David Sassoon, PhD, d'Universite de Pierre et de Curie-Sorbonne Universites de Marie à Paris, France, le Coordinateur européen ; Thomas Braun, DM, PhD, de Max Planck Institute pour la recherche de coeur et de poumon, mauvais Nauheim, Allemagne ; Richard Harvey, PhD, d'institut de recherches cardiaque de Victor Chang, Sydney, Australie ; Nadia Rosenthal, PhD, de l'institut national de coeur et de poumon, université impériale à Londres, R-U ; et repère Sussman, PhD, d'université de l'Etat de San Diego, institut de coeur de SDSU, à San Diego, CA.

« Fonctionnant ensemble, notre réseau de recherches a l'opportunité extraordinaire de vérifier des méthodes nouvelles pour que la régénération cardiaque répare les coeurs blessés, » dit M. Hajjar, qui sert également de professeur de médecine d'Arthur et de Janet C. Ross et de professeur de gène et de cellule au mont Sinaï. « Notre mission éventuelle est d'avancer ce domaine de translation apparaissant de médicament avec la découverte et la traduction rapide des traitements régénérateurs cardiaques nouveaux du banc de laboratoire à la clinique du patient pour vérifier dans des tests cliniques novateurs. »

Actuel, il n'y a aucun accord scientifique sur quel procédé régit ou limite la régénération cardiaque. Le réseau de recherches espère gagner une compréhension complète plus grande des rôles joués par les cellules souche cardiaques, les cellules myocardiques connues sous le nom de cardiomyocytes, et d'autres types cardiaques de cellules qui règlent la régénération cardiaque pour évaluer leurs capacités potentielles pour aider au redémarrage et à la régénération d'un coeur endommagé et de ses tissus pour des patients diagnostiqués avec la fonction cardiaque ou le dommage structurel nuie.

À partir de 2013, Fondation Leducq a supporté 39 réseaux de recherches, plus de 360 chercheurs à 123 institutions dans 18 pays. Le Fondation Leducq a été produit en 1996 par Jean et Sylviane Leducq pour supporter le travail de collaboration entre les chercheurs en Amérique du Nord et l'Europe. Les réseaux transatlantiques du programme de recherche d'excellence ont été lancés en 2003.

Le centre de recherche cardiovasculaire au mont Sinaï dirigé par M. Hajjar a été fondé en 2007. Il conduit la recherche cardiovasculaire fondamentale et de translation croix-disciplinaire pour éviter et renverser la cardiopathie, l'insuffisance cardiaque, et l'athérosclérose qui est durcir des artères du coeur dues à l'habillage de plaque - une principale cause de crise cardiaque, une rappe, et une maladie vasculaire périphérique. Les investigations des recherches du centre se concentrent sur la maladie cardio-vasculaire, l'insuffisance cardiaque, la maladie vasculaire, les problèmes de valvule cardiaque, et le dysfonctionnement ventriculaire.

La « maladie cardio-vasculaire est la principale cause du décès autour du monde. Les alliances globales neuves de recherches aiment le nôtre, grâce au support généreux du Fondation Leducq, accélérera vraiment le développement des traitements plus de raffinage pour soulager le fardeau de grande envergure de la maladie cardio-vasculaire, » dit M. Hajjar.

Source:

Fondation Leducq